Le réseau consulaire et la crise de la Covid-19 – 4000 réponses à notre consultation

Le réseau consulaire et la crise de la Covid-19 – 4000 réponses à notre consultation

29 juillet 2020 0 Par Redaction

Lesfrancais.press ont lancé au cours du mois de juin une consultation en ligne sur les actions effectuées par vos élus et votre administration consulaire lors de la première vague de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Vous avez été plus de 4000 à répondre. Nous vous en remercions.

 

 

Actualité, éducation, allocations de soutien, tous les sujets ont été évoqués dans le questionnaire. Globalement, vous avez été satisfait par la réactivité et les informations transmises par les consulats, les élus et les associations. Cependant, la mauvaise gestion de la communication liée aux aides directes ou scolaires entache ce bilan.

 

Un réseau consulaire utile

Dans la première partie de notre questionnaire, nous vous avons interrogé sur vos relations au quotidien avec le réseau consulaire. La première info à retenir, c'est que les expats sont bien informés de son existence. 80% des répondants indiquent avoir utiliser ses services dans les 12 derniers mois et y ont attribués la note globale de 3,5 sur 5 

Les Français Hors de France regrettent par contre le manque de transparence du réseau qu'il les accompagne lors de leur expatriation. En effet,  ils sont moins de 40% à connaitre le nom du Consul ou de leurs élus consulaires. En conséquence, ils approuvent pour 55% d'entre eux la réforme donnant la présidence du Conseil Consulaire à un élu en espérant un effort de lisibilité. 

 

Une information en continue pendant la crise de la Covid-19

Tout au long des mois qui viennent de passer, l'administration, les élus mais aussi le riche tissu associatif ont communiqué tout azimut ! Plus de 90% des expatriés ont reçu via un de ces acteurs des informations sur la situation en France et dans leurs pays de résidence.. sans oublier la difficile question des frontières.. Elle fut au coeur de la plupart des messages émis.

Encore une fois, les expatriés sont plutôt satisfaits de la communication autour du coronavirus en notant à 3,2 les communications des administrations, 3,1 celles des associations et les élus concluent le palmarès mais avec une note plus que correct soit 3 sur 5.

 

Des aides sociales et scolaires très floues

Le véritable bémol qui émerge de cette consultation, c'est l'épineuse problématique de l'exécution du plan de soutien votée par les parlementaires au profit des expatriés !!

Alors que les élus et les consulats ont, comme nous l'avons indiqué plus haut, communiqué avec efficacité sur les risques sanitaires et les possibilités de se déplacer.. La plupart des acteurs ont transmis très peu d'informations sur les différents dispositifs et leurs modalités d'accès.

En effet, les Français résidents à l'étranger déclarant connaitre ces possibilités ne sont que 45%. Et moins de 20% ont été informés des démarches. Il en résulte,  alors que les besoins sont important, une faible utilisation de ces fonds. Comme nous l'avons souligné dans un article précédent, uniquement 2% de l'enveloppe budgétaire avait été utilisée au 14/07/2020.

Autre écueil qui émerge de notre consultation, la complexité de constitution du dossier pour obtenir la solidarité nationale. Mais le problème a déjà été partiellement identifié avec une première modification des critères d'éligibilité aux différents programmes d'aides.

 

Un réseau présent au quotidien mais peu transparent

Les expatriés peuvent être fier de leur réseau consulaire dans le monde. Malgré les mesures liées à la crise sanitaire, les différents rouages ont été présents. Cependant, ces acteurs sont mal identifiés, les Français veulent mieux les connaitre.. Espérons que cette appétence perdurera jusqu'en Mars 2021 et les élections consulaires.

Le vrai problème c'est la mise en place des aides.. L'urgence, la nouveauté des dispositifs, les problèmes liés à la Covid-19 expliquent en grande partie ces cafouillages lors du lancement. la bonne idée serait donc, comme le propose les sénateurs, de créer un fonds pré-positionne et réactif  dont les arcanes seraient connues des fonctionnaires et des élus afin de soutenir concrètement nos compatriotes face à toutes nouvelles crises naturelles ou politiques dont ils seraient victimes.