Incendies en Australie: le drame sans fin – la parole aux Français d’Australie

Incendies en Australie: le drame sans fin – la parole aux Français d’Australie

janvier 8, 2020 0 Par Francois Lestanguet

8 millions d’hectares détruits, la taille du Portugal, 2 fois la Belgique, entre 500 millions et 1 milliard d’animaux tués, 24 morts humains, 100 000 déplacés, 5 mois d’incendies, une capitale, Canberra, devenu la plus polluée au monde, les chiffres des incendies en Australie sont effrayants. Le retour des pluies, seule véritable possibilité de circonscrire les incendies, n’est annoncé que pour février.

Du jamais vu dans l’île continent, une combinaison des impacts du changement climatique avec des températures en hausse et une hydrométrie en baisse, et aussi, de facteurs humains.

A Sydney, plus grande ville du pays, la pollution est également intense avec des conséquences imprévisibles pour la santé.

Les Français d’Australie mobilisés

Les conseillers consulaires Marie-Claire Guilbaud et Sébastien Vallerie nous l’ont confirmé, les Français d’Australie, 25 000 inscrits et entre 50 et 70 000 au total selon les services consulaires, sont, comme l’ensemble de la population sur place, particulièrement reconnaissants envers les pompiers, dont beaucoup sont bénévoles, et qui se battent sans relâche face à ces incendies.

La télévision nationale ABC retransmet 24 heures sur 24 la situation et localise les zones dangereuses, un professionnalisme également salué par nos élus sur place.

Les services diplomatiques français sont également très mobilisés et ce depuis le départ : aucune situation dramatique signalée jusqu’à présent mais il y a une vigilance constante du Ministère des Affaires étrangères, et des services diplomatiques, ambassade et consulat.

L’importance de s’inscrire sur les registres consulaires

Comme nous le rappelle M. Vallerie, conseiller des Français d’Australie, il est particulièrement important pour les Français résidant sur place de s’inscrire sur le portail de l’ambassade.

Les services diplomatiques donnent, chaque jour, des informations sur la situation, que ce soit en Nouvelle Galles-du-Sud, dans le Victoria, à Canberra et dans la région de Sydney.

Quelles sont les consignes ? La vigilance d’abord, et le signalement par ailleurs. Signaler sa présence, et ce afin que services de secours comme services consulaires puissent intervenir si besoin est.

En attendant, ce sont de bien tristes fêtes de fin d’année qui ont été célébrées comme nous le confirment les Français sur place. L’espoir demeure cependant, Sam le koala, qui a émue le monde entier, n’est-elle pas le symbole, peut-être, de la renaissance future de ces terres actuellement désolées ?

Publicités