240 millions d'euros pour les Français de l'Etranger

Courrier envoyé aux élus indiquant les mesures prises

Ce jeudi 30 avril , le ministre des affaires étrangères a repris le dossier des Français de l'Etranger en main.

Après les déboires de ces secrétaires d'Etats au cours des deux dernières semaines, Jean-Yves Le Drian a décidé de prendre le dossier à bras le corps. Fin connaisseur des arbitrages ministériels, il a réussi à obtenir 240 millions d'euros pour les Français de l'Etranger.

Priorité au Réseau scolaire

La première mesure, et qui était fortement attendue, concerne le réseau des Lycées et Ecoles françaises à l'étranger. C'est donc 100 millions d'euros qui seront consacrés au soutien des établissements scolaires et ce seront tous les types établissements en gestion directe ou non qui seront accompagnés sous l’égide de l’ambassadeur. Ce dernier aura pour tache d'évaluer de façon juste et ainsi permettre l'adaptation aux réalités locales.

50 millions supplémentaires viendront aussi abonder les enveloppes pour les bourses, avec une réévaluation des besoins en juin. Les conseils consulaires et les établissements qui doivent se réunir avant le 22 mai vont pouvoir ainsi augmenter le nombre de bénéficiaires sans rogner sur le montant alloué. C'est une bonne nouvelle, l'équation parraissait insoluble à nombre d'élus dont Mehdi Benlahcen, élu au Portugal, président du groupe Solidarité et Ecologie, qui avait émis un courrier à destination du gouvernement ce mercredi 29 avril.

L'action sociale n'est pas oubliée

Alors que la communauté des Français de l'Etranger s'était levée comme un seul homme pour défendre le programme STAFE qui soutient les associations à travers la sélection de projets, le gouvernement a précisé ses motivations et ses ambitions. Alors que l'opposition comme la presse avaient souligné la réduction drastique des Fonds (-50% en deux ans), les consulats avaient annoncé en début de semaine l'annulation pure et simple de la campagne 2020. Aujourd'hui,  il a été annoncé via un courrier aux élus, la mise en place d'un fonds de 50 millions d'euros qui seront distribués aux associations locales reconnues pour leurs actions sociales. Les modalités de répartition ne sont pas encore arrêtés, mais Jean-Baptiste Lemoyne dans un autre courrier datant du mardi 28 avril indiquait vouloir y associer la commission en charge du STAFE usuellement.

En sus 20 millions d'euros seront consacrés aux mesures sanitaires à prendre dans les consulats ou pour assister des Français pour un rapatriement lié au Covid-19.

Ce plan historique pour les expatriés rassure quant à l'avenir du réseau de la diplomatie d'influence et de ceux liés à la scolarité tout en imprimant une réelle volonté du chef de l'Etat comme de son parti de reconquérir le coeur et le vote des Français résidant hors de France.. Rappelons que plus de 92% du corps électoral votant à l'étranger avait voté pour le Président de la République.

Laisser un commentaire

0 Comments

  1. Une chose est sûre. La pandémie a prouvé une fois de plus que notre député LREM de l’étranger Roland Lescure, confiné dans son appartement de Paris au lieu d’être resté dans sa circonscription d’Amérique du Nord ne sert à rien. Sauf à nous envoyer des copier-coller une ou deux fois par mois des instructions gouvernementales et des platitudes qu’on a déjà lu sur tous les autres sites, dont ceux du Consulat ou les vôtres, bien avant lui. Il serait temps de faire des économies sur ces élus qui ne servent à rien, sauf promouvoir leurs intérêts, aux frais du contribuable.

Laisser un commentaire