Victoire sans appel de la gauche unie aux élections consulaires en Espagne

Victoire sans appel de la gauche unie aux élections consulaires en Espagne

La gauche remporte une écrasante victoire aux élections consulaires en Espagne, où elle gagne trois sièges sur six au conseil consulaire de la circonscription de Madrid, et trois sur cinq dans celle de Barcelone. LREM place deux conseillers à Madrid et un à Barcelone. LR disparaît des deux conseils. Le RN perd son élu à Madrid.

Sans surprise, la gauche a remporté une très nette victoire, ce dimanche, aux élections consulaires en Espagne. Les listes “Agissons ensemble”, ont réussi à réunir toutes les sensibilités du spectre politique situé entre La France insoumise (LFI) et le PS en passant par Les Verts. Elles ont décroché six des 11 sièges de conseiller consulaire qui étaient en jeu dans les deux circonscriptions qui couvrent l’Espagne. Trois à Madrid. Trois à Barcelone. 

Victoire de François Ralle Andreoli à Madrid

Dans la circonscription de Madrid, qui s’étale sur la majeure partie du territoire espagnol, la liste “AGISSONS ENSEMBLE”1, menée par François Ralle Andreoli et soutenue par La France Insoumise (LFI), Europe Écologie-Les verts (EELV) Génération et le Parti socialiste (PS), rafle 41,33 % des votes exprimés à l’urne et par voie électronique. Trois des six postes du conseil consulaires de Madrid seront occupés par des membres de son équipe.

François Ralle Andreoli, qui se revendique écologiste avant tout, avait déjà été élu conseiller consulaire en 2014. Il est confirmé à son poste pour un mandat de cinq ans, amputé d’une année en raison du décalage provoqué par la pandémie dans le calendrier électoral. Gaëlle Lecompte, également élue en 2014, rempile aussi pour cinq ans. Pablo Quintana fait son entrée au conseil. 

Notre priorité sera de sortir de la pandémie, accompagner les Français en difficulté économique mais aussi les très petites entreprises (TPE) et les auto-entrepreneurs. Continuer de soutenir les familles avec les bourses scolaires, pour éviter qu’il n’y ait des sorties du système scolaire français en Espagne”. 

Liste François Ralle Andreoli

3 conseillers à Gauche à Barcelone

Résultats du même acabit dans la circonscription de Barcelone, qui regroupe trois régions à l’est du pays : la Catalogne, Aragon et Les Baléares. 43,02 % des suffrages, dans les urnes et par internet ont été exprimés en faveur de la liste “AGISSIONS ENSEMBLE”2, menée par Renaud Le Berre et soutenue par les mêmes formations politiques que celle qui porte le même nom à Madrid. Trois des cinq conseillers consulaires pour cette circonscription devraient être issus des rangs de “AGISSIONS ENSEMBLE”.

En plus de Renaud Le Berre et de Philippe Ogonowski, qui repartent pour cinq ans, Ana Saint-Dizier entre au conseil consulaire de Barcelone.

Pour celui qui mène la liste, les priorités seront de “faire mieux comprendre notre travail et mieux participer nos concitoyens dans nos prises de décisions. Au niveau social et entrepreneurial, on voudrait fédérer les initiatives pour devenir un incubateur de projets.” 

LREM débarque, une liste indépendante se hisse à la deuxième place à Barcelone

En deuxième position à Madrid, la liste “Ensemble pour TOUS les Français d’Espagne”, menée par Stéphane Vojetta et investie par La République En Marche, parti du président Emmanuel Macron, remporte 26,23 % des suffrages. Ce score leur assure deux élus au conseil de Madrid. L’autre place revient à Stéphanie Levaillant qui, comme Stéphane Vojetta, occupera cette fonction pour la première fois.

Pour le chef de file de l’équipe, la priorité sera de “mieux communiquer ! On va beaucoup plus utiliser les réseaux sociaux et le compte LinkedIn que j’ai avec Samantha Cazebonne (députée de Français de l’étranger, dont Stéphane Vojetta est suppléant, NDLR). On veut être à un clic des Français d’Espagne. S’ils ont une question, ils peuvent la poser sur notre groupe WhatsApp, on leur répondra dans les 24 heures !

