Attentats : le regard des expatriés sur la politique étrangère française

Attentats : le regard des expatriés sur la politique étrangère française

Alors qu’on honore la mémoire des victimes du 11 septembre 2001, que s’ouvre le procès des attentats du 13 novembre 2015, Lesfrancais.press vous ont proposé de participer à consultation du 29 août au 04 septembre 2021. Vous avez été 1954 à participer. Merci à vous !

Parmi ceux qui ont répondu, 1/3 sont des Français résidents au Royaume-Uni, 9% sont en Belgique, des pays qui ont connu des attentats au cours de la dernière décennie. Ces drames expliquent sûrement la forte proportion des expatriés de ces pays dans notre consultation.

14 juillet 2016 – Attentat sur la Promenade des Anglais

Inquiétude pour la France

La menace n’a jamais cessé de planer depuis les attentats de 2015 et de 2016. Avec le procès des attentats du 13 novembre 2015, le niveau de vigilance a été relevé sur le territoire national. Il était déjà pourtant à son niveau maximum. La menace plane toujours sur le pays selon les autorités, analyse que les expatriés partagent, avec 76% des participants à la consultation qui considèrent que la France est toujours susceptible d’être la cible des terroristes.

Un risque qui touche plusieurs pays

Comme nous l’avons indiqué plus haut, la proportion de Français vivant au Royaume-Uni (30%) et en Belgique (15%) dans cette consultation est particulièrement élevée, expliquant peut-être le résultat à notre deuxième question. En effet, près de 80% des expatriés ayant participé déclarent résider dans un pays ciblé par des terroristes. La Grande -Bretagne, le plat pays, mais pas seulement, 7% des réponses proviennent d’Espagne ou des USA, et 8% sont issus de Suisse.

Le risque islamiste

Comme pour les Français de métropole, les expatriés considèrent que le risque terroriste prend racine dans l’Islam radical. Si les lointains talibans inquiètent, c’est surtout les endoctrinés, loups solitaires de Daesh, cachés parmi la population qui alarment les Français de l’étranger. En tout cas pour 55% de ceux qui ont répondu à notre consultation. Autre risque que soulignent les expats, c’est le terrorisme d’extrême-droite ! Comme un pendant naturel à l’intégrisme islamique, la montée des mouvements racistes et fascistes interroge les Français établis hors de France.

Le Quai, bien dirigé

C’est l’avis, à une courte majorité des participants à notre consultation. La politique étrangère menée par Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian obtient le soutient des Français de l’étranger, même si 44% s’interrogent sur la direction prise en ces temps troubles.

Sauf pour les expatriés ?

Evacuation en Afghanistan, retrait de la mission Barkhane au Sahel, création d’une section LREM au Sahara occidental (territoire marocain contesté), les tensions internationales ne manquent pas.

Mais c’est surtout la déclaration sur la Laïcité d’Emmanuel Macron lors de l’attentat contre Samuel Paty, mal traduite ou interprétée, qui a eu des répercussions sur le quotidien des Français établis en pays musulmans (attentats en Arabie Saoudite) ou dans des pays où ces derniers sont bien implantés (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique). Sans remettre en cause le contenu de la déclaration, les expatriés reprochent une formulation à la seule destination des Français de France sans anticiper les interprétations possibles au niveau international.

Laisser un commentaire