Les expatriés pour le passeport sanitaire !

Les expatriés pour le passeport sanitaire !

La semaine dernière, nous avons lancé une consultation auprès de vous, nos lecteurs expatriés, sur votre situation face à la Covid-19.

Vous avez été 3889 à prendre le temps de répondre au long questionnaire. et nous vous en remercions. Logiquement, plus de 80% des répondants étaient situés en Europe et en Amérique du Nord, les zones les plus touchées par la pandémie.

Des restrictions lourdes et partout !

Grâce à vous, nous avons pu connaitre les mesures prises dans plus de 100 pays. La fermeture des frontières des pays a été prise dans quasiment tous les pays du monde. Pour plus de 70% des participants, elle est la plus difficile des restrictions imposées en créant un sentiment d’isolement et d’impuissance.

Juste derrière, les autres mesures qui ont été particulièrement pointées du doigt par notre consultation, sont celles limitant la capacité d’interactions sociales. Certains pays, en plus de la fermeture des restaurants et bars, ont imposé l’interdiction de se réunir dans les domiciles privés. Pour plus de la moitié des consultés, ces mesures furent difficiles à vivre, renforçant le sentiment d’isolement, né de la fermeture des frontières.

1/3 des Français de l’étranger vaccinés

99% des Français de l’étranger ayant participé à la consultation résident dans des pays qui ont commencé leurs campagnes de vaccination. La surprise est pour près de 6% d’entres-eux qui sont exclus des campagnes nationales et se retrouvent sans solution locale.

L’inquiétude monte pour ces derniers alors que la France ne leur propose que de revenir sur le territoire pour être vaccinés et selon le calendrier défini par les autorités nationales, ce qui laisse peu de flexibilité.

Pour les autres, les campagnes de vaccination se déroulent correctement puisque 36% des répondants se sont déclarés vaccinés. Seuls 14% des expatriés ayant participé se sont, eux, déclarés opposés à la vaccination. Les autres se sont déclarés prêts à recevoir leur dose de vaccin.

Le passeport sanitaire attendu avec impatience

Si la vaccination est attendue par 50% des Français de l’étranger, c’est qu’ils ont bien compris qu’un retour à la vie normale ne pourra se faire sans cette étape.

Sentiment renforcé, par la préparation des passeports sanitaires aux quatre coins de la planète. Pour près de 80% des consultés, leurs Etats de résidence étaient en train de préparer le déploiement du fameux sésame pour passer les frontières.

Par contre, pour 1 français de l’étranger sur 5, la situation risque d’être complexe à court terme. En effet, ils résident dans des pays qui se déclarent opposés au principe d’un tel document. Pour eux, tests PCR et autres mesures continueront à s’appliquer.

Laisser un commentaire

1 Comment

  1. On apprend que la vaccination n’entraine pas le retour à la vie normale car on nous dit que que la vaccination n’est pas efficace à 100%, entre autre à cause des variants, que sa durée d’efficacité n’est pas connue et qu’un vacciné peut quand même être un agent de transmission, etc… Par exemple les contraintes pour prendre l’avion sont les mêmes pour un vaccié que pour un voyageur avec test négatif!
    D’autre part on apprend également qu’il y a un nombre de problèmes avec certains vaccins qui sont quelque fois suspendus dans certains pays. Les expatriés (je suis expat aux US) qui souhaitent le passeport sanitaire ne se rendent pas compte que ce document deviendrait un élément qui rendrait la vaccination quasi obligatoire. Ce serait d’une part discriminatoire contre ceux qui pour diverses raisons refuserait ou ne pourrait pas se faire vacciner, et d’autre part une atteinte a la vie privée. Finalement, comme on ne connait pas les effets indésirables à moyen et long terme des vaccins, ce pourrait être un risque de responsabilité pour ceux qui l’imposerait. Je comprend que l’on se fasse vacciner, mais cela doit être le libre choix de chacun. Sans oublier que ce passeport est un moyen supplémentaire pour contrôler notre vie.