Les candidats de NUPES pour les Français de l'étranger

Les candidats de NUPES pour les Français de l'étranger

Plusieurs partis de gauche se sont alliés au côté de la France insoumise, en vue des élections législatives qui se déroulent le 12 et le 19 juin 2022. Une alliance qui vise à imposer une cohabitation au Président Emmanuel Macron. Elle comprend La France Insoumise, le Parti Socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et le Parti Communiste Français, qui fait ainsi son entrée chez les expatriés. On vous dévoile les candidats de NUPES pour les Français de l’étranger en exclusivité. Le score de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle chez les expatriés leur fait espérer 2 à 3 circonscriptions.

Législatives

Objectif : cohabitation

Ces derniers jours, une nouvelle union politique, la NUPES, Nouvelle union populaire écologique et sociale, a vu le jour, après de longs moments de discussions entre les différents partis de gauche français. Ainsi, Europe Ecologie-Les Verts, le Parti socialiste, le Parti Communiste Français ainsi que La France Insoumise se sont alliés en vue des élections législatives, les 12 (05 juin pour les expatriés à l’urne, dès le 27 mai pour le vote en ligne) et 19 juin 2022, afin d’obtenir une majorité et imposer une cohabitation. 

Cette « NUPES », qui signifie Nouvelle union populaire écologique et sociale, compte remporter un maximum de circonscriptions et imposer la nomination de Jean-Luc Mélenchon au poste de Premier ministre. La NUPES a investi ce samedi 577 candidats, un dans chaque circonscription électorale. Cependant, cette union n’est pas un parti politique, et chacun pourra rester indépendant s’il le souhaite ou rejoindre une coalition parlementaire à l’Assemblée nationale. 

Les candidats de la NUPES

Aucun député sortant n’était issu d’un des partis membres de la Nouvelle union populaire écologiste et sociale, l’alliance de gauche a investi de nouveaux candidats tous issus du tissu politique, associatif et social propre à chaque circonscription.

Florence Roger – Circonscription 1 – Amérique du Nord – LFI

Florence Roger est médecin généraliste à Montréal et militante de la France insoumise depuis de nombreuses années. Elle est très présente sur les réseaux sociaux via Twitter et sa chaine YouTube. Le parti de Jean-Luc Mélenchon parie donc sur la jeunesse et la féminité pour chasser Roland Lescure de la circonscription.

Son implantation dans la communauté française lui permettra-t-elle d’arriver à ses objectifs ? C’est en tout cas le choix pour le parti de Jean-Luc Mélenchon, arrivé devant Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle 2022 dans la circonscription consulaire de Montréal. Au Canada, comme aux USA, les motifs impérieux avaient été très mal acceptés. Une vraie fronde avait été organisée par le conseiller consulaire socialiste Yan Chantrel, devenu sénateur depuis, et avait remporté un vif succès. Est-ce que ce souvenir sera suffisant pour faire tomber Roland Lescure de la majorité présidentielle ?

Christian Rodriguez – Circonscription 2 – Amérique centrale et du Sud – LFI

Le directeur des relations internationales de la France Insoumise, Christian Rodriguez, est l’exception qui confirme la règle. Basé à Paris, on l’envoie conquérir les coeurs des Français installés en Amérique du Sud. Dans cette tâche, il sera secondé par Florence Poznanski, actuelle responsable des Français établis hors de France au sein de l’Union Populaire (émanation de la France Insoumise).

Si Renaissance (LREM) vient de choisir sa candidate, une Franco-Dominicaine installée en Suisse, les Républicains avaient choisi depuis de nombreux mois leur candidat. Et eux ont fait le pari de l’implantation locale en choisissant Bertrand Dupont, président de l’UFE et de l’Union des Bretons dans le pays coeur de la circonscription, le Brésil. 

Charlotte Minvielle – Circonscription 3 – Iles britanniques et Europe du Nord – EELV

Charlotte Minvielle a 36 ans et vit à Londres depuis 15 ans. Après des classes préparatoires Hypokhâgne et Khâgne, elle a fait une licence de Langues et de Lettres à la Sorbonne. Elle obtient ensuite un Master en Relations Internationales au Kings College et un Master en ONG et Développement à la London School of Economics and Political Science (LSE).  Elle travaille depuis dans le domaine du développement international et des droits humains pour des organisations comme l’UNICEF, War Child, Save the Children, Plan International et WaterAid. Elle est actuellement responsable des partenariats et de la récolte de fonds pour l’ONG Equal Measures 2030. Son objectif est de lutter pour l’égalité femme-homme dans le monde en donnant accès aux données pour soutenir les actions de plaidoyer.

