Vaccination pour les expatriés, pas de plan B

Vaccination pour les expatriés, pas de plan B

Les Français résidant dans un pays où ils n’ont pas accès à un vaccin homologué par l’Union européenne (UE) auront la possibilité de « se faire vacciner en France lors de leur passage », a fait savoir, vendredi 19 mars, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger. Après avoir évoqué une campagne globale de vaccination pour tous les expatriés, puis pour ceux n’y ayant pas accès, Jean-Baptise Lemoyne revient à la proposition de M. Veran, Ministre de la Santé, formulée en décembre: le retour en France.

Invité de la radio RFI, M. Lemoyne a assuré que 84 % des ressortissants français établis hors du pays « sont éligibles aux dispositifs de vaccination locaux avec des vaccins homologués par l’Union européenne ». L’enjeu était donc de trouver une solution pour les 16 % restant. Des négociations sont en cours avec les autorités locales pour « acheminer des premières doses début mai », selon le secrétaire d’Etat, qui n’a pas détaillé de quels pays il s’agissait.

 « C’est un dispositif sur lequel on a travaillé pour qu’ils aient la capacité de se faire vacciner par les autorités locales si le vaccin est homologué, le cas échéant par des dispositifs alternatifs sur lesquels nos ambassades travaillent avec leur médecin référent et la communauté médicale locale ou encore en France lors de leur passage »

Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat aux Français hors de France

100 millions d’euros pour Covax

« Depuis début mars, des vaccins arrivent dans un certain nombre de pays qui l’ont demandé, notamment en Afrique subsaharienne. (…) Les vaccins sont en train d’arriver, 255 millions de doses grâce à (…) “Covax” d’ici à la fin mai, partout dans le monde, dans 92 pays »,

Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat aux Français hors de France

Le secrétaire d’Etat a rappelé que la France avait « mis 100 millions d’euros » dans le dispositif Covax d’aide aux pays les plus pauvres mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Alliance du vaccin (GAVI, pour Global Alliance for Vaccines and Immunization, en anglais) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI).

Au 1er janvier 2021, le nombre d’inscrits au Registre des Français établis hors de France s’élève à 1 685 638 personnes. Le nombre de Français vivant à l’étranger, y compris ceux qui ne sont pas inscrits au registre, est estimé autour de 2,5 millions, selon le ministère des affaires étrangères.

Laisser un commentaire