Coronavirus: le point en Allemagne, Pologne, République tchèque…

Coronavirus: le point en Allemagne, Pologne, République tchèque…

mars 19, 2020 0 Par Francois Lestanguet

Toute l'Europe, peu à peu, se confine, afin de restreindre autant que possible la pandémie du Coronavirus.

La France est désormais confinée. La Belgique aussi. L'Espagne a fermé ses frontières. La situation évolue d'heure en heure. Jérôme Salomon, Directeur général de la santé, donne chaque soir le compte rendu de la situation. Ce mercredi 18 mars, près de 500 décès ont été recensés pendant les 24 heures en Italie, record mondial jusqu'à ce jour.

Le député Frédéric Petit a décidé de lui même de rester confiné chez lui en Pologne

« Le plus grand défi depuis la seconde guerre mondiale ». C’est dans ce ton résolument engagé que la Chancelière allemande Angela Merkel. Si le nombre de morts en Allemagne est encore relativement faible, moins de 20 du fait notamment du très dense réseau de laboratoires indépendants qui ont très tôt testé en masse les personnes à risque, la chancelière a appelé à la prudence et surtout à l’autodiscipline.

Une politique de santé régionalisée en Allemagne

« Le plus grand défi depuis la seconde guerre mondiale » Angela Merkel

Pour autant, et alors que le pays ferme peu à peu ses frontières, il n’y a pas à l’heure actuelle de mesures de confinement comme en France. De plus, et comme nous l’indiquait le Sénateur Ronan Le Gleut, lui-même actuellement à Berlin, les mesures sont prises au niveau régional, au niveau des Länders. Ceux-ci sont très divers : la Bavière , très riche, largement rurale, est dotée d’un excellent réseau de cliniques, le Länd d’Hambourg est très largement urbanisé, avec un port immense ouvert sur le monde et une population cosmopolite, celui de Saxe est bien moins riche, la ville de Berlin est dans une situation budgétaire très complexe depuis des années. Des mesures plus globales pourraient être amenées à être prises selon l’évolution de la pandémie.

Consternation des Polonais face au dilettantisme des Français

En Pologne, les vidéos montrant les parisiens se balader tranquillement en période de confinement a consterné la population.

Les Polonais ont été consterné des images en France

Eric Salvat, Président de l’UFE Pologne a témoigné auprès des francais.press :

« les Polonais vivent beaucoup en famille et sont responsables, ils prennent soin les uns des autres ».

Il n’y a pas à l’heure ou nous écrivons ces lignes de mesures de confinement dans le pays mais des mesures de télétravail sont largement mises en place, notamment dans le secteur des services comme l’a témoigné auprès de notre rédaction Julien, franco-polonais établi à Cracovie et qui travaille dans une banque : « ils nous ont ordonné de travailler de chez nous, ce n’est pas plus mal, nous voulons surtout éviter une situation comme en France ». En revanche, peu envisagent de rentrer en France.

" les Polonais vivent beaucoup en famille et sont responsables, ils prennent soin les uns des autres " Eric Salvat, Président de l'UFE Pologne

L'épicerie française Francerie à Prague reste ouverte!

Le député de la circonscription, Frédéric Petit, a lui aussi décidé volontairement de rester confiné chez lui en Pologne. Il invite nos compatriotes « à  faire  preuve  de  discipline,  de  patience  et  de  solidarité  et  à  soutenir  le personnel hospitalier ».

Discipline, patience et solidarité pour le député de la circonscription Frédéric Petit

Ailleurs dans la circonscription, en République tchèque, la mobilisation se concrétise. 25 000 personnes ont rejoint un groupe Facebook dédié à la crise et s’engagent à fabriquer, chez eux, des masques. Tomas, un collègue journaliste à la télévision publique, nous a donné des nouvelles « du front » : « j’ai décidé de rentrer chez moi à Karlovy Vary [Station thermale à la frontière avec la Bavière NDLR], les hôpitaux y sont d’excellente qualité et ma mère est infirmière ! ».

François, qui tient une épicerie française à Prague, a communiqué sur les réseaux sociaux : masque de protection mais magasin ouvert ! Si vous êtes sur place, n’hésitez pas à faire preuve de solidarité avec les petits commerçants, tout en restant prudents !