CEFEL, la solution attractive aux problèmes scolaires des Français à l'étranger

CEFEL, la solution attractive aux problèmes scolaires des Français à l'étranger

Dans le podcast Le club des partenaires, la radio StereoChic a reçu Pierre Chauvet, le fondateur de CEFEL. Ce Centre éducatif français en e-learning est une solution globale, vivante et attractive aux problématiques scolaires des élèves français à l’étranger.

CEFEL est un centre éducatif français en e-learning qui a pour vocation d’offrir une solution scolaire aux jeunes Français de l’étranger qui souhaitent « rester en phase avec le programme français ». Effectivement, la majorité des élèves français établis à l’étranger ne sont pas inscrits dans un établissement français. Soit par choix des parents de voir leurs enfants s’intégrer davantage dans la société locale, soit par manque de moyens ou à cause de la grande distance qui sépare leur résidence de l’école française la plus proche. De cette manière CEFEL offre la possibilité de rester en lien avec ce système éducatif.

Un projet familial, né d’un problème personnel

Lorsque la famille de Pierre vivait aux États-Unis, lui et sa femme ont pris la décision d’inscrire leurs enfants dans un établissement américain pour qu’ils puissent « vivre une super expérience », ils avaient tous deux conscience du problème de la réintégration en France. Si dans un premier temps ils ont envisagé d’apporter un double cursus à leurs petits avec le programme du CNED, ils se sont rendus compte que celui-ci demande un investissement personnel très important. Effectivement, même pour le programme créé pour les Français de l’étranger déjà élèves d’une école, la formation demande 15h à 20h de travail par semaine. Face à cela, Pierre et sa femme, tous deux professeurs, ont eu l’idée de créer CEFEL.

CEFEL
Pierre Chauvet, le fondateur de CEFEL, entouré de sa famille

Un service sur-mesure

Chez CEFEL, les élèves suivent un programme fait sur-mesure en fonction de leurs besoins. En amont de leur inscription, les parents échangent donc avec l’administration sur le niveau de l’enfant, ses besoins et attentes, son projet scolaire futur. A partir de ce moment-là, l’élève est ajouté à un groupe d’étude, ne dépassant jamais les sept élèves, afin de suivre le programme français de son niveau. Les cours sont dispensés par l’un des vingt-deux professeurs de CEFEL, et les groupes sont crées en fonction des horaires et du fuseau horaire de chacun. A la fin de l’année, l’élève peut ainsi valider son niveau auprès du CNED. Tout cela pour un investissement de 4h30 par semaine.

CEFEL peut être particulièrement intéressant pour les élèves de Terminale qui souhaitent venir poursuivre leurs études en France. Effectivement, grâce à CEFEL ils peuvent obtenir une équivalence du BAC français avec le CNED, en plus de leur diplôme étranger. Dans le processus d’inscription dans les universités, ces élèves sont très recherchés par les écoles.

De plus, les cours et le dialogue sont véritablement adaptés à des Français de l’étranger car ils ont été montés de toutes pièces par Pierre et sa femme qui ont enseigné pendant vingt-deux ans à l’étranger. Ils connaissent donc bien leur public.

Capture d’écran d’un cours avec CEFEL

« La réintégration c’est un double enjeu. A la fois administratif et scolaire. »

Au moment du retour en France, bien souvent les enfants doivent passer un test d’aptitude dans les écoles où ils s’inscrivent, afin que les proviseurs puissent « évaluer leur niveau de réintégration ». Souvent composés de mathématiques, français et de culture générale, ces tests peuvent être des épreuves sources d’angoisse pour les élèves français n’ayant pas évolué dans le système de l’Éducation nationale. Aussi, en fonction des résultats le proviseur en accord avec le rectorat peut décider de placer le nouvel élève dans une classe nettement inférieure à son âge. Il est donc important de penser à cet aspect administratif.

Contacts

direction@cefel.org

Formulaire de contact sur cefel.org

Téléphone : +33 6 38 21 53 88

Écoutez le podcast avec Pierre de CEFEL

Auteur

  • Stéréochic est la première radio des expatriés, avec plus de 700 000 auditeurs chaque mois. Gauthier son fondateur déniche les plus belles, terribles, émouvantes ou captivantes histoires arrivées à des expatriés. Une tranche de vie chaque jour - Lesfrancais.press vous y propose un flash toutes les heures du lundi au vendredi.

Laisser un commentaire