Retarder un confinement national ?

Retarder un confinement national ?

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont donné ce jeudi 25 février à 18h une conférence de presse très attendue en France.

En effet, la situation s’étant fortement dégradée dans une dizaine de départements. Comme dans les Alpes-Maritimes ou à Dunkerque, de nouveaux reconfinements locaux sont à l’étude. le gouvernement veut éviter de reconfiner. Emmanuel Macron aurait déclaré “ne pas vouloir être le Président qui confinera 3 fois les Français”

20 départements sous “surveillance renforcée”

Vingt départements ont été placés sous «surveillance renforcée» en raison d’une circulation accrue de l’épidémie de coronavirus, et pourront faire l’objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars si la situation continuait à se dégrader, a annoncé jeudi Jean Castex.

Les départements concernés recouvrent toute l’Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l’Eure-et-Loir.

«J’ai demandé aux préfets d’engager des concertations avec les élus en vue (…) d’envisager, dans tout ou partie de ces territoires, des mesures de freinage proches de celles mises en place à Nice et Dunkerque»

Jean Castex, Premier ministre français

Le variant anglais inquiète

Le variant anglais du coronavirus, plus contagieux, «concerne désormais à peu près la moitié des personnes atteintes de la Covid en France», a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Ce variant, qui représentait moins de 40% selon des chiffres diffusés il y a une semaine, fait craindre une explosion épidémique en raison de sa plus grande contagiosité.

Le vaccin comme sortie du tunnel

Le chef du gouvernement a, aussi, annoncé que la campagne de vaccination des personnes âgées entre 65 et 74 ans commencera au début du mois d’avril. Cette catégorie de la population est jugée trop jeune pour recevoir en priorité les vaccins Pfizer et Moderna et trop âgée pour recevoir celui d’AstraZeneca.

«Nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d’ici la fin mars et donc l’ouvrir (dans la foulée) à celles de 65 ans et plus»

Olivier Veran, Ministre français de la Santé

Le ministre de la Santé a lui, déclaré, que “la totalité des plus de 50 ans se seront vu proposer une première injection” à la mi-mai.

Mais le ministre de la Santé Olivier Véran a aussi une nouvelle arme. Il a indiqué au cours du point presse que l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a donné son feu vert “temporaire” pour l’utilisation des anticorps monoclonaux afin de traiter les formes graves du coronavirus.

Incertitudes

Les prochaines semaines seront donc déterminantes quant à la Covid_19 en France. Le taux de vaccination, le respect des mesures de distanciation et de confinement sont au coeur du dispositif français. Est ce que ces mesures “entre deux” seront suffisantes pour espérer un retour à la normale pour cet été.

En tout cas, ni Jean Castex, ni Olivier Veran, n’ont abordé la question des frontières qui restent encore verrouillées, au moins, jusqu’au 1 juin.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire