Le « sentiment océanique » au cœur de la Saison France-Portugal

Le « sentiment océanique » au cœur de la Saison France-Portugal

Le 12 février a débuté la Saison France-Portugal. Jusqu’en octobre, des évènements conjoints sont organisés dans les deux pays afin de mettre en lumière les jeunes talents qui construiront le monde de demain.

Depuis 1985, l’Institut français organise chaque année des « saisons » ou des « années », afin de mettre en avant les liens unissant la France et un autre pays. A l’origine, le dialogue s’harmonisait autour de célébrations, colloques et animations culturelles et artistiques, mais il s’est aujourd’hui étendu aux domaines de la science, de l’environnement, de l’éducation, du sport ou encore des questions sociales.

L’amitié franco-portugaise

En 2018, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre António Costa souhaitent créer une saison commune afin de « célébrer les liens puissants et profonds » qui unissent les deux pays. De plus, ils veulent la faire coïncider avec les présidences françaises et portugaises de l’Union européenne de 2022, pour appuyer l’importance du duo.

« Pays précurseurs de l’humanisme européen, la France et le Portugal sont unis par l’histoire et des affinités culturelles fortes. […] Cet esprit d’ouverture s’incarne aujourd’hui par la présence dynamique en France de luso-descendants et de Français au Portugal qui constituent un lien humain exceptionnel entre nos pays. »

Emmanuel Macron à propos de la Saison France-Portugal

L’océan au cœur de la Saison

L’océan recouvre environ 70% de la planète, et pourtant nous ne connaissons qu’une infime partie de ses profondeurs. Il y a plus d’hommes à s’être rendus sur la Lune que dans la fosse des Mariannes, et nous avons de bien meilleures cartographies de Mars et Vénus que de nos fonds.

Mais si nous avons une grande méconnaissance de l’océan, nous savons que l’activité humaine l’impacte profondément. Effectivement, le Gulf Stream ralentit, les littoraux sont menacés par la montée des eaux, les récifs coralliens meurent et pourtant seuls 7% des eaux sont protégées d’après la base de données mondiale sur les zones protégées des Nations Unies. Dans l’idée de s’interroger et de trouver des solutions face à l’urgence climatique, la Saison France-Portugal est consacrée au grand bleu.

Depuis février et jusqu’à l’automne, scientifiques, étudiants, ingénieurs mais aussi artistes se retrouvent pour s’exprimer et échanger afin de trouver des parades pour protéger nos océans.

La ville de Porto au Portugal

Une programmation foisonnante

Avec près de 500 dates organisées dans près de 140 villes portugaises et françaises, une programmation particulièrement riche a déjà débuté. Expositions, spectacles, conférences, débats mais aussi forums européens organisés avec la présidence française de l’union européennes, animent l’année culturelle.

La « Saison sur le sentiment océanique » s’est ouverte sur le concert « La Mer » à la Philarmonie de Paris. Un moment de suspens interprété par la pianiste Maria João Pires, connue notamment pour avoir enregistré l’un des plus grands enregistrements du Concerto pour piano n°2 de Chopin.

Exposition hommage à Manuel Casimiro

Au Portugal, le bal s’est ouvert au rectorat de l’Université de Porto avec une exposition hommage à l’artiste Manuel Casimiro. Peintre, photographe, metteur en scène ou encore designer, l’héritage du Portugais est immense et traverse les frontières. Effectivement, il a passé une importante partie de sa vie dans l’hexagone et n’a cessé de voyager à travers le monde pour photographier les grandes personnalités de son époque. Un évènement disponible jusqu’au 30 mars.

Pour découvrir davantage cette figure de l’art, le documentaire « Manuel Casimiro : peindre l’idée » sera projeté le 2 avril à l’Archipel Butor à Lucinges. L’exposition de ses œuvres réalisées à quatre mains avec celles du Français Michel Butor, suivra la séance.

Exposition Agnès Varda à Porto 

Du 1er avril au 30 octobre sera disponible une exposition des œuvres d’Agnès Varda, au Caso do cinema Manoel de Oliveira à Porto. Projections, photographies, collages, un panel de la vie de l’artiste de la Nouvelle vague sera présenté, et notamment des pièces réalisées au Portugal dans les années 1950. 

Le Panthéon à Lisbonne, Portugal

Expositions simultanées sur les deux panthéons

Depuis le 13 février et jusqu’au 30 juin, des expositions gratuites et en plein air sont organisées simultanément sur les grilles du Panthéon de Paris et du Panteão de Lisbonne. L’occasion de s’interroger sur ces lieux chargés d’histoire qui bordent les deux fleuves des capitales, le Tage et la Seine. 

Par ailleurs, cycles de films, conférences, débats et expositions sont également organisés jusqu’en octobre dans plusieurs villes portugaises. Toute la programmation de la Saison France-Portugal sur le thème « du sentiment océanique » est à retrouver sur leurs sites internet, disponibles en français et en portugais.

Auteur

Laisser un commentaire