Macron, chef de campagne des consulaires ?

Macron, chef de campagne des consulaires ?

Les Français inscrits au Registre consulaire ont eu la surprise de recevoir cette semaine un mail du Ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et du Secrétaire d’Etat des Français établis hors de France, Jean-Baptiste Lemoyne, introduisant un courrier du Président de la République Emmanuel Macron.

Une démarche inédite

C’est la première fois qu’un Président de la République écrit à tous les Français de l’étranger. Cette initiative, pour certains, est la démonstration du changement de paradigme qui aurait eu lieu lors de ce mandat, désormais les expatriés existent pour la République. Plus de 400 élus locaux, 11 députés et 12 sénateurs, les Français établis hors de France sont désormais une vraie force politique qui porte la voix de plus de 2 millions de Français ! Ces avancées, ce sont Nicolas Sarkozy et François Hollande qui en sont à l’origine, créant le mode de représentation actuel, renforcé par la dernière réforme portée par Jean-Baptiste Lemoyne.

« Les Français établis l’étranger font face à cette épidémie avec beaucoup de courage. Je salue ce courrier du Président de la République qui rappelle à nos compatriotes que la France est à leurs côtés pour les accompagner dans cette crise. Nous avons un Président qui sait la richesse de cette communauté et qui connait les sujets qui leurs sont chers au quotidien. La sortie de crise se fera avec cette communauté vibrante, partenaire de l’Etat à l’étranger et qui participe pleinement au destin de notre pays. »

Alexandre Holroyd, député LREM des Français du Royaume-Uni et d’Europe du nord

Cependant certains s’interrogent sur le “timing” de l’envoi du courrier présidentiel à quelques semaines des élections consulaires. Mais il est vrai que la pandémie, avec sa cohorte de restrictions, a eu un impact inédit sur les liens entre la France et ses enfants à l’étranger.

Un satisfecit bien mérité ?

En tout cas Emmanuel Macron est fier de l’action de ses ministres. Dès les premières lignes, le Président de la République rappelle le plan de 220 millions d’euros mis en place en 2020 par Jean-Yves Le Drian et Jean-Baptiste Lemoyne. Il oublie que cette initiative est née des sénateurs de Droite et de Gauche qui représentent les Français établis hors de France. En sus, comme le rappelle les élus consulaires, d’une seule voix, les fonds n’ont pas été distribués dans leur totalité du fait de démarches lourdes pour des aides à l’évidence sous-dimensionnées (140€ pour un Français à New-York !!!!).

“Sur le fond ce courrier d’auto satisfaction n’est pas à la hauteur des attentes des Français de l’Etranger. 1.1 millions d’€ non utilisés pour les crédits STAFE, des aides COVID trop faibles, aucune aide pour les entrepreneurs malgré nos demandes récurrentes, mais à part ça tout va bien selon le Président de la République”

Mehdi Benlahcen, Président du groupe Français du monde, écologie et solidarité à l’Assemblée des Français de l’Etranger

Où sont passés les promesses du début de mandat ?

Autre thème qu’aborde Emmanuel Macron, l’Education et la Culture. En 2017-2018, le président avait promis de doubler le nombre d’élèves d’ici la fin de son mandat et de renforcer la diplomatie culturelle.

Et pourtant, à la rentrée 2020, les élèves étaient moins nombreux qu’en 2019, et pourtant des Alliances Françaises et des Instituts Français ont fermé au cours des derniers mois comme nous le rappelle Cecilia Gondard, Secrétaire générale de la fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste.

L’utilisation qui en est faite ici est politique, et inédite: le Président Macron s’invite dans les élections consulaires en envoyant son bilan à deux mois de leur tenue ! Quant a l’appel à écrire au Président de la République dans le courrier des deux ministres… comment vous dire: je lui ai envoyé une pétition signée de plus de 10 000 personnes l’été dernier pour sauver les Alliances Françaises, je n’ai jamais eu de réponse. A l’approche des élections du 30 mai, l’Elysee daignera-t-il répondre à nos concitoyens? Rappelons que ceux ci ne sont pas que des électeurs, et qu’entre deux élections, il serait bon de leur montrer un peu plus de considération.

Cecilia Gondard, Secrétaire générale de la fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste.

