La réélection de Macron vue de Belgique

La réélection de Macron vue de Belgique

Dernier épisode de notre série consacrée à la soirée électorale du second tour au Champ-de-Mars au « QG » à ciel ouvert d’Emmanuel Macron. Aujourd’hui, on profite de la présence du député des Français de Belgique (circonscription du Benelux), Pieyre-Alexandre Anglade, et du présentateur vedette de la RTBF, Quentin Warlop, pour évoquer le vote des expatriés dans le « plat pays » et l’intérêt certain que portent nos voisins à l’élection du Président de la République française.

Un député qui a l’Europe chevillée au corps

Elu en 2017, après avoir été assistant parlementaire pour des députés européens pendant 5 ans, Pieyre-Alexandre Anglade est député des Français du Benelux (Belgique-Luxembourg-Pays-Bas) pour La République en Marche. Dans le cadre de son mandat à l’Assemblée nationale, il est vice-président de la Commission des Affaires européennes et membre de la Commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale. Il est aussi rapporteur sur l’Europe de la défense et son articulation avec l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, un sujet au cœur de la géopolitique des dernières semaines avec l’invasion russe en Ukraine. En pleine période de renouvellement du gouvernement, certains lui prêtent l’intention de briguer le secrétariat d’Etat aux Français de l’étranger.

Pour Pieyre-Alexandre Anglade, les votes des Français et encore plus ceux des expatriés renforcent la ligne européenne d’Emmanuel Macron. Celui-ci n’avait-il pas appelé à un « référendum pour ou contre l’Europe » pour ce scrutin de second tour face à Marine Le Pen ? Le député des Français détaille avec nous dans la vidéo son analyse du résultat de cette élection, sans oublier celle qui le concerne directement, car comme tous les députés, il remettra en jeu son mandat en juin.

Pieyre-Alexandre Anglade – Député des Français du Benelux

La Belgique, 300 000 Français et des liens transfrontaliers

L’histoire de la Belgique et de la France se sont souvent entre-mêlées. Ils sont nombreux nos compatriotes à vivre dans ce pays, près de 300 000 selon les dernières estimations, et une grande partie disposent de la double nationalité. Du côté des Belges, la France est le pays de référence, en tout cas pour la partie francophone. Des deux côtés de la frontière linguistique, on s’accorde par contre facilement sur le lieu des vacances, la France…

Quentin Warlop

C’est donc tout naturellement que la télévision publique francophone a déployé un dispositif conséquent pour suivre cet évènement politique. Avec Quentin Warlop, journaliste vedette du journal du soir de la première chaine belge, Jérémy Michel décrypte aussi la mécanique qui permet à la RTBF de publier en amont, dès 19h30, le nom du vainqueur de l’élection.

Un dernier épisode qui met en lumière l’imbrication des pays européens et le rôle majeur de l’Union européenne dans le développement de la communauté des Français établis hors de France.

Regardez le reportage de notre rédaction

Auteur

Laisser un commentaire