Test du vote en ligne pour les élections législatives

Test du vote en ligne pour les élections législatives

Deux millions d’électeurs résident à l’étranger. Notre force électorale est considérable, et dépasse celui d’une région française moyenne. En 2017, Macron a remporté 93 % de leurs suffrages au second tour et a obtenu dès le premier tour des scores spectaculaires, parfois plus de 50% dans certaines zones. En fait, si Macron avait obtenu chez ces Français de l’étranger son score moyen en métropole, il n’aurait pas été qualifié pour le second tour. Les expatriés ont amené Macron au second tour. C’est dire l’enjeu que les voix des Français établis hors de France représentent. Pour faciliter la participation, depuis plusieurs années les Français de l’étranger ont la possibilité de voter en ligne, pour les élections locales (les Consulaires) et pour les Législatives. La Présidentielle est exclue du dispositif pour l’instant. Si le système de vote a été peu utilisé jusqu’à présent c’est pour sa complexité. Après les problèmes rencontrés avec le précédant prestataire, le gouvernement a remis en jeu le contrat et c’est le groupe La Poste qui l’a remporté. Du vendredi 14 janvier au lundi 17 janvier, l’administration et la Poste ont organisé un deuxième test du vote en ligne avec 14.729 participants dans les 11 circonscription. Les « testeurs » s’étaient inscrits en amont via des campagnes organisés par les consulats.

Voxaly, le nouveau prestataire du vote en ligne

Fondée en 2006 par Emmanuel Grua, la société Voxaly a rejoint le groupe Docaposte en 2018. En près de 15 ans, la société a bien grandi et son intégration dans la galaxie du groupe La Poste, dont fait partie Docaposte, apporte une nouvelle crédibilité. Docaposte a déjà procédé à une multitude de rachats au cours des dernières années : Softeam Group (services du numérique spécialisés dans les métiers de la finance, de la banque et de l’assurance), Arkhineo (archivage numérique à vocation probatoire), AR24 (lettre recommandée électronique) et donc Voxaly.

Docapost affichant 530 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année avec 5.000 salariés, le groupe offre des capacités financières et d’hébergement d’une toute autre échelle mais aussi son statut de tiers de confiance et sa puissance éditique, car les consignes de votes sont encore souvent imprimées.

La solution, mise à disposition par Voxaly, repose sur un système de marquage digital et physique unitaire inviolable et inaltérable, et un accès selon des droits à une base de données distribuée sous blockchain pour permettre une consultation et une contribution fluide tout en étant sécurisée.

Comment voter en ligne ?

Le 05 juin 2022 (pour le premier tour, le 04 pour les Français habitant sur les continents américains) et le 19 juin (pour le second tour, le 18 pour les Français habitant sur les continents américains) vous aurez donc plusieurs choix pour participer aux élections législatives :

  • Le vote à l’urne soit au Consulat soit dans un des bureaux de vote ouverts par l’administration consulaire dans les pays avec une grande présence française.
  • Le vote par correspondance (attention il faut l’indiquer avant fin mars à votre consulat), dans le cas où vous avez bien indiqué que c’est votre mode de participation privilégié au Registre consulaire, vous recevrez les enveloppes pour expédier votre vote.
  • Le vote en ligne.

Pour vous connecter sur le portail de vote qui sera indiqué dans les courriels ou sur les sites des consulats, vous aurez besoin :

  •  de votre identifiant reçu par courriel (le libellé de l’expéditeur du courriel sera le suivant : « MEAE Elections législatives ») ;
  • de votre mot de passe reçu par SMS (via l’émetteur « LEGISLATIVE» ou « France GOUV »). Il pourra arriver que le SMS apparaisse sous un autre nom d’émetteur dans certains pays, en fonction des opérateurs locaux.
  • Vous recevrez un troisième code pour valider votre choix, une fois celui-ci indiqué sur le portail de vote

Ce mécanisme ressemble fortement à celui qui était proposé pour les Consulaires. Il est dommage qu’en confiant à la Poste l’organisation du vote en ligne il ne soit pas proposé d’utiliser directement L’Identité Numérique sur mobile. Un service qui permet de se connecter aux sites de l’Etat avec une simple carte d’identité ou un passeport (prévoir 48h ouvrées pour la mise en place sur votre smartphone).

Ils sont nombreux à craindre que les écueils connus en mai 2021 lors des Consulaires se reproduisent comme les messages non parvenus ou mis en spam, sans oublier la mise à jour des numéros de téléphone sur la liste électorale… Avez-vous toujours le même numéro que celui que vous avez fourni au consulat lors de votre arrivée dans votre pays de résidence ? Etait-ce bien un mobile et non un fixe ou un numéro virtuel ? De petits détails qui peuvent empêcher la participation de l’électeur.

L’inscription sur la liste électorale

Pour pouvoir voter en ligne, il faut donc être inscrit sur la liste électorale des Français de l’étranger. Si vous n’avez pas actualisé votre situation et que vous êtes toujours inscrit(e) dans votre commune d’origine, vous devez vous mettre à jour auprès des services consulaires avant le 22 mars 2022. Sinon, vous pouvez toujours prévoir de vous déplacer dans votre ancienne ville (attention vous voterez alors pour le député de la circonscription de la ville et non pour celui ou celle de votre lieu de résidence) ou penser à établir une procuration.

Pour vérifier votre situation électorale, vous pouvez vous rendre sur le site Service Public et si besoin vous pourrez mettre à jour votre lieu de vote, en cliquant sur « Je vote à l’étranger » et en suivant les consignes en ligne.

Auteur

  • Loic Pautou est un jeune français parti en VIE au Vietnam et qui n'est jamais revenu. Propriétaire d'une agence de tourisme à Hanoi, il écrit aussi pour Lesfrancais.press et le Guide du Routard

Laisser un commentaire