Mauvaises nouvelles pour le Royaume-Uni à l’approche de Noël ! 

Mauvaises nouvelles pour le Royaume-Uni à l’approche de Noël ! 

Ce matin sur BFM TV, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a confirmé un renforcement des contrôles à la frontière avec le Royaume-Uni, en proie à une croissance rapide du variant Omicron.

« On va mettre en place un contrôle aux frontières avec le Royaume-Uni encore plus drastique »

Gabriel Attal

Ainsi, un test antigénique ou PCR de moins de 24h sera demandé dès samedi à tous les voyageurs de retour du Royaume-Uni. Ces voyageurs devront respecter un isolement obligatoire de 7 jours à leur arrivée en France, isolement duquel ils pourront sortir au bout de 48h en cas de test négatif, précise Gabriel Attal.

En outre, les personnes ne possédant pas la nationalité française arrivant du Royaume-Uni devront avoir un motif impérieux pour se rendre en France.

Seuls les voyageurs pouvant justifier d’un motif impérieux et les Français pourront franchir la frontière franco-britannique, et ce quel que soit leur statut vaccinal. Les déplacements touristiques seront donc proscrits.

Les voyageurs pouvant justifier d’un tel motif devront, à leur arrivée en France, présenter un test antigénique ou PCR négatif de moins de 24h, qu’ils soient vaccinés ou non-vaccinés.

Comme nous l’indiquons plus haut, les ressortissants français et leur famille pourront toutefois toujours rentrer en France. Mais ils seront contraints à une période d’isolement à l’arrivée, pouvant être levée au bout de 48h s’ils peuvent justifier d’un test négatif. Ces nouvelles dispositions entreront en vigueur dès samedi.

Royaume-Uni
Panneau d’accueil à l’arrivée en France en anglais

Les réactions des expatriés

Audrey, qui habite au Royaume Uni depuis août 2019, nous explique qu’elle n’est pas rentrée en France depuis Noël 2019.

« J’avais prévu d’enfin rentrer pour Noël avec mon copain anglais, qui du coup ne peut plus venir. Je suis aussi positive à la Covid, mais mon COVID Pass ne sera pas actualisé à temps pour voyager vu que ça prend 14 jours au lieu des 10 jours de quarantaine. J’ai déjà tout payé. Le voyage, parking, tests… entre £300 et £400.” 

Audrey, Française du Royaume-Uni

“Les règles changent toutes les cinq minutes!”

Elise est au Royaume-Uni, bien loin de la capitale, depuis plus de 4 ans. Elle est venue pour un BSC et maintenant elle fait un Master à temps partiel et travaille à temps partiel aussi.

« Ces règles sont pénibles car elles changent sans arrêt. Je suppose que beaucoup de gens vont voyager ce week-end avec la fin de l’école et Noël qui approche, donc tout le monde devait déjà s’être organisé. J’ai mon test latéral Flow depuis la semaine dernière, maintenant j’espère avoir le résultat en 24h. Ici les gens se testent beaucoup plus aussi, donc un cas positif est beaucoup plus vite trouvé. Depuis le début de la Covid on a l’obligation de se tester deux fois par semaine avec mon boulot.”

Elise, Française du Royaume-Uni

Le variant déjà largement présent en France ?

Pour Hélène, qui a déménagé au Royaume-Uni en 2020, la situation est ubuesque.

“En pleine ère Covid donc. Je suis rentrée en France plusieurs fois entre temps, et les conditions ne cessent de changer… Quand je suis rentrée pour les fêtes il y a un an, aucun test, aucune quarantaine pour entrer en France. Pour cette année, en étant triplement vaccinée, il me faut faire quatre tests, plus des jours en quarantaine. Comment M. Attal peut-il citer d’autres pays que le Royaume-Uni où la présence du variant Omicron est bien ancrée, mais n’annoncer des mesures que pour le Royaume-Uni ? On revient à cette sorte de situation du mois de juillet où le premier ministre britannique ne voulait pas appliquer les mêmes règles pour la France que pour le reste des pays de la liste « amber »… Et ce sont toujours les mêmes personnes qui en pâtissent.”

“Deux ans c’est long sans voir la famille”

Cécile est au Royaume-Uni depuis 19 ans. 

Elle n’a pas vu sa famille depuis deux ans. “Ca commence à devenir long. “On est d’accord qu’au début de la pandémie on ne savait pas a quoi faire face, mais là on ne devrait pas avoir toutes ces limitations.” 

“On a énormément respecté les règles”

Camille vit à Londres depuis 6 ans, et depuis le début de la Covid elle a énormément respecté les règles mises en place au point de ne pas voir sa famille pendant plus de 20 mois.

