Quelle place pour les films français sur les plateformes SVOD dans le monde ?

UniFrance a publié une étude sur la part des films français dans les plateformes de vidéo à la demande. 56 diffuseurs dans 39 pays (hors France) ont été étudiés.

Il s’agit de mesurer la présence, l’offre de films, et non la consommation. Les films français représentent 2,4% de la proposition de films sur les plateformes SVOD dans le monde.

Les films américains dominent mais ne sont pas majoritaires, les films indiens et britanniques, forts de leur poids dans la production mondiale, dépassent les œuvres françaises.

À ce jour, les films français sont sur le podium des cinématographies européennes présentes sur les plateformes mondiales.

Les films français représentent 2,4 % du catalogue des plateformes de vidéo à la demande par abonnement dans le monde en novembre 2019, France exclue. À titre de comparaison, dans les salles des pays étudiés (données UniFrance), les films français représentent 10,6 % du volume de sorties globales.

Les films français sont donc 4,4 fois plus représentés en salles qu’en SVOD. La présence moyenne des films français est plus importante sur les plateformes locales et régionales (3,0 % des films) – telles que Maxdome en Allemagne ou CMore dans les pays nordiques – que sur les plateformes globales (2,1 %) – telles que Netflixou Amazon Prime Video par exemple.

La France représente la 4e cinématographie la plus représentée sur les plateformes SVOD dans le monde. En comparaison, les films états-uniens représentent 46,6 % du catalogue des plateformes étudiées (1re position).

Pour les films européens, seules les productions britanniques se placent devant la France. En volume de titres, le nombre de films français sur les plateformes a augmenté de 180 % entre 2015 et 2019, sur le même échantillon de plateformes.

RÉPARTITION TERRITORIALE

L’Europe s’impose naturellement comme le premier territoire pour les films français avec 3,0 % de films français sur les plateformes SVOD en Europe occidentale et 3,3 % en Europe centrale et orientale. L’Afrique, le Proche et le Moyen-Orient (2,0 %), l’Asie (2,1 %) ainsi que l’Amérique du Nord (1,5 %) sont les territoires où la part des films hexagonaux est plus faible.

CLASSEMENT DES PAYS

La première place de l’Europe au sein du classement par zone est liée à la composition du classement par pays : Territoire naturel d’exportation des films français, la Belgique se détache largement des autres pays (5,5 % de films français), suivie par la Russie (4,8 %), la Corée du Sud (4,5 %), l’Allemagne (4,3 %) et l’Italie (4,0 %).

Seuls quatre pays non européens ont une part de films français supérieure à la moyenne mondiale, à savoir la Corée du Sud (4,5 %), la Chine (3,5 %), le Brésil (2,7 %) et l’Argentine (2,7 %).

Les États-Unis ne sont qu’en 33e position en termes de présence de films français au sein du catalogue des plateformes SVOD (1,5 %).

Les cinq derniers pays de ce classement, pour lesquels la part de films français est la plus faible, sont tous des pays d’Asie ou d’Océanie où par ailleurs la part de films locaux est la plus importante : Thaïlande (1,4 % de films français), Indonésie (1,3 %), Nouvelle-Zélande (1,1 %), Singapour (1,0 %), Inde (0,8 %).

CLASSEMENT DES PLATEFORMES

Même constat que pour le classement par pays, les dix premières plateformes SVOD en matière d’offre de films français sont toutes des plateformes étudiées dans un pays européen, à l’exception de Watcha Play (Corée du Sud) et Globo Play (Brésil).

Les quatre premières plateformes sont d’ailleurs toutes présentes sur le territoire britannique : MUBI (31 %), BFI Player (14,8 %), Curzon Home Cinema (13,6 %) et Filmdoo (9,0 %). Il convient néanmoins de nuancer les résultats de MUBI et de Curzon Home Cinema car ces deux plateformes ne disposent pas d’un volume global de films en ligne important : MUBI ne propose par exemple que 30 films à ses abonnés chaque mois. Ainsi, si la part de film français dépasse la barre des 10 % sur ces plateformes, ce bon résultat ne fait varier qu’à la marge la moyenne globale de films français sur les plateformes SVOD dans le monde, qui est elle-même pondérée au volume du catalogue de films. Netflix, première plateforme SVOD en volume de contenus hexagonaux, est également la seule plateforme globale proche de la moyenne mondiale de films français (2,5 %) contre 1,8 % pour Amazon Prime Video, 1,5 % pour HBO Go et pour 0,1 % Disney+.

(ÉTUDE RÉALISÉE EN JANVIER 2020 PAR QUENTIN DELEAU ET LÉO TISSEAU SOUS LA DIRECTION DE GILLES RENOUAR )

Laisser un commentaire