Les Français de l’étranger lucides face au terrorisme

Les Français de l’étranger lucides face au terrorisme

Cette semaine, un journaliste français a été enlevé au Mali. Plusieurs manifestations antifrancaises ont eu lieu au Pakistan. Il y a quelques jours,  à Rambouillet, une femme a été assassinée dans un commissariat à coup de couteau. Trois lieux, trois faits isolés qui sont liés par un même arc de menaces. Les manifestations ne sont pas des actions terroristes, mais quand elles appellent à punir « les Français », alors en effet, tous les Français se sentent concernés. 

Lesfrancais.press a lancé une consultation sur le sujet : « Les Français de l’étranger et le terrorisme ». Près de 4.000 internautes ont répondu. 

Le renforcement des mesures de protection peu visible

Le gouvernement avait annoncé un renforcement de la sécurité pour les établissements et les intérêts français à l’étranger. 66% des Français de l’étranger n’ont pas « constaté la mise en place de cette action de protection », alors que 14 % l’ont constaté. Intéressant : 20% ne l’ont pas constaté non plus mais n’en voit pas l’intérêt.

Il faut dire que 57% de ceux qui ont répondu ont déclaré qu’ils vivaient dans un pays où il n’y avait pas d’actes terroriste. 43% au contraire, vivent dans un pays touché par le terrorisme. 

Une courte majorité 53%, pensent qu’un renforcement de la sécurité est nécessaire pour protéger les sites français  à l’étranger. 32% pensent qu’il s’agit d’abord de la responsabilité des autorités locales, 20% l’attendent du gouvernement français.

Seulement 8% considèrent que les intérêts français sont particulièrement visés et 91 % pensent l’inverse. 11% se sentent menacés, en tant que Français de l’étranger, par le terrorisme. 

Enfin 11% contre 89% se sentent menacés, en tant que Français à l’étranger, par le terrorisme.

Le lutte contre le terrorisme plus efficace dans le pays de résidence qu’en France.  

Plus de 73% (contre 27%) considèrent que la lutte contre le terrorisme dans leur pays de résidence est bien menée, mais seulement 36% considèrent que la lutte contre le terrorisme est bien menée en France, alors que 63% pensent l’inverse. 

A en croire les Français de l’étranger, la France mène cette lutte moins bien que leur pays de résidence.

Quand on regarde ces résultats, on constate la grande lucidité des Français de l’étranger. Certes il faut renforcer les mesures de sécurité, certes les Français se entent un peu plus visés, mais une majorité semble « vivre avec ». Le point le plus significatif semble être la différence d’appréciation entre la lutte contre le terrorisme dans leur pays de résidence et la lutte menée par la France.

63 pays dans lesquels le terrorisme a causé au moins un mort

Peut-être est-elle due à l’accumulation de faits terroristes en France. En effet, quand on regarde les chiffres publiés par le Global terrorisme index, il y avait en 2020, 63 pays dans lesquels le terrorisme était responsable d’au moins un mort. 17 pays recensaient plus de cent morts. Deux, l’Afghanistan et le Nigeria plus de 1000. Le nombre d’actes terroristes est en baisse de 15% d’une année sur l’autre, restant à un niveau très élevé de par le monde, puisque plus de 13.000 attaques terroristes ont été catalogués comme telles à travers le monde. 

Les pays les plus touchés sont en Afrique sub-saharienne, au Moyen-Orient, et en Asie, qui représentent 95% des victimes.  La France est engagée depuis des années au Moyen-Orient et au Sahel, et la bataille est loin d’être gagnée.

Les actes terroristes, concentrés dans quelques pays, mais en baisse générale. 

La France fait partie des pays les plus touchés parmi les pays développés, avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Selon le ministère de l’intérieur, depuis 2015, 102 projets d’attentats ont eu lieu en France, impliquant 184 personnes, ont été menés. Beaucoup ont échoué ou ont été déjoués, selon le ministère. 30 attentats ont effectivement eu lieu, cinq attentats ont eu lieu en 2020, un, déjà, en 2021.

Il n’est pas certain que la lutte contre le terrorisme est mieux menée dans d’autre pays qu’elle ne l’est en France. En fait, la France a pris des positions offensives contre le terrorisme et ses réseaux, au Moyen-Orient, elle est en Afrique, ce qui en fait aussi une cible. 

Laisser un commentaire