C’est donc une candidature engagée qui est proposée aux électeurs de la 3ème circonscription des Français de l’étranger. Un discours qui pourrait trouver un écho important parmi les Français installés dans les pays scandinaves mais qu’en sera-t-il du cóté des îles britanniques, le vrai coeur de la circonscription. A Londres, le député sortant, Alexandre Holroyd, est bien reconnu, implanté et apprécié. C’est donc un double défi pour Charlotte Minvielle qui s’annonce pour elle.

Cécilia Gondard – Circonscription 4 – Benelux – PS

Le Parti socialiste a obtenu une circonscription des Français établis hors de France, celle du Benelux. La présidente de la fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste, Cécilia Gondard, a ainsi été investie pour tenter de ravir le siège de député à Pieyre-Alexandre Anglade, réinvesti par Ensemble (LREM et alliés).

Cecilia Gondard

Elue consulaire à Bruxelles depuis de nombreuses années, Cécilia Gondard se présente pour la première fois à la députation. Dans la capitale européenne, la socialiste est « ONGiste » chez Eurodad, un réseau international des ONGs qui travaillent sur la dette et le financement du développement. Mais elle est aussi et surtout une conseillère consulaire de terrain, très présente auprès des étudiants mais aussi des citoyens confrontés à des problèmes de double imposition ou de non-reconnaissance des diplômes. C’est donc un profil à l’opposé du député sortant, ancien assistant parlementaire, et « Monsieur Europe » de la majorité présidentielle. La NUPES a clairement fait le choix de l’enracinement local.

Renaud Le Berre – Circonscription 5 – Péninsule ibérique, Andorre et Monaco – EELV

Renaud Le Berre a été choisi, pour le compte du parti écologiste, afin de porter les couleurs de la NUPES dans la Vème circonscription des Français de l’étranger, soit la Péninsule ibérique, Andorre et Monaco. Une circonscription où a été parachuté Manuel Valls, Français binational, qui avait tenté de percer en Catalogne, se présentant en « sauveur » de la gauche à Barcelone. Même s’il fut élu, son mouvement est arrivé bon dernier, Manuel Valls démissionna donc et s’en retourna en France.

Pour la gauche, là aussi, c’est un élu ancré dans le territoire qui a été choisi, il a été choisi lors d’une primaire interne. Renaud Le Berre est élu consulaire et à l’Assemblée des Français de l’étranger. Marié à une Espagnole, ses deux enfants ont donc la double nationalité, depuis 2004, il est professeur de SES (Sciences économiques et sociales) au Lycée français de Barcelone. Dans la prolongation de sa campagne pour les Consulaires en 2021, il a bien balisé son programme et ses ambitions pour la France et en particulier les Français de sa circonscription. Il déploie donc sa candidature autour de thèmes comme le déclin des services publics et consulaires, l’éducation en français, les faiblesses du dispositif de l’aide à la scolarité , les problèmes de mobilité entre la ville de Castelldefels et Barcelone, mais aussi l’emploi et les limites environnementales de l’utilisation des voitures électriques.

Magali Mangin – Circonscription 6 – Suisse – LFI

L’Union populaire de gauche sera donc représentée par une résidente française en Suisse, Magali Mangin, là aussi le contraste est fort face au chouchou du Président de la République, son conseiller Marc Ferracci qui ne réside pas en Suisse.

Du profil de la candidate Magali Mangin, on note sa jeunesse qui se traduit par une maitrise aiguë des réseaux sociaux où elle est très présente elle dispose même de sa proche chaine sur Twitch. Débarrassée du député actuel, Joachim Son-Forget, qui après un mandat chaotique renonce à se représenter, et avec une personnalité parachutée, Magali Mangin devrait être en duel avec la Genevoise investie par Les Républicains au second tour, à moins que les électeurs de Suisse porte leur confiance à l’homme qui a l’oreille du Président, Marc Ferracci.

Asma Rharmaoui-Claquin – Circonscription 7 – Europe centrale et de l’Est – LFI

Asma Rharmaoui-Claquin est la cheffe de file de la France Insoumise en Allemagne. Au cœur de la circonscription, les Français d’Allemagne ont délaissé le parti Les Républicains, dont le responsable de fédération, le sénateur Ronan Le Gleut, est issu, et ne sont pas forcément convaincus par Emmanuel Macron. Iront-t-ils jusqu’à voter pour une militante d’un parti plutôt opposé à la construction européenne telle qu’elle se fait aujourd’hui ? Rien n’est moins sûr, les Français d’Allemagne, comme les Allemands, sont des Européens convaincus.

