Consultation : les expatriés et les règles de circulation

Consultation : les expatriés et les règles de circulation

Du 09 au 15 juin 2021, nous vous avons proposé de participer à une consultation sur les mesures pour circuler à destination de la France. Vous avez été très nombreux à répondre, 8517 personnes ont rempli complètement notre questionnaire de 5 questions. Nous vous proposons d’en tirer les leçons ensemble.

Une information insuffisante

Le premier constat c’est que les expatriés sont peu informés des mesures. En effet, dans notre consultation, vous êtes 61% à déclarer ne pas connaitre les modalités pour accéder au territoire national.

Si les médias, comme nous, essayons de décortiquer les décrets et autres dispositifs mis en place, il n’existe pas de communication officielle. Ni les consulats, ni la Direction de l’administration consulaire et des Français de l’étranger, n’ont communiqué auprès de leurs administrés. Et pourtant cela est possible, la lettre du Président de la République en avril, à quelques semaines des élections consulaires, a bien été transmise à tous les Français hors de France inscrits sur les registres consulaires.

Cependant, vous pouvez de vous même vérifier les conditions en accédant au site de votre consulat ou via le site du Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Le Green pass, ce sésame inconnu

Et sur ces sites, on vous parlera de vaccination ou de test PCR et de leur reconnaissance via le certificat numérique européen.

Ce document, qui se présente sous la forme d’un QR code imprimé ou digital, est commun à tous les pays de l’Union européenne. Si vous êtes vacciné(e) en Europe, pas de souci, d’ici le premier juillet tous les pays auront converti leurs méthodes de certification et les QR codes émis seront donc lisibles par les autorités françaises au premier juillet.

Pour ceux vaccinés hors d’Europe, il existe un accord avec les USA et la Grande Bretagne qui permettent à votre vaccination d’être reconnue en France et plus globalement au sein de l’Union européenne. Pour les autres, le test PCR s’imposera même si vous avez été vacciné(e) dans un pays ne permettant pas la reconnaissance via le QR code.

Pas assez d’accords avec les Etats tiers

Et vous êtes plus de la moitié à vivre dans un pays qui ne permet pas la reconnaissance automatique de la vaccination. La bonne nouvelle, c’est que l’accès au territoire ne vous sera pas refusé, mais vous devrez présenter un test PCR de moins de 72h ou un test antigène réalisé par un pharmacien ou un médecin de moins de 36h.

Le bémol, c’est qu’une fois en France, certaines activités sont soumises à la détention du Pass Sanitaire qui s’active via la vaccination reconnue…ou via un test PCR ou antigène (mêmes délais). Il sera donc obligatoire de refaire un test à chaque fois que nécessaire.

Un Pass Sanitaire mal accepté

Et cette obligation, vous êtes nombreux à la rejeter. Près de 58% d’entres-vous ne sont pas près à renouveler le test PCR tous les 3 jours pour conserver un Pass Sanitaire actif.

Et vous avez raison, car peu d’activités sont concernées. C’est principalement les évènements réunissant plus de 2000 personnes comme les matchs de foot, les concerts. Cet été, il faudra faire l’impasse sur ces activités si vous n’avez pas de vaccination reconnue par le certificat numérique européen… ou faire les tests.

La bonne nouvelle, c’est que ce dispositif n’a été mis en place que pour une durée de 12 mois. Si la pandémie recule encore, l’été prochain devrait être le symbole d’un retour total à la normale.

Laisser un commentaire

1 Comment

  1. Encore une fois nous n’avons aucune communication de la part de Roland Lescure, le député fantôme de la REM, qui a mis les voiles à Paris depuis avril 2020. Et qui bien plus occupé à sa promotion personnelle à la télé et autres médias. Révoltant .