Une France qui attire toujours autant

Une France qui attire toujours autant

La ministre Olivia Grégoire et son collègue Olivier Becht ont fait le point sur leur portefeuille respectif avant la pause estivale. Mme Grégoire lors de sa conférence de presse du mercredi 03 août a dressé un premier bilan de la saison touristique qui s’annonce exceptionnel, tandis que le Ministre des Français à l’étranger qui est aussi en charge du Commerce international faisait le point sur la balance commerciale de la France ce 05 aout par communiqué de presse.

Les touristes déferlent sur la France

La ministre en charge du Tourisme, Olivia Grégoire, après plusieurs visites sur le terrain et rencontres avec les représentants professionnels a tenu une conférence de presse avec les tendances de la saison 2022.

Olivia Grégoire

Ainsi on a appris que le nombre des étrangers fréquentant les grands sites touristiques français en juillet serait supérieur de 1,2 million au chiffre de 2019 pour la même période. Le seul Arc de Triomphe parisien affiche une hausse de fréquentation de 19% sur le mois. Une majorité de clientèle européenne est accompagnée du retour des visiteurs à plus longue distance, notamment Américains du nord comme du sud.

Les arrivées dans les aéroports de Roissy et d’Orly cumulent à 7 millions de passagers, encore une fois sur le seul mois de juillet, un niveau très élevé par rapport aux années précédentes.

Une pénurie de main d’oeuvre plane sur le secteur

La gestion de la pénurie de main d’œuvre est au coeur des actions de la nouvelle ministre. Logiquement, Olivia Grégoire a décidé de poursuivre les initiatives engagées par le gouvernement précédent dans le cadre du plan de relance France Tourisme : une campagne de communication sur l’attractivité des métiers doit intervenir mi-septembre, un encouragement aux professionnels pour relever les salaires, de nouveaux dispositifs de formation et des solutions à trouver en matière de logement des saisonniers.

L’autre annonce de la ministre, prenant acte des critiques émises par les professionnels sur les relations entre ces derniers et son prédécesseur, Jean-Baptiste Lemoyne, c’est de « remettre à plat l’écosystème de gouvernance du tourisme » et de chercher à améliorer les processus de décisions pour y inclure tous les acteurs. 

La balance commerciale résiste

Pour le tout nouveau ministre des Français de l’étranger et du Commerce international, Olivier Becht, l’exercice fut plus compliqué.

Olivier Becht
Olivier Becht

Ainsi, si Olivier Becht a pu se targuer d’excellents résultats dans les services et du maintien de l’ attractivité de la France , il dut toutefois constater que la tendance générale est à la dégradation du solde commercial en France comme dans tous les Etats européens. Cette dégradation tient essentiellement à l’alourdissement de la facture énergétique. Sous l’effet de l’explosion des prix de l’énergie, la facture énergétique a, ainsi, atteint un nouveau record, passant de 27 Md€ au 2e semestre 2021 à 48 Md€ au 1er semestre 2022

… »dans un monde très perturbé depuis l’agression de l’Ukraine par la Russie, la France connaît le même sort que les principaux pays de l’Union européenne : tous voient leur solde commercial se dégrader depuis le début de l’année 2022 du fait de l’explosion des prix de l’énergie.« 

Olivier Becht, ministre des Français de l’étranger et du Commerce international

139 000 sociétés exportatrices

Malgré la crise énergétique, la balance commerciale de notre pays résiste, en raison des exportations de biens qui poursuivent leur reprise. Elles sont en hausse avec un chiffre d’affaires de 285 Md€ au premier semestre 2022, dépassant désormais largement leur niveau d’avant crise (+13 % par rapport au second semestre 2019). Pour Olivier Becht, le tissu entrepreneurial de notre appareil exportateur a fait preuve d’un grand dynamisme. Il annonce dans son communiqué de presse un nombre d’entreprises exportatrices qui approche les 139 000 fin mars 2022, bien au-delà du record établi en 2021.

Agriculture et industries pharmaceutiques

Si la balance commerciale résiste c’est grâce aux exportations qui ont fortement cru en sortie de crise pour les produits agricoles et agroalimentaires (+24 % par rapport au second semestre 2019), le secteur textile (+26 %) et les produits pharmaceutiques, chimiques, parfums et cosmétiques (+22 %).

Toutefois, d’autres secteurs majeurs restent largement pénalisés, à la fois par les suites de la crise Covid, mais également en conséquence de l’agression russe de l’Ukraine qui a accentué la perturbation des chaines d’approvisionnement. Les exportations aéronautiques restent largement en-deçà de leur niveau du second semestre 2019 (-34 %), comme les exportations automobiles (-8 %), dans une moindre mesure.

Team France export

Olivier Becht a tenu aussi à rappeler que l’accompagnement à l’export des entreprises par la Team France Export continue. Ce dispositif a, pour lui, prouvé sa pertinence et sa résilience, avec plus de 27 000 entreprises accompagnées depuis 2018.

Face à la crise, le gouvernement a, en effet, mis en œuvre des mesures spécifiques de soutien à l’export, tel le « volet accompagnement export » du plan France Relance, axé principalement sur les PME-ETI, et prolongé jusqu’à fin 2022 par le plan de résilience. Au 30 juin 2022, ce sont 12 496 chèques relance export et 1 354 chèques relance VIE qui ont bénéficié à près de 8 000 PME et ETI. Ce sont aussi des crédits pour le financement d’outils numériques de prospection, comme la création de e-vitrines sectorielles sur lesquelles plus de 4 100 entreprises ont été référencées.

Une France attractive

Que ce soit en B to B ou dans le secteur touristique, la France démontre qu’elle est toujours un pole d’attractivité forte dans le monde et en Europe en particulier.

Le pays le plus visité au monde

Numéro 1 des pays les plus touristiques du monde, la France creusera encore l’écart cette année. Avec ses 38 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, la France accueille chaque année près de 89 millions de touristes, les pronostics estiment qu’on dépassera les 90 millions cette année.

Le pays qui attire le plus de capitaux étrangers en Europe

La France a su se rendre toujours plus attractive pour les investisseurs étrangers. Elle est restée en 2021 pour la troisième année consécutive le premier pays européen d’accueil de projets d’investissements étrangers (dernier classement Ernst & Young). Avec 1 222 projets recensés en 2021, la France établit un nouveau record européen en la matière, dans une Europe qui n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant crise. L’année 2022 s’annonce, selon Olivier Becht, très prometteuse avec déjà 6,7 milliards d’euros investis et 4 000 emplois pérennes.

Auteur

Laisser un commentaire