“J’ai enfin pu rentrer cet été avec mon mari pour célébrer notre mariage en France. Je compte toujours rentrer car j’ai prévu un séjour de 3 semaines pour voir mon neveu qui vient de naître et célébrer Noël en famille (car je n’ai pas pu le faire l’année précédente).”

Camille, Française à Londres

“Les compagnies aériennes devraient être dans l’obligation de rembourser les voyageurs”

Pour Stéphanie, qui a déjà réservé ses billets pour une valeur de £930, c’est le coût lié à toutes ces règles qui est problématique.

“Je suis censée partir du 22 décembre au 2 janvier. Mais maintenant nous pensons qu’il est préférable d annuler. Ma compagne étant anglaise. La laisseront-ils passer ? Même en suivant le protocole. Ce sont des billets d’avion de cet été que nous avons déplacés à cause de la Covid… Bien sûr nous comprenons que des mesures soient mises en place. Le conditions sont de pire en pire. Mais dans ces cas là les compagnies aériennes devraient avoir des mesures adaptées. Car c’est indépendant de notre volonté. Les tests PCR sont chers et pas remboursables  non plus. Perdre l’argent ? Ou tenter de partir. C’est du vol et tout un système pour faire de l’argent »

Stéphanie, Française à Londres

Réactions des élus!

Nicolas Hatton, Conseiller des Français de l’étranger au Royaume-Uni, nous explique que vu la recrudescence de la pandémie, ce n’est pas surprenant que la France prenne des dispositions.

Nicolas Hatton
Nicolas Hatton

« Il y a un principe de précaution qui justifie les mesures mais cela tombe au pire moment quand de nombreux Françaises et Français du Royaume-Uni s’apprêtent à rentrer en France pour revoir leurs familles et leurs amis. “Moi même, j’ai décidé d’annuler un court séjour à Angers, en partie à cause des nouvelles mesures, et en partie parce que mes parents âgés s’inquiètent du variant Omicron qui fait rage de ce côté de la Manche.”

Nicolas Hatton, élu consulaire à Londres et fondateur du mouvement The3millions

Olivier Bertin, Conseiller consulaire pour la circonscription de Londres, analyse pour nous les conséquences auprès des Français du Royaume-uni des décisions du gouvernement français.

Olivier Bertin
Olivier Bertin

“Les mesures du gouvernement seront évidemment très impopulaires chez les Français de l’étranger. Et c’est compréhensible ! Beaucoup de Français qui n’ont pas pu passer les fêtes en famille l’an dernier auront du mal à accepter des règles qui changent juste 2 jours avant les départs en vacances. Je pense particulièrement aux couples binationaux  qui ne pourront pas justifier de leur vie commune et ne pourront donc pas passer les fêtes de Noël ensemble en France.”

Olivier Bertin, Conseiller consulaire pour la circonscription de Londres

Patricia Connell, Conseillère des Français de l’Etranger de La République En Marche, le parti présidentiel, se veut pédagogue.  

Patricia Connell

“Je suis vraiment désolée pour les Français du RU qui devaient passer les fêtes en famille. Ces nouvelles restrictions n’arrivent pas à un bon moment et nous rappellent à tous… un peu trop… les restrictions de l’an passé. Néanmoins, il faut aussi comprendre l’inquiétude que la montée du variant Omicron génère. En voyant les chiffres qui explosent au RU, le gouvernement Français a dû réagir vite pour ralentir la propagation du variant. Le flux de voyageurs entre la France et le RU est très élevé au moment des fêtes de fin d’année et par conséquent le risque d’augmentation des cas est d’autant plus élevé. D’où cette décision. Je ne suis que trop consciente du coût des tests et des problèmes que cela va engendrer pour tous nos compatriotes et leurs familles. Pour ma part, je passerai maintenant les fêtes à Londres.”

Patricia Connell, Conseillère des Français de l’Etranger de La République En Marche

Réaction du Consulat de France

Le consulat a réduit sa communication aux premières heures suivant l’annonce à un simple message :

« Avec le variant Omicron, il y a de nouvelles conditions de déplacement du Royaume-Uni vers la France. A partir de samedi minuit, les ressortissants français, leurs conjoints et leurs enfants peuvent toujours entrer en France sans motif impérieux. « 

Message du Consulat aux Français du Royaume-uni

Retrouvez toutes les dernières informations sur leur site internet et suivez leurs publications sur Twitter @ConsulFranceUK & @FranceintheUK

Avec ces nouvelles de dernière minute, les personnes souhaitant se rendre en France pour les fêtes de Noël seront sans doute déçues. Cela risquerait d’exacerber les tensions actuelles entre le Royaume-Uni et la France. 

Laisser un commentaire