Ouverture de la semaine des Français de l’étranger au Quai d’Orsay

Ouverture de la semaine des Français de l’étranger au Quai d’Orsay

C’est au Quai d’Orsay, pour une réception donnée en honneur des 70 ans de l'Assemblée des Français de l'Etranger, que s’est achevée la première journée de la session plénière de l'Assemblée des Français de l’étranger.

Institution créée en 1948, sous la plume de Robert Schuman, elle compte aujourd’hui 90 élus, conseillers consulaires AFE, son rôle est consultatif tout en étant déterminante pour sonder les 2,5 millions de Français vivant hors de France.

Ces élus, portant la voix au niveau national de tous nos compatriotes hors de France, donnent des avis, des conseils, des opinions, concernant les sujets des Français de l’étranger comme l’enseignement français à l’étranger, la fiscalité, les réformes institutionnelles par exemple.

Outre les nombreux élus consulaires présents, le Ministre Lemoyne, et de nombreux Sénateurs et Députés des Français de l’étranger comme les sénatrices Claudine Lepage, Jackie Deromédi, Joëlle Garriaud Maylam, les Sénateurs Olivier Cadic, Ronan Le Gleut et Christophe Frassa, et les députés Pyiere-Alexandre Anglade, M’jid El Guerrad entre autres, furent présents. Toute la communauté institutionnelle des Français de l'Etranger ont souhaité célébrer les 70 ans de la présence institutionnelle française dans le monde.

"la seule institution où sont abordés de façon transversale tous les sujets des expatriés" Marc Villard 

Une réforme de l’institution au cœur des échanges

Le Président de l’AFE, Marc Villard, a tenu tout d’abord remercié Laurent Fabius et Hélène Conway pour la réforme qui permis qu'enfin l’assemblée soit présidée par un élu et non plus par le ministre en charge.

Pour le Président, l’AFE est la seule institution où sont abordés de façon transversale tous les sujets des expatriés. Il s’agit selon lui d’une « formidable boîte à idée pour la réflexion consulaire ». Il souligna cependant certains problèmes : « la dématérialisation laisse beaucoup de compatriotes désemparés, cela ne se traduit pas comme promis par une plus grande disponibilité, pour pallier la déshumanisation il faut des moyens pour les élus consulaires ».

Le Président Villard rappela enfin les mots du Président Chirac sur les élus des Français de l’étranger : « les rencontrer c’est saisir de l’intérieur la réalité d’un pays », une définition qui s’applique sans doute aux Français de l’étranger en général.

Le Ministre Lemoyne, pour sa part, a souligné les « liens solides entre l’AFE les expatriés et le Ministère ».  Le Ministre a évoqué, lui,  le Président Macron qui évoque, à propos de nos compatriotes hors de France, des « histoires particulières, individuelles, parfois professionnelles, un bout de France à travers le monde ».

Changement "partiel" de présidence pour les conseils consulaires ? 

Le Ministre a également évoqué les futures réformes possibles des élus de l’étranger, notamment il a indiqué souhaiter que les conseillers consulaires soient reconnus dans la loi et insistera pour que certaines réunions puissent, à l avenir, être présidées par les élus et non pas par l’administration.

Autre nouveauté, la possibilité que le Parlement entende une fois par trimestre les opinions des Français de l’étranger représentées par l’AFE. Le processus n'est pour l'instant pas encore défini.

La soirée s’est terminée avec la remise du nouveau prix du développement durable de l’instance à une personnalité franco-palestinienne, Hossam Elaqra, qui a développé une nouvelle technologie permettant de maitriser la fabrication de briques tout en réduisant le cout énergétique et en eau. Ce prix veut stimuler la création d'idée d'entrepreneuriat durable, inciter les porteurs de projets ayant une idée entrepreneuriale durable à les concrétiser et enfin faire connaître et mettre en exergue les projets les plus innovants en matière de développement durable. 

L’Assemblée des Français de l'étranger continue à se réunir toute cette semaine à travers de nombreuses commissions où sont traités par les élus de proximité  les questions de fiscalité, de sécurité, d’enseignement et d’affaires sociales.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire