UE : début des négociations d'urgence sur l'énergie

UE : début des négociations d'urgence sur l'énergie

Les ministres de l’Energie de l’UE tiendront des discussions d’urgence le vendredi 9 septembre, a déclaré lundi (29 août) le ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce, Jozef Sikela, alors que les prix s’envolent en Europe depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Je convoque une réunion extraordinaire du Conseil de l’Energie. Nous nous réunirons à Bruxelles le 9 septembre. Nous devons réparer le marché de l’énergie », a déclaré sur Twitter M. Sikela, dont le pays assure actuellement la présidence de l’UE.

« La solution au niveau de l’UE est de loin la meilleure que nous ayons », a-t-il ajouté.

Cette décision intervient alors que l’Europe des 27 s’efforce de réduire sa dépendance à l’égard des approvisionnements en pétrole et en gaz russes à la suite de l’attaque de Moscou contre l’Ukraine.

La réduction des approvisionnements et l’inquiétude quant à l’avenir ont provoqué une hausse vertigineuse des prix de l’énergie en Europe.

Vendredi (26 août), l’Allemagne et la France ont annoncé des prix record pour l’électricité, le contrat allemand pour l’année à venir atteignant 995 euros (995 dollars) par mégawattheure, tandis que l’équivalent français a dépassé les 1 100 euros, contre 85 euros dans les deux pays l’année dernière.

La Commission européenne prévoit de réduire de deux tiers la dépendance de l’UE à l’égard du gaz russe cette année et de mettre fin à sa dépendance à l’égard des approvisionnements russes en combustible avant 2030.

Jozef Sikela, ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce

L’UE a ciblé le secteur énergétique russe dans ses sanctions, interdisant les importations de charbon en provenance de Russie.

Son plan visant à réduire de 15% la consommation de gaz dans l’UE pour faire face à la crise des prix de l’énergie est entré en vigueur au début du mois.

L’objectif est de permettre à l’UE de renforcer ses réserves de gaz en prévision d’un hiver qui risque d’être très rude.

Les États membres de l’UE lancent des campagnes d’économie d’énergie pour limiter la hausse des factures, notamment en réduisant la climatisation, en éteignant les écrans publicitaires lumineux la nuit et en interdisant le chauffage des piscines privées.

L’Allemagne, qui dépend fortement du gaz russe, a déclaré dimanche qu’elle reconstituait ses stocks de gaz plus rapidement que prévu et qu’elle devrait atteindre l’objectif fixé pour octobre avant la date prévue.

Certains pays membres ont toutefois obtenu des dérogations au respect strict des règles, car ils sont trop dépendants des approvisionnements russes.

Laisser un commentaire