Alexandre Holroyd en lice pour prendre la tête de la Caisse des dépôts et consignations

Alexandre Holroyd en lice pour prendre la tête de la Caisse des dépôts et consignations

Connaissez-vous la Caisse des dépôts et consignations ? C’est un des outils financiers les plus puissants à la disposition de l’Etat. La présidence de son conseil de surveillance revient à un des parlementaires et le plus souvent à un(e) député(e) issu(e) de la majorité présidentielle. Le favori pour cet élection est le député des Français des Iles britanniques, des pays scandinaves et baltes, Alexander Holroyd.

Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

Une banque au service de l’intérêt général

La CDC est une institution publique française « sui generis » (c’est-à-dire avec un statut juridique spécifique) créée en 1816, indépendante et placée sous la surveillance du Parlement, au service de l’intérêt général au travers du financement du logement social, des universités, du développement des entreprises ou de la transition énergétique.

La gardienne des économies populaires

Créée en 1816 pour faciliter le financement de la dette publique, sa mission première est de « recevoir, conserver et rendre les valeurs qui nous sont confiées ». La CDC présente un modèle unique en Europe. En effet, elle est la seule institution financière du continent à pouvoir se prévaloir de la protection de la nation, elle bénéficie à ce titre d’une large autonomie. Elle est placée sous le contrôle d’une Commission de surveillance de 13 membres (surtout des parlementaires, des représentants de la Banque de France et du Trésor) qui rend compte au Parlement.

Dépositaire depuis sa création d’une grande partie de l’épargne conservée sous forme de livrets A, LDDS (livret de développement durable solidaire), LEP (livret d’épargne populaire), elle doit en assurer la sécurité et la pérennité. Par ailleurs, elle gère des fonds de retraite pour le compte de collectivités publiques (7,5 millions d’actifs et 3,9 millions de pensionnés, soit un retraité sur cinq en France).

Elle assure aussi la consignation de fonds, mission qui consiste à recevoir des fonds afin de les conserver pour les rendre aux bénéficiaires.  En particulier, elle reçoit les dépôts des notaires. C’est à ce titre que lui a récemment été confiée la gestion des comptes inactifs ou des contrats d’assurance vie en déshérence et la création de la base Ciclade, consultable gratuitement en ligne par les particuliers éventuellement bénéficiaires de ces contrats.

Toujours au titre des services d’intérêt général rendus aux particuliers, c’est à la Caisse des Dépôts qu’a été confiée la gestion de la formation professionnelle (Compte personnel d’activité et Compte personnel de formation). En mai 2020, on décomptait près de 10,5 millions de comptes personnels de formation activés.

Faire prospérer l’économie et financer les projets publics

La CDC a aussi pour mission de soutenir des politiques d’investissement dans les territoires. Elle finance des projets d’infrastructures de transports et apporte son expertise aux collectivités locales qui souhaitent lancer des projets. Elle investit également dans le domaine des technologies vertes et vise à favoriser la transition énergétique. Elle favorise la transition numérique.

Enfin, la CDC a une mission de soutien aux entreprises. Elle peut investir directement dans des entreprises pour favoriser leur développement, y compris à travers ses filiales présentes dans de nombreux domaines comme l’assurance (CNP Assurances), le transport (Transdev), l’écologie (Institute for Climate Economics, Société Forestière), le tourisme (Compagnie des Alpes), etc.

La Caisse des dépôts et consignations intervient particulièrement pour les entreprises ou activités qui peinent à trouver des financements comme le financement à l’export des PME ou le financement des entreprises de l’économie sociale et solidaire. Elle utilise pour ce faire sa filiale – conjointe avec l’Etat – BPI France (Banque Publique d’Investissement).

Alexandre Holroyd, un député-auditeur

Le jeune député des Français installés dans les Iles britanniques, les pays scandinaves et baltes, Alexandre Holroyd, avait lancé sa carrière outre-manche en rejoignant le cabinet londonien de FTI consulting, un poste qui le prédestinait à la fonction de président du Conseil de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations.

En effet selon les informations de « La Lettre A« , c’est bien le député des Français de l’étranger qui devrait être élu, le 20 septembre, par les membres du conseil (fonctionnaires, banquiers, élus). L’ancien directeur des affaires publiques du cabinet FTI Consulting ne cache pas ses ambitions en interne. Sa collègue de la majorité Anne-Laurence Petel ne serait pas retenue, Alexandre Holroyd ayant le soutien de Yaël Braun-Pivet, ce qui n’avait pas manqué de susciter l’étonnement au sein de l’inter-groupe Renaissance.

Auteur

  • Américain par accident (sa mère accoucha de façon prématurée lors d'un voyage professionnel), Eric Victorien décida d'aller rejoindre ce pays qu'il ne connaissait pas à sa majorité. Il participa même à des émissions de télé-réalité. Aujourd'hui, il anime un programme radio à Los Angeles et est correspondant du site Lesfrancais.press.

Laisser un commentaire