Les candidats à la présidentielle et l'expatriation

Les candidats à la présidentielle et l'expatriation

Près de deux millions de Français sont inscrits sur la liste électorale consulaire. Sauf surprise, le corps électoral à l’étranger n’aura jamais été aussi important pour une élection présidentielle . La force électorale des expatriés est donc considérable, dépassant celle d’une région moyenne en France. Ainsi en 2017, Macron a remporté 93 % de nos suffrages au second tour et a obtenu dès le premier tour des scores spectaculaires, parfois plus de 50% dans certaines zones. Si Macron avait obtenu chez les Français de l’étranger son score moyen en métropole, il n’aurait pas été qualifié pour le second tour. C’est dire l’enjeu pour tous les partis qui doivent mobiliser leurs troupes pour l’élection de 2022. Mais que pensent les candidats de l’expatriation ? Nous avons glané pour vous les avis des candidats à la présidentielle.

Emmanuel Macron : celui qui voulait faire rentrer les expatriés

Emmanuel Macron avait comme ambition de faire retourner en France un maximum de Français de l’étranger, il l’avait annoncé dès le début de son mandat.

«Revenez! La terre de conquête, c’est la France»

Emmanuel Macron à New-York le 20 septembre 2017

Si les expatriés ont, pour une partie, bien pris le chemin du retour en France, ce n’est pas pour les raisons évoquées en 2017. C’est la Covid-19 qui a mis à terre de nombreux projets de vie et qui a poussé nos compatriotes à se réinstaller sur le territoire national.

Valérie Pécresse

Décidément c’est l’ambition commune de nombreux candidats, rapatrier toutes les forces de la Nation, car oui Valérie Pecresse espère que les expatriés rentreront et en particulier dans sa région. En tout cas, c’était sa volonté en 2016 alors que le Brexit pointait le bout de son nez.

« Je me tiens prête à ce que la région Ile-de-France redevienne la terre d’accueil de tous ceux qui ont eu l’idée de partir« 

Valérie Pécresse, invitée de l’émission Questions d’info sur LCP avec l’AFP le 22 juin 2016

Marine Le Pen

Si Marine Le Pen ne veut pas de nouveaux immigrés en France, ce n’est pas pour que ses compatriotes en soient dans d’autres pays. Et elle est inquiète en particulier pour les moins de 30 ans qui sont trop nombreux à tenter l’aventure hors de France à son goût.

« Une perte de substance pour notre pays, une perte pour notre économie, une perte de vitalité, de richesse, du capital humain que représentent ces moins de 30 ans »

Marine Le Pen invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro le 28 novembre 2021

Et pour freiner ce phénomène, elle propose même d’exonérer les jeunes d’impôt sur le revenu.

Jean-Luc Mélenchon

Le candidat de la France insoumise a une lubie et ce depuis longtemps, mettre fin à l’évasion fiscale de certains expatriés. Pour cela, il a une idée radicale, sur le modèle des USA, imposer les citoyens français où qu’ils soient, le fameux impôt au passeport.

 »L’impôt sera donc universel. Qu’on ne me dise pas que ce n’est pas possible, puisque ça se pratique aux États-Unis et M. Mulliez (Auchan, Décathlon et Leroy Merlin, etc.) comme les autres, paiera ses impôts en France »

Jean-Luc Mélenchon à Tourcoing en 2016

Anne Hidalgo

Anne Hidalgo, fille d’immigrés espagnols, connait bien la problématique des expatriés qui scindent leur coeur et leur temps entre deux pays.

« L’Andalousie c’est ma terre, Paris ma ville et la France mon pays« 

Anne Hidalgo dans le journal Andaluces Diaro en 2013

Si elle partage des sentiments et des expériences avec les Français de l’étranger, elle évoque peu les Français établis hors de France et n’a pas profité du Brexit pour encourager les Français à rejoindre la capitale à la différence de la présidente de sa région, l’île de France, Valérie Pécresse.

Eric Zemmour

Pour finir ce petit tour non exhaustif des candidats, nous revenons à un autre candidat qui lui aussi veut faire rentrer les expatriés en France, Eric Zemmour.

« Je suis déchiré de savoir que plus de 2,5 millions d’entre nous et autant de talents ont quitté la France »

Eric Zemmour lors de ses voeux aux Français établis hors de France le 21 janvier 2022

Si la tendance générale qui se dégage et celle d’une envie commune de motiver les « expats » à rentrer au pays, ce n’est pas sûr qu’elle corresponde à l’envie de nos concitoyens à l’étranger qui veulent peut-être simplement plus de France auprès d’eux au quotidien.

Auteur

  • Américain par accident (sa mère accoucha de façon prématurée lors d'un voyage professionnel), Eric Victorien décida d'aller rejoindre ce pays qu'il ne connaissait pas à sa majorité. Il participa même à des émissions de télé-réalité. Aujourd'hui, il anime un programme radio à Los Angeles et est correspondant du site Lesfrancais.press.

Laisser un commentaire