Yan Chantrel, sénateur des Français de l’étranger, prône une union de la gauche

Yan Chantrel, sénateur des Français de l’étranger, prône une union de la gauche

Yan Chantrel a pris ses fonctions de sénateur des Français de l’étranger, le 1er octobre 2021. Les Francais.press dresse avec lui le bilan de ses quatre premiers mois de mandature alors que s’ouvre une séquence électorale majeur pour le pays.

A peine élu, le socialiste a eu une semaine pour quitter son pays d’adoption, le Canada, et venir siéger au Palais Bourbon. Comme il l’avait promis, il a tout de suite voulu être actif pour défendre ses compatriotes installés hors de France, à travers de nombreux sujets. Il souhaite parler en leur nom et les ramener dans le débat public car ils sont souvent considérés « comme la quatrième roue du carrosse ».

Le Sénat, un contre-pouvoir primordial

Depuis 2002, et le passage d’un septennat à un quinquennat présidentiel, les élections élyséennes et législatives se suivent de près. Ainsi, l’Assemblée nationale partage souvent la même couleur politique et ne joue plus le rôle de contre-pouvoir.

Au Sénat, en revanche, la majorité peut être d’un parti différent que celui du gouvernement. Le rôle d’opposant est donc plus facilement endossé par les sénateurs. Un point particulièrement important pour Yan Chantrel.

Comme nous l’avons observé pendant la lecture du texte de loi sur le passe vaccinal, le Sénat s’est indigné contre lui et a demandé à ce qu’il soit lourdement modifié. Le parlementaire a par exemple, demandé à intégrer des critères de sortie de la mesure exceptionnelle que représente le passeport vaccinal. Une idée non retenue par l’exécutif.

Français de l’étranger et passe vaccinal

Actuellement, les expatriés doivent présenter leur passeport vaccinal lorsqu’ils sont de passage en France. Seulement, les informations les concernant communiquent mal entre le gouvernement, les pharmacies et les centres de vaccination, et ils se retrouvent donc face à de nombreuses problématiques. Nous pensons notamment aux test anti-Covid et vaccins réalisés à l’étranger mais non reconnus par les autorités françaises, ou encore à la difficulté pour intégrer la preuve de leur vaccination au passe vaccinal quand le pays d’expatriation ne délivre pas de QR code.

D’après le sénateur, le gouvernement avait été averti de ces difficultés il y a plusieurs mois, mais son fonctionnement en vase clos entraine un manque d’échanges avec les élus de la République. Il demande que les réunions de travail entre élus des Français de l’étranger soient remises en place comme ça l’était au début de la pandémie. Un moyen pour apporter des solutions à leurs problèmes et aux réalités de terrain.

Yan Chantrel, ©Yan Chantrel

Les projets de mandat

Yan Chantrel siège à la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication, car à ses yeux il s’agit de thèmes majeurs qui concernent tous les citoyens Français. Il se bat pour la création d’un système éducatif pour tous à l’étranger en plusieurs points :

  • L’élargissement des critères d’attribution des bourses scolaires
  • La prise en charge des cours du CNED pour les familles à faibles revenus
  • L’augmentation des budgets pour les programmes scolaires tels que FLAM

« S’occuper de ces problèmes-là, c’est s’occuper de l’avenir du pays ».

Aussi, il aimerait voir les Français établis hors de France être davantage considérés, car ils ont une double culture leur permettant de prendre du recul sur leur pays d’origine, et apporter ainsi une grande richesse au débat public.

La gauche existe-t-elle encore ?

« Bien sûr ! » clame le parlementaire. La gauche est faible dans les sondages, mais pas morte. D’après lui, cela tient au fait que la course à l’Élysée et les campagnes n’ont pas encore commencé. Il espère, et croit donc vivement que les vrais problèmes des citoyens seront abordés lors des futures joutes verbales. A savoir, la santé, l’éducation, le pouvoir d’achat, et non l’immigration et l’insécurité.

Par ailleurs, le politicien appelle à une union de la gauche. Il estime que les différences entre les candidats tiennent de l’ordre de la sémantique et non de la divergence d’opinions. Il espère voir les autres candidats se rallier derrière son parti et Anne Hidalgo et rappelle d’ailleurs que le Parti socialiste a toujours proposé un programme entièrement consacré aux Français hors de France.

Législatives 2022

L’élection pour la fonction ultime a toujours influé sur les législatives, mais il s’attend à un résultat différent cette année. D’après lui, ses concitoyens en ont assez d’avoir un Palais Bourbon répondant au doigt et à l’œil du pouvoir exécutif, ils veulent de la diversité.

« Les 3 millions de Français établis hors de France doivent avoir des députés de combat.« 

Yan Chantrel confie que des listes d’union de la gauche pour les circonscriptions étrangères seront préparées en amont du 24 avril, mais évolueront sûrement jusqu’au dernier moment.

Ecoutez le podcast avec Yan Chantrel

Retrouvez le podcast sur toutes vos plateformes préférées

Podcast liste

Auteur

Laisser un commentaire