Le B.A-BA du retour en France

Le B.A-BA du retour en France

Rentrer en France, définitivement ou pour un long séjour, revient à refaire une expatriation. Scolarité, douane, sécurité sociale, travail… les points auxquels il faut penser sont nombreux et demandent du temps.

En décembre dernier nous vous avions déjà proposé un guide du retour en France serein, divisé en deux parties : une sur les points auxquels il faut penser avant le départ, et ceux à traiter une fois le pied posé sur le sol français. Cependant, ils sont si nombreux que nous n’avions pas pu tout traiter afin de ne pas vous noyer sous la montagne administrative à faire. Ainsi, nous complétons notre guide !

Dans les précédents articles, vous pouvez retrouver les démarches à suivre avec FranceConnect, pour le changement d’immatriculation et de permis de conduire, pour l’assurance maladie ou encore sur les questions fiscales.

La scolarité des enfants

Certes, nous avions déjà évoqué la scolarité des enfants dans notre premier guide. Nous rappelions alors les démarches à suivre en fonction de leur âge et de leur niveau de scolarité. Nous rappelions également que si vos enfants n’ont pas suivi le programme français à l’étranger, ils devraient passer un test d’aptitudes afin que le rectorat puisse attester de leur niveau. Afin de les préparer au mieux à cette échéance, plusieurs plateformes peuvent les accompagner. C’est le cas de CEFEL, le centre éducatif français en e-learning qui propose un accompagnement personnalisé aux inscrits. CEFEL suit le programme du CNED mais de manière allégée et inscrit les élèves dans une classe virtuelle de six élèves maximum avec un professeur. Des conditions optimales afin de les préparer au mieux à la réintégration en France.

Les vaccins obligatoires

Pour toutes personnes résidant en France et nées avant 2018, trois vaccins sont obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP). Pour les jeunes nés depuis 2018, ils sont au nombre de onze ! Vous pouvez retrouver la liste complète à cette adresse, avec le calendrier vaccinal.

Assurance et complémentaire santé

Assurance maladie, assurance santé, complémentaire santé, mutuelle… Les noms sont plusieurs et nous perdent dans les limbes de l’administration française. Faisons le point.

L’assurance maladie

L’assurance maladie est une partie intégrante de la Sécurité sociale. Elle permet de couvrir en partie les frais de santé que vous déboursez lorsque vous allez chez le médecin, à l’hôpital, en pharmacie ou dans les laboratoires. Comme nous le disions dans le précédent guide, l’assurance maladie est matérialisée par la carte vitale et le numéro de sécurité social qui vous est propre. La demande de la carte verte est gratuite et se fait sur le site Ameli.fr.

Mais attention, l’assurance maladie ne couvre pas l’entièreté des frais de santé. C’est pourquoi il vaut mieux avoir également une complémentaire santé.

La complémentaire santé

Connue également sous les noms de « mutuelle santé » ou « assurance santé », la complémentaire santé permet d’être davantage couvert lors de notre passage dans les établissements de santé.

Les mutuelles sont payantes et s’obtiennent auprès des sociétés d’assurance, des mutuelles ou d’une institution de prévoyance. Toutes différentes, vous pouvez choisir les soins que vous souhaitez couvrir davantage ou non, comme l’orthodontie, l’ophtalmologie ou autre.

Contrairement à l’assurance maladie, vous pouvez en avoir une collective. Effectivement, les membres d’une même famille peuvent avoir la même mutuelle, gérée par celui qui y a souscrit. Aussi, lorsque vous obtenez un contrat de travail, votre employeur est dans l’obligation de vous en proposer une, qui peut également être étendue à votre famille. Il s’agit des « garanties santé d’entreprise ».

Emploi

Trouver un emploi peut s’avérer être compliqué. Car non, il ne suffit pas toujours de « traverser la rue pour trouver un travail ». Ainsi, si vous n’avez pas de poste assuré lors de votre retour, vous pouvez vous inscrire à Pôle emploi. Un conseiller vous aidera à monter votre dossier et trouver des offres ou des formations professionnelles correspondant à votre recherche professionnelle.

Par ailleurs, il existe également de nombreux sites Internet qui ont remplacé les annonces dans le journal. Nous pensons notamment à Indeed ou Welcome to the jungle, qui recensent les offres de Contrat à durée déterminée (CDD), indéterminée (CDI), de stages ou d’alternances pour les étudiants.

Les aides sociales

Dans les précédents guides nous avions parlé des aides octroyées par la CAF et du chômage avec Pôle emploi. Sachez que depuis la fin de la pandémie de Covid-19, vous ne pouvez plus obtenir les aides sociales dès votre retour en France. Effectivement, vous devez attester de trois mois de résidence dans l’hexagone avant de pouvoir les demander.

Auteur

Laisser un commentaire