Le baromètre des Français de l’étranger

Le baromètre des Français de l’étranger

Le mercredi 9 mars a débuté en ligne la grande enquête 2022 sur les besoins et les attentes des Français de l’étranger. Au cours des trois prochaines semaines, vous pouvez participer à ce baromètre.

Une initiative de l’ADFE

La deuxième édition de la grande enquête a commencé mercredi 9 mars sur le site de Français du monde-adfe. A l’origine du projet, Gaëlle Barré, Laure Pallez et Florian Bohême, tous trois des élus consulaires des Français de l’étranger en Italie, aux Etats-Unis et au Cambodge. En 2019, ils avaient réalisé le premier baromètre afin de “prendre le pouls de la communauté des Français de l’étranger”, connaître leurs attentes et les faire remonter aux élus. Une première édition synonyme de réussite et qui s’était inscrite comme précurseur du grand débat national organisé par le gouvernement en France mais aussi dans les ambassades et les consulats, le 15 janvier 2019. 

“ Après deux années sous Covid-19, nous avons voulu réitérer l’expérience car de nombreux compatriotes ont été isolés et les Français de l’étranger ont connu de nombreuses déconvenues pendant cette période”. 

Gaëlle Barré, conseillère des Français de l’étranger en Italie et membre du bureau national de Français du monde-adfe

“Une enquête faite par des Français de l’étranger, pour les Français de l’étranger”

Le succès de la première grande enquête sur les attentes et les besoins des Français de l’étranger, réside dans le fait qu’elle a été organisée par des Français de l’étranger pour les Français de l’étranger. Effectivement, Gaëlle Barré vit depuis vingt-cinq ans entre Rome et Florence en Italie. De son côté Laura Pallez a passé douze ans à Shanghai et Hong-Kong, avant de s’envoler en Floride où elle réside depuis cinq ans. Comme nombre de leurs concitoyens, les deux élues consulaires sont mères de deux enfants binationaux chacune. Enfin, Florian Bohême vit au Cambodge depuis 2015 et partage sa vie professionnelle entre Phnom Penh et Siem Reap. Ainsi, ils connaissent les problématiques, les difficultés et les réalités de la vie à l’étranger. 

De fait, ils ne se sont appuyés sur aucune étude pour rédiger le questionnaire, mais ont simplement échangé entre eux en souhaitant toucher un maximum de sujets. Leur but est donc de percevoir “où sont les problèmes et les difficultés” de sorte à “améliorer le cadre existant”. 

https://dauphinejc.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_bq01YFAb8QOX37w

Une année électorale importante

Entre la pandémie de coronavirus, la guerre en Ukraine mais aussi les futures élections présidentielles et législatives, il semblait important au trio de s’enquérir de la communauté française à l’étranger. Aussi, lors des années électorales, les citoyens ressentent systématiquement un lien plus fort avec leur pays d’origine. Généralement, les suffrages pour élire le chef de l’État et les députés recensent les plus forts taux de participation.

“Les législatives approchent et les Français vont voter pour leurs élus directs. Il peut donc être intéressant pour les futurs candidats d’être avertis de leurs préoccupations et besoins”. 

Laure Pallez, conseillère des Français de l’étranger aux Etats-Unis et administratrice de Français du monde-adfe

En 2019, les doléances recueillies avaient principalement concerné le besoin urgent de répondre à la transition écologique, d’améliorer la justice fiscale en France, et de travailler contre la stigmatisation des Français de l’étranger, “trop souvent perçus comme des évadés fiscaux”. Une forte demande concernant le besoin de renforcer la numérisation des dispositifs démocratiques tels que le vote, avait aussi émergé. Sur ce dernier point, des efforts ont été perçus avec la mise en place du vote en ligne pour une partie des dernières élections consulaires, mais aussi pour les prochaines législatives

Les partenariats

Pour mener à bien leur enquête, Gaëlle Barré, Laure Pallez et Florian Bohême ont fait le choix des partenariats. En 2019, ils avaient déjà travaillé en collaboration avec le “Dauphine Junior Conseil”, la junior-entreprise de l’Université Paris-Dauphine, qui s’occupe de traiter statistiquement les données recueillies. 

“C’est l’occasion de transmettre aux jeunes étudiants le goût de l’étranger et des grands horizons !” 

Laure Pallez

Aujourd’hui, ils se sont également rapprochés de l’association non partisane “Rendez les doléances”. Ses membres ont pour objectif de restituer leurs réclamations aux Français en les numérisant et en les partageant sur leur site Internet. Par conséquent, les demandes des Français de l’étranger qui ressortiront de cette enquête seront disponibles sur le site de l’association

Un démarrage en trombe 

Alors que le questionnaire a été posté mercredi matin sur Internet, les organisateurs ont recensé plus de 5000 participations en seulement vingt-quatre heures. Désireux d’en recueillir un maximum afin de voir si des tendances spécifiques ressortent (en fonction des profils, des régions du monde), ils les laisseront accessibles durant trois semaines. Vous pouvez dès à présent y participer. 

En 2019, ils avaient recueilli plus de 16 000 réponses et doléances et en avaient partagé plus de 3000 avec le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian. 

Français du monde – adfe

Français du monde – adfe est une association reconnue d’utilité publique et apartisane. Elle se positionne dans « la grande famille de la gauche républicaine » et plaide pour la défense des valeurs humanistes et démocratiques. Présente dans plus d’une centaine de pays, sa vocation est d’apporter des réponses aux Français de l’étranger sans prendre en compte leur origine et leur condition, en favorisant l’exercice de la citoyenneté et en luttant pour la diversité des cultures.

De gauche à droite : Gaëlle Barré, Laure Pallez et Florian Bohême

Auteur

Laisser un commentaire