Coté civil, Asma Rharmaoui-Claquin est diplômée de Science Po Grenoble et est actuellement conseillère politique et juridique à l’Institut Fédéral de l’éolien en mer 

Isabelle Rivolet – Circonscription 8 – Méditerranée de l’Est – LFI

Isabelle Rivolet, 57 ans, milite à gauche depuis 40 ans et a rejoint La France Insoumise en 2017. Elle a construit sa carrière professionnelle autour de l’action humanitaire et bénéficie d’une grande expérience à l’international, au plan opérationnel comme diplomatique. Elle a été Responsable de la communication au siège d’Action contre la Faim avant de s’engager sur le terrain, d’abord avec le Comité International de la Croix Rouge (CICR) et, depuis 2007, comme Experte en protection humanitaire auprès de l’ONU. Isabelle a travaillé à travers le monde dans une quinzaine de pays en proie à des situations de conflit armé, de catastrophe naturelle ou d’épidémie. Elle a été Juge Assesseur représentant le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) à la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) en France et Représentante d’UNICEF en Grèce en 2016.

Elle se présente avec Séverine Huille, 23 ans, qui a rejoint l’Union Populaire en novembre 2021 après un passage chez les Jeunes Écologistes. Résidant à Rome, Séverine a créé et anime un groupe d’action de jeunes Insoumis et Insoumises. Elle sera opposée à Meyer Habid, le député sortant, bien implanté dans le pays qui vote le plus, Israël et à l’ancienne cheffe de cabinet d’Olivier Veran pour Ensemble (LREM et allié).

Karim Ben Cheikh – Circonscription 9 – Maghreb et Afrique de l’Ouest – Génération.S

La 9ème circonscription est dans une situation bien particulière. Le député sortant, M’jid El Guerrab, élu en 2017 sous l’étiquette LREM, est actuellement en attente de son jugement suite à une affaire de violence contre l’ancien président de la fédération socialiste des Français de l’étranger, Boris Faure, pourtant il se représentera sous une étiquette indépendante, ayant perdu la confiance des dirigeants de la majorité présidentielle. En plus, il a réussi à bloquer l’investiture officielle par Ensemble (Renaissance/LREM et ses alliés) de Zineb El Rhazoui.

Karim Ben Cheikh se retrouve dans une situation favorable avec 2 voire 3 candidatures se réclamant du Président de la République et une parachutée par Les Républicains face à lui. Sur ces terres de gauche, le seul candidat qu’a obtenu le parti fondé après la défaite de Benoît Hamon en 2017, Génération.S, a donc toutes ses chances de remporter la circonscription. En plus, le candidat est bien implanté dans ces pays où le lien direct est prioritaire dans les relations humaines.

Ancien élève de Sciences Po, il est un habitué des rouages diplomatiques, en effet, il occupa les fonctions de 2ème conseiller à l’Ambassade de France à Rabat puis officia comme 1er secrétaire conseiller Afrique à l’Ambassade de France aux Etats-Unis. Enfin, il fut chargé de mission Maghreb-Sahel au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères avant d’être nommé Consul Général de France à Beyrouth. Depuis le 01 septembre, il est en disponibilité de la fonction publique pour se consacrer à l’élection.

Chantal Moussa – Circonscription 10 – Proche-Orient et Afrique centrale – LFI

Chantal Moussa est elle aussi la cheffe de file au Proche-Orient/Afrique Orientale-Centrale-Australe soit la 10ème circonscription des Français de l’Etranger. Elle sera opposée à la députée sortant Amélia Lakrafi.

L’universitaire qui enseigne à Beyrouth, pays où la communauté française est très importante avec de nombreux binationaux, axe naturellement sa campagne sur la problématique de l’enseignement et plus largement de la francophonie. Un thème qui trouvera écho dans ces pays où se payer l’éducation française est plus qu’un luxe. Elle peut compter sur un mouvement de sympathie envers la gauche qu’on avait pressenti pendant l’élection présidentielle, mais la députée sortante investie une nouvelle fois par la majorité présidentielle est une adversaire qui connait bien le terrain et qui a su tisser de nombreux réseaux. Le duel s’annonce tendu.

Non connu – Circonscription 11 – Europe orientale, Asie et Océanie – PCF

Le parti communiste français a obtenu une circonscription pour les Français établis hors de France. Peu implanté à l’étranger, ses dirigeants cherchent encore le candidat. Au sein de la NUPES, on n’hésite pas à imaginer que le PCF doive renoncer à l’investiture au profit d’un des partis frères. Le candidat(e) retenu(e) sera opposé(e) à Catya Martin pour Les Républicains et à la députée sortante Anne Genetet pour Ensemble (Renaissance/LREM et ses alliés).

Dans cette circonscription géante, rien n’est facile. Allant d’Europe orientale (dont l’Ukraine) à la Nouvelle-Zélande, y faire campagne n’est pas facile. A quelques jours de l’ouverture du bureau de vote électronique (vote en ligne), il lui restera tout à faire : notoriété, explication des mesures. Et la tâche s’annonce ardue, historiquement les Français établis dans ces pays ne votant pas à gauche.

Auteur

Laisser un commentaire