Feu vert pour les consulaires en mai 2021 !

Feu vert pour les consulaires en mai 2021 !

Le 24 février, le Conseil scientifique, mis en place par Emmanuel Macron afin de prodiguer ses conseils, au gouvernement, pour gérer la pandémie et organiser la vie civile comme citoyenne, a remis son avis sur les élections consulaires qui doivent se dérouler ces 29 et 30 mai 2021.

Des situations hétérogènes

La particularité des élections consulaires c’est qu’elles se déroulent sur les 5 continents et dans quasiment tous les pays. C’est un vrai défi logistique que doivent relever les administrations consulaires pour parvenir à organiser simultanément sur toute la planète ces élections.

Le gouvernement a donc voulu un avis scientifique. Il fût bien difficile pour un conseil, basé à Paris, même avec le soutien de notre réseau diplomatique, d’évaluer la situation dans tous les recoins du monde.

En plus, la diffusion de nouveaux variants du virus et la mise en œuvre de campagnes de vaccination, différentes d’un pays à l’autre, rendent cette évaluation d’autant plus incertaine. Cette situation n’a donc pas permis au Conseil scientifique d’évaluer précisément les risques sanitaires relatifs aux situations locales.

Le numérique à la recousse

Cependant, ces élections dédiées à la représentation locale des expatrié(e)s, a une autre particularité tant pendant la campagne que pendant le vote.

Une campagne en ligne

Laquelle ? L’omniprésence des nouvelles technologies ! En effet, comment faire campagne alors que les électeurs ne courent pas les rues ! Les candidats ont suivi le milieu associatif et ont envahi l’espace numérique à défaut d’envahir les murs d’affichage ou les bars pour des réunions publiques.

Les groupes et les pages sur les réseaux sociaux, la mise à disposition des adresses emails remises par les électeurs lors de leurs inscriptions, permettent un contact direct avec l’électeur, sans devoir braver les mesures de distanciation physique ou les restrictions liées à la Covid-19.

S’il est vrai que les Français de l’étranger sont des habitués de ces nouveaux moyens de communication, ce n’est pas le cas de 100% d’entre-eux. Les personnes âgées, peu formées à leur usage, ou ceux qui résident dans des secteurs reculés et mal connectés, auront des difficultés à s’informer librement et pleinement pour choisir leur vote en pleine conscience.

La fracture numérique deviendra-t-elle une fracture démocratique ?

Un vote à distance et sécurisé

Car si la campagne sera en ligne, le conseil scientifique pousse à l’usage exclusif du vote électronique.

C’est inédit dans l’histoire de la République, le gouvernement y avait renoncé en 2017 face aux risques d’ingérence russes. Cette inquiétude suivait les élections de 2016 aux USA, où les accusations contre les russes s’étaient multipliées.

Cette année, l’exécutif est serein. Surtout que le test qui eut lieu en 2020 fût un grand succès et ce malgré les doutes sur l’opérateur qui changea de propriétaire au cours du second semestre de cette même année.

Le Conseil scientifique incite, donc, le gouvernement a privilégié ce mode de participation pour éviter toutes contaminations dans des bureaux de vote qui sont, forcément, moins nombreux et accessibles qu’en France.

Des élections inédites

C’est donc sur ces bases que la deuxième élection des Conseillers des Français de l’étranger (ancien conseillers consulaires) aura lieu le 29 et 30 mai 2021.

“Il apparaît possible à l’heure actuelle de prévoir le maintien de ces élections consulaires aux dates prévues les 29 et 30 mai. “

Citation du rapport remis par le conseil scientifique le 24 février 2021

Cette configuration inédite permettra–t-elle d’augmenter le taux de participation qui fût très faible en 2014 ? Tout le monde l’espère.

La pandémie a démontré l’importance du lien national en cas de crise majeur et la France fût, au moins partiellement, à la hauteur en proposant une couverture unique à ses enfants, loin de son territoire.

La possibilité de voter par internet, évitant les déplacements (les bureaux de vote peuvent être à des centaines de kilomètres du domicile de certains expatriés), s’effectuant en quelques minutes, devraient attirer une nouvelle population d’électeurs. Réponse le 30 mai au soir (CET).

Laisser un commentaire

2 Comments

  1. la fracture numerique ne laisse pas seulement les personnes agees sur le bord du chemin! de tres nombreux electeurs n’ont pas renseigné leur adrsse mail et leur numero de portable. Souvent un seul mail est indiqué par famille . Ce n’est pas un probleme à condition qu’il soit ien porté pour chaque membre de la famille ce qui est loin d’etre le cas. D’autre part certains mails ne sont pas distribués ( cela n’a rien a voir avec le prestataire ) . Cela eut aussi etre le cas pour le mot de passe envoyé par sms. La procedure de recuperation ne marche que si le mail fonctionne. l’administration a deja prevu la suppression de bureax de vote decentraisés et donc seuls ceux qui vventdans le ville du poste pourront voter en personne ( VIVE LA PROXIMITÈ voulue par la reforme! Les electeurs radies indument ne pourront pas faire de recours le jour de l’election comme cela est touours possible……. et on peut citer encore d’autres elements!