Jean-Hervé Fraslin, un candidat investi pour ses électeurs à Madagascar

Jean-Hervé Fraslin, un candidat investi pour ses électeurs à Madagascar

Les élections consulaires ont été reportées par deux fois du fait de la pandémie, et se tiendront pour ces 3 circonscriptions le 7 novembre à Madagascar, Pondichéry et New Delhi. A l’opposé des élections consulaires pour les autres consulats, le vote par voie électronique a été écarté pour ces élections consulaires partielles. Tandis que de nombreux obstacles se sont hissés face à la bonne tenue des élections, obstacles qui sont spécifiques aux circonscriptions.

Nous retrouvons Jean-Hervé Fraslin, élu conseiller consulaire en 2014 et candidat à sa réélection à Madagascar, pour nous en parler. Cet élu du MoDem est également conseiller à l’Assemblée des Français à l’Etranger pour l’Afrique centrale, australe et orientale. La pandémie et la vaccination des expatriés, les problèmes d’éducation et d’établissements scolaires de l’Education Nationale et les présidentielles font partie des sujets évoqués lors de cette interview.

Un élu proche de ses électeurs et engagé pour la vie

Jean-Hervé Fraslin

Pour Jean-Hervé Fraslin, l’éducation est une problématique centrale de ces élections, et de la vie des Français sur l’île en général. Il s’est orienté dans des projets d’établissements français car il voulait le meilleur pour ses enfants et ceux des expatriés. Il était par ailleurs président de l’association des élèves français de Madagascar lorsqu’il s’y est installé. Il a à cœur l’éducation de ces enfants, Français, binationaux ou malgaches. Il se bat depuis 25 ans pour ces enfants, notamment pour l’obtention des bourses scolaires. Par ses multiples postes, Jean-Hervé Fraslin a accompagné ces enfants pour leur permettre d’avoir une éducation française de qualité. Jean-Hervé Fraslin revient sur son combat et son engagement pour l’éducation, qui est au cœur de sa campagne actuelle.

Une campagne pour les élections consulaires

Jean-Hervé Fraslin revient sur le plaisir de servir et aider nos compatriotes à Madagascar, en particulier avec la crise sanitaire. Pour lui, cette campagne n’est pas qu’un travail, mais une manière de se ressourcer et de se connecter avec ses électeurs. En tant que candidat, il s’inquiète particulièrement de l’expression du suffrage et de l’absence de vote par internet, qui selon lui risque d’influencer les élections. Selon lui, le vote par internet lors des élections consulaires est un outil majeur des électeurs, complémentaire au vote à l’urne. Nous vous proposons de l’écouter dès maintenant.

Ecoutez le podcast avec Jean-Hervé Fraslin

Retrouvez le podcast sur toutes vos plateformes préférées

Podcast liste
Laisser un commentaire