Stéphane Vojetta – LREM

À Barcelone, la Liste indépendante des Français de l’étranger (Life), menée par Pascal Bourbon, se hisse à la deuxième place, avec 25,47 % des votes. Cette liste, qui revendique son indépendance, avait créé la surprise aux dernières élections consulaires, en se plaçant en quatrième position. Pascal Bourbon réitère et décroche de nouveau une place au conseil consulaire de Barcelone.

Je regrette que nous n’ayons pas obtenu une seconde place. Nous avons fait un meilleur score qu’en 2014, et nous n’étions pas loin. Cela aurait permis d’avoir plus d’équilibre au conseil, où la gauche bénéficie de trois élus sur cinq

Pascal Bourbon

Le dernier siège de la circonscription de Barcelone revient à Baudoin de Marcellus, qui mène la liste “En action pour tous les Français” sur laquelle LREM a apposé son étiquette. 

À Madrid, c’est la liste Alliance solidaire des Français d’Espagne, menée par Stéphanie Villemagne et affiliée à l’Alliance solidaire des Français de l’étranger, qui n’existe que sur les élections consulaires, remporte le dernier siège à Madrid, avec 13,04 % des voix. Alain Lavarde, meneur de la liste du RN, perd la place de conseiller consulaire qu’il occupait depuis 2014.

La liste estampillée Les Républicains (LR) n’obtient aucun élu à Madrid. Le parti n’avait pas présenté de liste à Barcelone. Lors des dernières élections consulaires, en 2014, les candidats investis par l’UMP, devenu LR depuis, avaient pourtant obtenu les meilleurs scores, à Madrid comme à Barcelone.

Cette année, la participation a été de près de 14 % dans la circonscription de qui dépend de la capitale espagnole, et de 9,23 % dans celle qui porte le nom de la capitale catalane.

Qui choisiront les conseillers et leurs délégués aux sénatoriales de septembre ?

À Paris, les partis qui ont investi les listes regardent ces résultats avec intérêt. Les conseillers consulaires et leurs délégués forment les gros des grands électeurs dont le vote désignent les sénateurs représentant les Français établis hors de France au palais du Luxembourg, à Paris. Six d’entre eux doivent être renouvelés en septembre.

Je voterai écolo”, assure François Ralle Andreoli, à la tête d’une liste qui a fait élire trois conseillers consulaires et deux délégués. Cinq grands électeurs en tout. “Pour les autres, pas de consigne de vote, mais nous pousserons pour des candidatures de la gauche unie.” À Barcelone, l’équipe menée par Renaud Le Berre a obtenu trois conseillers et un délégué. “On votera à gauche, mais on ne connaît pas encore les candidats et nous restons indépendants des partis qui nous investissent”, assène son chef de file. Du côté de LREM, à Madrid, “les colistiers savent que la liste est investie par En Mache ! et qu’il y aura une candidature du parti aux sénatoriales. Pas de consigne, mais si la candidature est bonne, je pense que chacun en son âme et conscience pourra voter pour elle”, assure Stéphane Vojetta, dont l’équipe a décroché deux conseillers et un délégué. Quant à la liste Life, un conseiller et un délégué à Barcelone : “Les candidats nous solliciteront, nous écouterons leurs propositions et voterons pour le plus indépendant qui correspond nos valeurs libérales et humanistes”, annonce Pascal Bourbon.

Notes

1 Le nom complet de la liste est “AGISSONS ENSEMBLE – Mouvement citoyen des Française et Français d’Espagne, des élus engagés à vos côtés. Poursuivons ensemble notre action pour plus de solidarité et d’écologie”.

2 Le nom complet de la liste est “AGISSIONS ENSEMBLE – MOUVEMENT CITOYEN POUR L’ÉCOLOGIE ET LA SOLIDARITÉ”.

Laisser un commentaire