Un meilleur lendemain

Le message qui conclût la lettre du Président de la République, c’est celui de la résilience qui serait récompensée par une nouvelle relation entre les Français de l’étranger et son administration grâce à la finalisation du déploiement de “France Consulaire”, une nouvelle plateforme centralisée joignable 7/7 24/24 pour répondre à toutes les questions. On peut s’interroger de la capacité d’opérateurs basés à Paris pour répondre à toutes les spécificités des situations rencontrées sur la planète par nos compatriotes alors que les Consulats, implantés sur place, ont déjà bien du mal à s’y retrouver.

“Ces bientôt cinq années de mandat n’ont eu de cesse de démontrer le peu de considération de son gouvernement à l’égard des Françaises et  des Français de l’Etranger, à l’égard aussi de leur représentation démocratique que constituent les élue.s consulaires peu consulté.e.s, mais également dans son action par la poursuite de politiques d’appauvrissement du réseau diplomatique (en moyens et en personnels) et celles concernant le réseau scolaire (privatisation rampante, augmentation d’employé.e.s locaux sans convention collective, augmentation des frais de scolarité etc.). Pour le Président et son gouvernement, il n’y a pas de politique pour les françaises et les français de l’étranger, il n’y a que des économies à réaliser.

Alexandre Chateau-Ducos, responsable des Français hors de France pour Europe Écologie – Les Verts (EELV)

L’espoir c’est aussi celui qui réside dans la vaccination, et là, Emmanuel Macron est de nouveau frappé d’amnésie. Exit la campagne de vaccination promise à tous dans tous les consulats par Jean-Baptiste Lemoyne, au final même pour ceux qui sont dans des pays sans accès aux vaccins, la seule solution proposée c’est de prendre un avion et d’aller se faire vacciner en France.

Intervention dans la campagne ?

Le seul point qui reçoit l’unanimité, c’est l’appel à participer aux élections consulaires. Il reste quelques jours, jusqu’au 23 avril, pour s’inscrire sur la liste électorale du Consulat de votre lieu de résidence.

Est-ce que cet appel devait s’accompagner d’un bilan si partisan ? C’est la question que tout le monde se pose. En descendant ainsi dans l’arène, le Président de la République se pose comme le chef de campagne. Ce qui n’a pas échappé au parti Les Républicains, le sénateur Ronan Le Gleut nous indique préparer une réaction officielle qui sera communiquée aux expatriés dans les prochains jours.

Emmanuel Macron a définitivement lancé la campagne des élections consulaires, elle s’annonce rude et intense.

Répondez au Président de la République en participant à notre consultation 

https://fr.surveymonkey.com/r/LK2D7GR
lien vers la consultation : https://fr.surveymonkey.com/r/LK2D7GR
Laisser un commentaire

2 Comments

  1. inadmissible d’intervenir ainsi . mais cela correspond a la democratie ambiante. Les personnes non connectées ne recoivent rien hormis la lettre de convocation de cette emaine. Autant dire qu’is auront oublié dans deux mois. Pas de renseignements sur les candidats ( uniquement en ligne) En temps normal les deplacements sont longs ( et onereux) pour aller voter. cette fois dans quelques circonscriptions ce sera pire ( 2 sites sur 5 pour l’Allemagne du sur alors que la moitié de la communauté reside a 150 kms au moins d’un de bureaux. et l’adnminiatration n’a rien fait pour ouvrir les bureaux habituels VIVE LA PROXIMITÈ. idem pour les procuration les electeurs ne savent pas qu’il faut prendre rendez vous et dependent du bon vouloire du poste a se deplacer ! et puis a qui donner une procuration à 150 kms de chez soi? Le vote electronique ? oui pour cela il faudra que la reception des identifiants et codes ne connaissent pas de problemes certes independants du prestatire dela solution mais qui sont un obstacle, et puis nombreux sont ceux qui n’utilisent pas internet, ne peuvent pas , ne savent pas . donc ils n’ont pas le droit de voter. belle démocratie.

  2. C’est en effet une démarche inédite pour un président aux abois, qui nous a ignorés depuis 2017 et qui maintenant se rappelle cyniquement à notre bon souvenir avant une élection. Ben voyons ….

Laisser un commentaire