Coronavirus: le point au Moyen-Orient

Coronavirus: le point au Moyen-Orient

mars 19, 2020 0 Par Francois Lestanguet

Nous continuons notre tour d’horizon des différentes parties du monde et de l’état des lieux concernant la crise du coronavirus. Après l’Europe centrale , le Benelux, le Maghreb , cap sur le Moyen-Orient.

La situation y est très contrastée. Le gouvernement Syrien indique n’avoir aucun cas, information invérifiable dans le contexte de guerre civile qui ravage ce pays, alors qu’au contraire l’Iran est un des territoires les plus fortement touchés au monde.

Le virus ne distingue pas les religions

Le Premier Ministre Israélien invite toutes les communautés à faire preuve de prudence

En Israël, le Premier Ministre Benjamin Netanyahou le rappelle :  "Le coronavirus ne fait pas de distinction entre les Juifs, les Arabes, les Circassiens, les Bédouins et les Chrétiens". Il appelle les citoyens et résidants en Israël à respecter les mesures de sécurité, en matière d’hygiène des mains, de non-contacts directs, de télétravail… Les 12% d’ultraorthodoxes que compte l’Etat hébreu, et qui sont parmi les populations les plus pauvres du pays, sont en revanche peu sensibles à la crise. Le rabbin Chaim Kanievsky refuse par exemple catégoriquement de fermer les écoles religieuses. Les Français qui ne disposent pas également de la nationalité israélienne ne peuvent se rendre sur le territoire et ceux dont c’est le cas subissent à leur arrivée une mesure de confinement de 14 jours.

Peu de vols encore disponibles au départ des Emirats

Les Emirats Arabes Unis sont, semble-t-il à l’heure actuelle, encore peu touchés par le virus. Cependant les vols se raréfient, si vous êtes uniquement de passage, évitez de vous attarder dans le pays ! Des vols à destination de la France au départ des Emirats arabes unis sont encore ouverts :

- sur Etihad : Abu Dhabi AUH - Paris CDG (6 vols), jusqu'au 21 mars.

- sur Air France : Dubai DXB – Paris CDG (4 vols), jusqu’au 22 mars.

- sur Emirates : Dubai DXB – Paris CDG (12 vols), jusqu’au 23 mars ;

- sur Emirates : Dubai DXB – Lyon LYS (2 vols), jusqu’au 20 mars ;

- sur Emirates : Dubai DXB – Nice NCE (2 vols), jusqu’au 20 mars ;

- sur Oman Air : Abu Dhabi AUH – Paris CDG via Mascate MCT (3 vols), jusqu’au 20 mars ;

- sur Oman Air : Dubai DXB – Paris CDG via Mascate MCT (3 vols), jusqu’au 20 mars.

L’ambassade a mis en place un numéro d’urgence pour celles et ceux qui rencontreraient des difficultés à rentrer, au

Les Emirats mettent en place des mesures contre le coronavirus

00971 2813 10 01. L’ambassadeur de France Ludovic Pouille a rappelé qu’il s’agit d’un numéro à ne contacter qu’en cas d’urgence, afin de ne pas risquer de saturer la ligne.

Par ailleurs, Les autorités émiriennes ont annoncé qu’à compter du 19 mars à midi, elles suspendent l’autorisation d’entrée des personnes résidentes aux EAU titulaires d’un titre de séjour valide qui se trouvent actuellement en dehors du territoire émirien. Nous vous invitons à vérifier l’évolution de la situation sur le site de l’ambassade .

« tout se vide, tout s’annule, l’activité est très fortement ralentie. Certes nous ne sommes pas dans la situation de l’Europe de l’Ouest mais nous ressentons très fortement le ralentissement des activités »

Sur place, les expats s’adaptent. Télétravail mais aussi ralentissement de l’actualité. Notamment dans le secteur essentiel pour Dubaï en particulier du tourisme. Fabrice, qui travaille dans l’antenne locale d’une célèbre chaîne hôtelière française, nous a fait part de son désarroi : « tout se vide, tout s’annule, l’activité est très fortement ralentie. Certes nous ne sommes pas dans la situation de l’Europe de l’Ouest mais nous ressentons très fortement le ralentissement des activités ».
Arnaud, franco-belge qui travaille à Bruxelles et était aux Emirats pour les vacances, a également écourté son séjour, « pas une décision facile mais je craignais de me retrouver bloqué. En revanche des masques sont disponibles, j’en ai ramené un stock pour mes collègues ».

Les élus consulaires, dans tous les territoires, sont vigilants et informent

Nous invitons ceux qui sont dans la région et qui rencontrent des difficultés à rentrer en France ou ailleurs à se signaler auprès des autorités françaises sur place : en Israël, au Liban, aux Emirats, en Arabie Saoudite.