Décès d'Elizabeth II, les premières réactions des Français du Royaume-Uni

Décès d'Elizabeth II, les premières réactions des Français du Royaume-Uni

Depuis l’annonce du décès d’Elizabeth II, la foule se masse devant le palais de Buckingham, comme on peut le voir sur les webcams surveillant la demeure royale. Parmi ces anonymes, bon nombre de Français de Londres se sont joints aux Britanniques, partageant avec eux la douleur que ressent toute une Nation, déboussolée sans la Reine qu’ils auront connue, pour la plupart, depuis leur premier jour.

Une famille présente

La reine Elizabeth II, monarque la plus célèbre de la planète, est décédée ce jeudi à 96 ans dans son château écossais de Balmoral, sa famille à ses côtés, et son fils le prince Charles, qui va lui succéder automatiquement.

«La reine est morte paisiblement à Balmoral cet après-midi. Le Roi et la Reine consort resteront à Balmoral ce soir et retourneront à Londres demain»

Communiqué du palais de Buckingham

Les membres de la famille royale étaient à son chevet, soit les autres enfants de la reine : les princes Andrew et Edward et la princesse Anna, mais aussi nombre de ses huit petits-enfants et douze arrière-petits-enfants se trouvaient à Balmoral après que les médecins s’étaient dits « préoccupés » par son état de santé et « ont recommandé qu’elle soit placée sous surveillance médicale ».

La France se souvient d’une reine francophile

Emmanuel Macron s’est exprimé après la mort de la reine Elizabeth II, décédée ce jeudi à l’âge de 96 ans. « Sa Majesté la Reine Elizabeth II a incarné la continuité et l’unité de la nation britannique plus de 70 ans durant. Je garde le souvenir d’une amie de la France, une reine de cœur qui a marqué à jamais son pays et son siècle », a indiqué le Président de la République sur Twitter.

La Reine et son mari le 15 mai 1948 à Paris

Les expatriés solidaires des Britanniques

Les Français sont très nombreux au Royaume-Uni, un peu moins de 300 000, malgré le Brexit, souvent expatriés depuis longtemps, un grand nombre a fait le choix de prendre la nationalité britannique, et c’est tout naturellement que les messages de solidarité et d’amitié se multiplient sur la toile.

Parmi les premiers à réagir, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam, ancienne expatriée, partisane de l’amitié franco-britannique, qui eut l’honneur de rencontrer la reine.

« Immense, horrible tristesse ce soir. J’aimais profondément la Reine Elisabeth. Tant de beaux souvenirs d’elle à titre personnel, de sa simplicité, de sa bienveillance, de son humour. Mes condoléances à sa famille, à mes amis britanniques et à l’ensemble du peuple britannique.« 

Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice des Français de l’étranger (LR)

Le Député des Français du Royaume-Uni, Alexandre Holroyd, a bien évidemment aussi réagi, sur Twitter et en anglais. Cet expatrié londonien a tissé une relation privilégiée avec la capitale britannique et ses institutions tout au long de sa carrière.

« Mes plus sincères condoléances à la famille royale à la suite du décès de Sa Majesté Elizabeth II. Sa vie d’engagement indéfectible envers son pays et son peuple est une leçon d’humilité pour tous et laissera une marque indélébile dans l’histoire.« 

Alexandre Holroyd, Député des Français des îles britanniques, de Scandinavie et des pays baltes.

Du côté des élus locaux des Français du Royaume-Uni, à l’image des Français qu’ils représentent au consulat, l’émotion est immense, comme Rémi Vazeille, élu à Londres, le partage avec nous.

« Une grande émotion d’assister au deuil d’un peuple, comme une famille qui voit partir sa grand-mère qui a marqué plusieurs générations« 

Rémi Vazeille, élu des Français de Londres (EELV-NUPES)

Autre réaction, celle de l’élue Renaissance, Patricia Connell, qui exprime le sentiment d’admiration et de reconnaissance qui parcourt la nation britannique.

« C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris la mort d’Elizabeth II, notre reine depuis plus de 70 ans. Hier encore nous célébrions ensemble dans tout le RU son jubilé. Cette femme remarquable a été notre phare, notre roc, notre exemple dans les moments les plus difficiles et notamment au moment de la crise sanitaire. Cette femme digne qui nous a tous marqués d’une manière ou d’une autre va nous manquer alors que nous rentrons dans une crise peut-être plus grande que celle de la Covid. »

Patricia Connell, élue des Français de Londres (Renaissance)

Auteur

Laisser un commentaire