Joachim Son-Forget, le député des Français de Suisse, suspendu de Twitter

Joachim Son-Forget, le député des Français de Suisse, suspendu de Twitter

Le député Joachim Son-Forget se fait passer pour Donald Trump sur Twitter, son compte est suspendu depuis ce Samedi 09 Janvier 2021.

Le député Français Joachim Son-Forget se fait suspendre par Twitter après avoir modifié son nom en le remplaçant par celui de Donald Trump pour dénoncer la censure. Une initiative intervenue quelques heures après la suppression du compte du président américain, banni définitivement du réseau social Twitter.

Une blague qui n'est pas passée.

Connu pour ses nombreux dérapages sur les réseaux sociaux, Joachim Son-Forget a jugé bon de se joindre au débat qui agite les Etats-Unis depuis trois jours, en usurpant l'identité de Donald Trump à des fins humoristiques. Ce n'est pas la première fois que Joachim Son-Forget s'amuse à usurper l'identité d'un président. En avril dernier, il s'était fait passer pour Emmanuel Macron, avant de plaider un piratage. 

Les internautes ont, d'ailleurs, rapidement remarqué que le compte du député français avait été suspendu. Définitivement ? Telle est la question ?

Le Sériel-Twitter, habitué des buzz

Depuis le premier confinement, le député de la circonscription des Français de Suisse et du Liechstenstein, médecin radiologue et neuroscientifique de formation, s’est pris de passion pour le professeur Didier Raoult, hérault de la chloroquine aux positions aussi tranchées que contestées, qu’il défend mordicus sur les réseaux sociaux, allant jusqu’à se brouiller publiquement avec un autre médecin iconoclaste et accro à Twitter, l’urologue belge Laurent Alexandre.

Mise en scène douteuse du député des Français résidents de Suisse

Mi-février 2020, quelques semaines avant que la France ne bascule dans la crise épidémique, Joachim Son-Forget s’était, déjà, illustré en étant l’un des premiers à diffuser, sur Twitter, un lien vers les vidéos compromettantes du candidat aux municipales à Paris, Benjamin Griveaux, mises en ligne par Piotr Pavlenski, accompagnées de ce texte : 

« J’espère que ces vidéos sexuelles affligeantes (…)seront démenties par l’intéressé et son équipe, car une telle diffamation serait extrêmement grave dans la campagne pour Paris. » 

Joachim Son-Forget sur Twitter

Il jurait alors que son message était « un mot de soutien », mal compris, qu’il pensait cette vidéo largement connue…Une outrance de plus dans la carrière d’un récidiviste du genre. Une spécialité qui lui a valu d’être tancé par La République en marche (LRM), son parti d’élection, qu’il avait choisi de quitter dès fin 2018. Les électeurs de sa circonscription pourront, eux, donner leur avis sur ses blagues dans 18 mois.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire