Paris - Londres : une histoire de dessert

Paris - Londres : une histoire de dessert

L’Ambassade de France au Royaume-Uni et l’Ambassade de la Grande-Bretagne en France ont choisi la création du chef pâtissier Guillaume Godin, du restaurant La Monnaie de Paris – Guy Savoy, comme LE « Paris-Londres » officiel.

Paris-Londres de Guillaume Godin

En créant ce dessert, le chef a voulu mettre en valeur l’Histoire qui lie la France et le Royaume-Uni.

Quand l’emblématique Paris-Brest inspire l’Ambassade de France
Catherine Colonna

En novembre dernier, l’Ambassadrice de France au Royaume-Uni, Mme Catherine Colonna, a donné le coup d’envoi d’un concours de pâtisserie sur le thème du Paris-Londres symbolisant « l’Entente Cordiale » entre les deux pays. Des pâtissiers français et britanniques étaient invités à y participer.

Cette initiative a été inspirée par le célèbre « Paris-Brest ». En effet cette gourmandise en forme de roue de vélo rendait hommage à une course cycliste entre deux villes françaises.

L’Ambassade de France souhaite symboliser le rapprochement des deux capitales et rappeler la longue histoire que partagent la France et le Royaume-Uni, et qui continue de s’écrire aujourd’hui.

Un concours franco-britannique

Après avoir reçu nombre de propositions créatives et originales, les deux Ambassadeurs ont été conquis par les saveurs et l’esthétique visuelle de la création du chef pâtissier Guillaume Godin : une Tatin agrémentée d’une mousse au thé Darjeeling, toutes deux entourées d’une pâte sucrée et décorées d’une chantilly vanille.

« Guillaume Godin a brillamment réussi à marier les goûts et les cultures franco-britanniques en créant ce véritable pont entre Paris et Londres. Le choix a été difficile, car beaucoup de chefs nous ont envoyé de remarquables créations mais celle-ci symbolise bien notre initiative gourmande, qui est aussi un clin d’œil pour montrer que le Royaume-Uni et la France restent proches et ont beaucoup à faire ensemble. Nous avions le Paris-Brest, longue vie au Paris-Londres, car les joies simples sont plus que jamais indispensables.»

Catherine Colonna, l’Ambassadrice de France au Royaume-Uni

Ce dessert deviendra un incontournable à la table de l’Ambassade de France au Royaume-Uni et de l’Ambassade de la Grande-Bretagne en France.  

« Je félicite le chef pâtissier Guillaume Godin et M. Guy Savoy pour leur dessert franco-britannique, le « Paris-Londres ». Nous avons été conquis par les saveurs de ce dessert incarnant si bien les liens entre nos deux pays, de chaque côté de la Manche. Nous nous réjouissons de nous être associés à cette excellente initiative nous permettant de continuer d’écrire l’histoire franco-britannique, sous un angle à la fois ludique et gastronomique »

L’Ambassadeur du Royaume-Uni en France, Ed Llewellyn

Une histoire de thé anglais. 

C’est donc en 1859 que le dessert prend racine, au coeur de l’Inde. Cet empire-colonie devient un lieu expérimental pour les Britanniques. Ils y inventent leur culture du thé, et y développent la production du Thé « Darjeeling ».

L’histoire des demoiselles Tatin

Pour la France, le chef s’est plongé dans le fameux dessert né à Paris en 1926. Née d’un accident, la tarte aux pommes caramélisées, des sœurs Tatin inspire le gâteau proposé au restaurant de La Monnaie.

Pont Neuf et Tower Bridge

Guy Savoy a confié quelques mots saluant son chef pâtissier Guillaume Godin qu’il espère réunira dans son dessert, le Pont Neuf et le Tower Bridge. Quelques semaines après le Brexit, le symbole se veut puissant.

Je « remercie l’Ambassadrice de France au Royaume-Uni, Madame Catherine Colonna, pour cette initiative à laquelle nous avons été ravis de participer. Nous sommes fiers que le « Paris-Londres » de notre chef pâtissier Guillaume Godin ait été choisi pour l’occasion. Derrière ce « Paris-Londres », c’est une association de deux pays et de deux cultures par le biais de saveurs comme le thé Darjeeling ou encore le travail de la pomme, un fruit de saison et commun aux deux pays. Nous voulions nous inspirer des ponts célèbres des deux grandes capitales, Londres et Paris, avec le Pont neuf, tout près de notre Restaurant Guy Savoy à la Monnaie de Paris et le mythique Tower Bridge à Londres ; ce dessert symbolise visuellement et gustativement le lien qui perdure entre nos deux rives.»

Guy Savoy

Guy Savoy n’est pas le seul à saluer la performance, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam, qui a longtemps vécu à Londres, l’a, elle-aussi, félicité sur Twitter.

Guillaume Godin, « fier de ce dessert »

Guillaume Godin

Guillaume Godin, le lauréat de ce concours d’exception, s’est exprimé auprès de note site, lesfrancais.press.

«  Je suis fier de ce dessert qui montre l’entente autour de la table et de la gastronomie (….à travers le) côté historique de la tarte Tatin et l’incontournable du Tea-time, le thé Darjeeling.»

Guillaume Godin, chef pâtissier au restaurant La Monnaie – Guy Savoy

Un concours unique, post Brexit

Selon l’Ambassade de France, cette opération ne sera pas renouvelée l’année prochaine, mais en cette période de pandémie et post-Brexit, Paris et Londres sont plus que jamais voisins. Les deux capitales sont toujours reliées par le tunnel sous la Manche et désormais par un nouveau chef d’oeuvre de la gastronomie française.

Laisser un commentaire