Une France 10 étoiles

Une France 10 étoiles

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

Joëlle Garriaud-Maylam , Marie Brochet et Jean-Yves Le Drian

Le Grand Prix du Rayonnement Français s’est donc tenu mardi soir dans les salons du Ministre des Affaires  Etrangères.  Une fois n’est pas coutume ce dernier était physiquement présent.   Peut être était-ce  une des dernières apparitions de Jean-Yves Le Drian  sous les ors de la monarchie bourgeoise… avant de traverser la Seine.  En tous cas on sentait une certaine fébrilité  parmi son équipe…  une tension inhabituelle sous les portraits qui ont pourtant vu bien des révolutions.

Mais la machinerie est bien huilée et le clapotis ministériel a vite été absorbé dans les épais tapis et la redoutable expérience des deux femmes qui gèrent l’opération :  la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam et la très influente Marie-Fance  Marchand-Baylet. On nous annonça 10 lauréats cette année :

* Le premier est une institution incontournable  quand on pense à la France, à Paris et à la culture : Les petits rats de l’Opéra de Paris.  Ancienne danseuse étoile, sa directrice, Elisabeth Platel, a reçu la récompense comme on pouvait s’y attendre : avec grâce et distinction.

** Le prix du rayonnement économique fut ensuite remis à « Métiers d’art »   Paraffection et à son président Bruno Pavlovsky. En cette Fashion Week Parisienne, c’est un hommage rendu à  ceux sans qui il n’y aurait plus de Haute couture française. Anna Wintour, la redoutée gardienne de Vogue, celle qui inspira un film célèbre, était d’ailleurs présente, comme pour donner sa bénédiction à ce prix.  Dès sa remise passée, elle s’éclipsa pour retourner sur son Olympe  et retrouver un pouvoir, bien plus réel que celui suranné des ambassadeurs encravatés.

*** Puis vint le Prix du rayonnement environnemental à l’Hermione.  Etrange prix qui récompense la marine à voile…  Les diplomates doivent avoir de ces nostalgies.

**** Heureusement le prix du rayonnement francophone fut remis àAbd Al Malik,rappeur, poète, réalisateur et écrivain dont le best-seller  » Qu’Allah bénisse la France » fut adapté au cinéma.  Entonnant une chanson d’Aznavour il demanda à une assistance surprise de chanter… une petite révolution  sous les ors de la République

 

Abd Al Malik

 

***** Ce fut le tour de Guy Savoy, prix du rayonnement gastronomique.  Rien à redire si ce n’est que cela reste très parisien et que l’on se demande pourquoi, le Maître  de tous, Michel Guérard est oublié..

****** Mais nous sommes en France et nous sommes des patriotes.  Dans tout autre pays cela ferait sourire, mais chez nous remettre le Prix du rayonnement  humanitaire auxarmées française  ne choque pas.   Ne sommes nous pas les héritiers de Lyautey? Le capitaine Laëtitia D’Haille le reçut avec retenue et spontanéité à la fois.

******* Le prix du rayonnement scientifique fut remis à l’astrophysicienne Hélène Courtois.  la France ne récompense pas que la marine à voile…

******** Mais Paris se réimposa vite et le prix touristique revint à  Mama Shelter, chaîne de Boutiques Hôtels…fondée par Gilbert Trigano….  comme quoi le temps de la marine à voile…

********* Une jeune sportive, Marie Brochet, reçut le Grand Prix.  Avec  8 titres  aux jeux paralympiques elle est l’exemple du courage et de la persévérance.

La soirée se terminait sur cette note quand le Ministre reprit  la parole pour remettre un Prix Spécial du Jury à l’Equipe de France  de Football.  Deo Gratias… le  Quai accueillait à son tour  non  pas les joueurs, privilège jupitérien, mais leur entraîneur, Didier Deschamps.  On s’imaginait les diplomates plus portés sur la marine à voile que les footballeurs…. mais les flash crépitèrent et tous…. de l’ huissier à l’élu  en passant par le gendarme de service, voulurent prendre la photo.  Nous en étions arrivés à 10 étoiles… deux  de plus et nous nous élevions aux  12 étoiles de Marie. Le nec plus ultra dans le Salon de l’Horloge!  Nul doute que ce  sera pour l’an prochain.

En attendant,  entre tradition et modernité,  parisianisme et audace, il y eut de beaux moments d’émotion.  Ces Messieurs du Quai peuvent être rassurés la marine à voile est toujours à l’honneur…. mais la France continue à voguer et à rayonner car elle est une promesse, comme le sourire de Marie Brochet ou les paroles de Abd Al Malik.

Joëlle Garriaud-Maylam  manie le « En même temps » avec talent.

Ce  fut Ad Majorem Galliae Gloriam !

Le Ministre peut traverser la Seine

 

La Rédaction,

 

Le 03/10/2018

 

Publicités