Réseau scolaire à l'étranger : Où est la vérité ?

Comme nous le rapportons dans nos colonnes depuis déjà plusieurs mois, la situation financière du réseau scolaire à l'étranger est au coeur de la crise du coronavirus chez les Français de l'Etranger.

Alors que les témoignages d'Hanoi, de Dubai, de Washington, de New-York , etc... mais aussi d'institutions comme la Mission laïque française, se multiplient pour alerter les pouvoirs publics et la communauté sur le gouffre financier qui se creuse, le gouvernement par la voix de son secrétaire d'Etat Olivier Dussopt (Transfuge du PS chez LREM) affirme que tout va bien, il l'a dit à l'Assemblée nationale ce vendredi 17 avril !

« Pour le moment, nous ne constatons pas de tension particulière dans le budget de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger – AEFE –, sans doute parce qu’il a fait l’objet d’un abondement de 25 millions d’euros dans la loi de finances initiale pour 2020 » a affirmé à l’Assemblée Nationale le 17 avril Olivier Dussopt.

L'opposition, qui s'était déjà emparée du sujet, et en particulier les sénateurs, a rué dans les brancards. M. Leconte à gauche, comme M. Regnard pour les LR, se sont insurgés contre ses propos jugés en dehors de la réalité de terrain. M. Regnard, pourtant connu pour sa retenue, a meme publié une vidéos sur Facebook.

Vidéo du Sénateur Damien Regnard

Bercy et le Quai d'Orsay pas sur la même ligne

La situation est si sereine que le gouvernement a retiré les amendement de Mme Cazebonne (députée des Français de la péninsule ibérique et de Monaco) et de Mme Genetet (députée des Français d'Asie) ! Face à l'ampleur de la crise qui touche les Français résidents dans des pays au fort potentiel touristique (Espagne, Viet Nam, etc.), les députées s'étaient mobilisées pour permettre une augmentation du budget global et des aides individuelles affectées aux familles  ! Bercy a décidé que non... 

Mais le Quai d'Orsay a dit oui...  En effet, sous la pression du groupe socialiste à l'AFE et avec le soutien de Jean-Yves Le Drian, l'AEFE (l'agence qui gère une partie des établissements et coordonne l'ensemble du réseau), qui dépend, elle, du Ministère des affaires étrangères, a envoyé des consignes fortes pour réactiver les bourses avec les Conseils Consulaires  :

  • Ajustement de la bourse selon la situation post-covid de la famille si l'enfant est déjà bénéficiaire
  • Reprise des évaluations des familles non boursières et attribution d'une nouvelle bourse exceptionnelle pour régler le troisième trimestre

Bercy invoque une sous-utilisation des crédits les années précédentes pour refuser l'augmentation de crédit ; Espérons que les réserves constituées seront suffisantes...

Pas de solution globale pour le réseau

Le gouvernement a donc décidé de nier le problème des financements des établissements scolaires à l'étranger. La grande majorité des structures ne sont pas gérées en direct par l'AEFE, elles sont de droits de privé et soumises donc aux lois du marché et aux obligations bancaires..  Le député Fredéric Petit rappelait le rôle de ces établissements dans la diplomatie d'influence française, et nous indiquait que des établissements en Allemagne ou en Hongrie ont reçu des aides des pays d'accueil.. Mais cette solution peut-elle être généralisable? Beaucoup en doute. Aux USA, au delà des établissement stars, les structures intermédiaires (plusieurs dizaines de 200 à 1500 élèves) risquent tout simplement la faillite.

En début de crise du Covid-19, les députés de la majorité parlaient d'une voix pour réclamer une cellule de crise afin de gérer les situations financières à venir, les sénateurs, eux, proposaient la création d'un fonds de solidarité étendu pour les Français de l'Etranger, idée reprise chez les partisans de la France Insoumise en Amérique du Sud via une pétition, la solidarité était donc de mise et maintenir le lien entre les Français à l'étranger et la France semblait être une priorité.. Quelques milliards plus tard, la réalité du budget national semble s'imposer.. Sommes nous à l'aube d'un hiver pour l'influence française dans le monde ?

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire