Rencontre avec la directrice du Lycée français André Malraux de Rabat

Rencontre avec la directrice du Lycée français André Malraux de Rabat

Congrès des 120 ans de la Mission laïque française 

Dans le cadre du Congrès de la MLF, nous avons échangé avec Sophie Churlet, directrice du lycée français international André Malraux à Rabat, l’établissement hôte de l’évènement. 

Pour les 120 ans de la Mission laïque française et les 25 ans de l’OSUI, le réseau de l’enseignement français à l’étranger, a organisé un congrès international à Rabat, au Maroc. Pour Sophie Churlet, la directrice du lycée André Malraux, « c’est un honneur » d’accueillir l’évènement dans son école.

La laïcité dans les établissements français au Maroc

Le lycée André Malraux accueille à 98% des élèves sont marocains et sont donc tous musulmans. La façon de mettre en avant la laïcité peut donc se poser. Aux yeux de la directrice, la laïcité « est un non sujet », dans le sens qu’elle est synonyme d’acceptation et de respect de l’autre. De plus, toutes les familles qui s’inscrivent dans les « missions » connaissent les conditions d’entrée, et les valeurs qui y sont promulguées. Ainsi, un contrat de confiance et de dialogue est signé.

Les conséquences de l’objectif présidentiel sur le lycée André Malraux

Le président Emmanuel Macron a pour objectif de doubler l’effectif des élèves et d’élargir le réseau d’établissement français à l’étranger, à l’horizon 2030. Pour Sophie Churlet, cette visée peut être à double tranchant.

La « mission » de Rabat ne peut plus accueillir de nouveaux élèves, il est donc impossible d’augmenter sa capacité. Cependant, l’Office scolaire universitaire et internationale (OSUI) – l’association soeur de la MLF dont font partie les lycées français marocains – est constamment sollicitée par des lycées privés bilingues marocains pour son expertise. Créer un partenariat avec de tels établissements pourrait participer à l’agrandissement du réseau.

Par ailleurs, depuis 2019 de nombreuses structures scolaires privées ouvrent et créé de la concurrence dans le panorama éducatif français au Maroc. Cela impacte sur leur « capacité à communiquer sur leur expertise et leur savoir-faire » afin de convaincre les locaux à s’inscrire dans les missions.

Ainsi, si l’objectif du chef de l’État est de promouvoir la langue et la culture française, « il faut le faire naturellement ». Cependant, elle estime qu’il ne faut pas transformer ce but en une campagne marketing ou de business.

MLF
Sophie Churlet, directrice du lycée français international André Malraux à Rabat, Maroc

« Le monde d’après »

Le thème du congrès de la MLF est « le monde d’après ». Alors que les élèves sont en pleine période Parcoursup et que leurs premières épreuves de Baccalauréat démarrent ce mercredi 11 mai, nous nous interrogeons sur leur avenir. D’après Sophie Churlet, une grande partie de ses élèves souhaitent s’envoler du Maroc pour aller étudier à l’international. C’est dans cette visée qu’ils ont suivi un parcours scolaire à la MLF.

En revanche, elle tient à souligne la croissance incessante de la qualité des universités marocaines. De cette manière, elle présage qu’à l’avenir de plus en plus de ses lycéens voudront rester dans leur pays pour poursuivre leurs études supérieures. De plus, son désir pour les jeunes de son lycée est qu’ils reviennent dans leur pays à la suite de leurs études, afin de participer à la croissance du Royaume.

De son côté, son « unique objectif » est que les lycéens soient heureux d’apprendre dans son enceinte scolaire.

Ecoutez le podcast avec Sophie Churlet

Retrouvez ce podcast sur toutes vos plateformes préférées

Podcast liste

Auteur

Laisser un commentaire

1 Comment

  1. […] Lire l’article 10 mai 2022 – ToutEduc – Le Baccalauréat français international, une opportunité pour la France à l’étranger ?Si les parents d’élèves sont « très intéressés » par le BFI (le baccalauréat français international) dont la création a été annoncée l’an dernier (ici), les chefs d’établissements de la Mlf s’interrogent, dans le cadre d’un atelier du congrès de la Mission laïque française, à Rabat. […]