Trump touché, mais pas coulé

Les Démocrates ont marqué des points avec la procédure d’impeachment lancée contre Donald Trump. Il est impossible qu’elle soit approuvée par le Sénat, mais elle a abîmé l’image de Trump, tant les témoignages ont été concordants et accablants. Un Président qui bloque 400 millions d’aides militaires pour l’Ukraine afin de faire pression sur un chef d’Etat pour que l’on enquête sur le fils d’un rival potentiel, cela fait tâche. Même si le fils n’était visiblement pas payé pour ses compétences. Mais ces histoires de pouvoir et d’influences, à Washington ont-elles tant d’effets que cela ?  L’idée générale n’est-elle pas : ils sont tous pareil : Hillary, Biden, Trump, tous les politiciens font des pressions, monnaient leurs services, et veulent éliminer leurs adversaires. Au moins Trump, il ne le cache pas. Voilà ce que peuvent penser les électeurs.

Impeachment et embellie

Ils s’intéressent surtout à ce qu’ils vivent. Et ils vivent une embellie économique exceptionnelle. Au mois de novembre, 266.000 emplois ont été créés aux Etats-Unis. Les économistes prévoyaient seulement 184.000. Le taux de chômage est tombé à 3.5%. Et cela, alors que plus d’un million d’immigrés arrive chaque année aux Etats-Unis. Les salaires ont augmenté de 3.1% par rapport à l’année dernière.

 

Ce sont des facteurs majeurs pour Trump, ce sont ceux là qui seront mis en avant, et qui joueront dans les Etats délaissés, qui, anciennement démocrates, se sont donnés à lui aux dernières élections.

 

Il est vrai que la productivité baisse. De 0,2 % au troisième trimestre. Une curiosité de plus en cette période de révolution technologique. Elle pourrait s’expliquer par la nature des emplois créés : des emplois de service, dans l’éducation, la santé, l’hôtellerie, les loisirs. Des jobs de contact et de service.

 

Enfin, l’accord commercial annoncé avec la Chine écarte le risque de récession attendue par une politique commerciale trop agressive et qui risquait d’amputer le pouvoir d’achat des américains : ce sont les contribuables qui paient les taxes imposées sur les produits chinois. Qui plus est, l’accord sera vu comme une victoire de Trump. Face à la bonne santé de l’économie et à l’accord chinois, les Démocrates feraient mieux de parier sur autre chose que la procédure de destitution contre Trump pour l’emporter. D’ailleurs, pour l’instant, Trump reste favori des bookmakers.

 

Laisser un commentaire