Margaux Darrieus, la candidate du mouvement Reconquête ! à Londres

Margaux Darrieus, la candidate du mouvement Reconquête ! à Londres

Margaux Darrieus est la candidate de Reconquête ! pour la 3e circonscription des Français de l’étranger en Europe du Nord. Elle est arrivée à Londres en 2019 pour poursuivre ses études et faire un Bachelor en Histoire et Relations internationales. Cette jeune candidate qui soutiendra les valeurs politiques de Reconquête aux Législatives nous a accordé une entrevue.

Elle est venue ici “afin de trouver sur son chemin un système éducatif et politique différent et comparer les politiques entre les deux pays. J’ai toujours été passionnée par le Royaume-Uni, son histoire et sa politique. Avant cela j’ai fait deux ans de classe préparatoire littéraire au Lycée Henri IV à Paris. C’était aussi une très bonne expérience. J’ai appris plein de choses. C’est toujours un système d’excellence dans l’éducation française que j’aime beaucoup. Il représente la méritocratie qui a disparu. Les deux se complètent pas mal avec un système très français et le système universitaire ici à Kings en Angleterre qui est très international. »

“J’étais très impliquée dans la campagne de 2017”

Margaux Darrieus, 22 ans, n’a pas pu voter pour les élections de 2017, elle était encore mineure. “J’ai suivi la Présidentielle de près. J’ai assisté aux meetings, je soutenais François Fillon dans sa campagne, mais j’ai été très déçue de la tournure de cette affaire et par la défense de François Fillon. Elle a été montée d’une façon ridicule et injuste. À partir de là j’ai quitté Les Républicains. Je n’ai plus aucun espoir dans ce parti. Il est totalement divisé. Il n’y a plus de ligne claire et plus d’accords. Il existe trois ou quatre branches au sein des LR. Si nous prenions Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Éric Ciotti, je pense que ce sont des personnes qui n’ont rien à voir. Il n’y a plus moyen de mener un parti ensemble. Mon rival Artus Galiay qui soutenait Bertrand, a dû se rabattre pour soutenir Valérie Pécresse. L’arrivée dans la vie politique d’ Éric Zemmour et la création du parti Reconquête est une excellente nouvelle. C’est vraiment le parti d’avenir de la droite. D’une droite authentique avec une ligne claire. J’ai pris ma carte d’adhérent de Reconquête ! début décembre et j’ai été très surprise de voir un groupe très actif à Londres. J’ai passé des appels, organisé des meetings avec les sympathisants, fait du porte-à-porte, ramené beaucoup de gens. La suggestion m’a été faite de me présenter au sein de mon groupe, et puis j’ai posé ma candidature et la commission d’investiture nationale s’est réunie le 28 avril à Paris, et j’ai été investie en présence d’Éric Zemmour.”

Le Brexit, les tensions franco-britanniques

Depuis quelques mois, des tensions post-Brexit existent entre la France et le Royaume-Uni sur le sujet de la pêche, le protocole nord-irlandais et les migrants. Si Margaux Darrieus est élue députée, elle estime qu’il “faudra travailler concernant ces sujets ; aux accords bilatéraux entre la France et l’Angleterre, et oeuvrer à de meilleures relations avec le Royaume-Uni. C’est fondamental. Le gouvernement Macron a eu une très mauvaise attitude avec le Brexit à ne pas respecter la souveraineté nationale et populaire qui s’est exprimée lors du référendum.”

Réunion Reconquête ! pour les législatives en présence de Margaux Darrieus, candidate pour la 3ème circonscription des Français de l’étranger

Une vaste future circonscription

La candidate de Reconquête ! nous explique qu’elle a commencé à faire campagne dès son investiture. « Il faut être honnête, la circonscription est très vaste, avec des pays très étendus, si nous prenons la Suède ou la Norvège, sur des milliers de kilomètres, donc l’essentiel de la campagne va se jouer par internet. Nous envoyons des mails qui sont données par le Consulat avec l’adresse de tous les Français sur les listes électorales consulaires, des e-mails sur la liste de nos contacts et aussi de nos adhérents, beaucoup de réunions Zoom avec des intervenants divers. Sinon j’organise des réunions publiques sur Londres. C’est à peu près toutes les semaines. J’étais très heureuse l’autre jour de rencontrer des gens que je n’avais jamais vus même pendant la campagne présidentielle.”

Margaux Darrieus ajoute qu’elle respecte le principe de souveraineté nationale, de ces peuples qui ont décidé eux-mêmes s’ils veulent rejoindre des accords tels que l’OTAN. “Cependant je pense que le moment est parfaitement mal venu et que quelles que soient les motivations pour lesquels ces pays le font. Si ces deux adhésions sont acceptées maintenant, ça sera perçu comme une menace, comme une déclaration d’hostilité de la part de la Russie. Je recommanderais au moins d’attendre. C’est pour empêcher au minimum une escalade.”

Les services consulaires

Beaucoup de Français continuent de se plaindre du service dans les consulats pour faire délivrer un passeport par exemple. Pour Margaux Darrieus, il faut “élargir les horaires d’ouverture des consulats. J’ai fait deux heures de queue pour faire une procuration, ça me paraît évident d’ouvrir plus de guichets pour les passeports et d’ouvrir des prises de rendez- vous adaptées au format familial. Pour avoir discuté avec des Français en Suède ou en Finlande qui sont à 500 kilomètres du consulat, si vous devez prendre un rendez-vous par enfant c’est l’enfer. Aussi ouvrir des guichets spéciaux pour le retour des Français en France, car c’est une procédure très compliquée. J’aimerais créer une plateforme sur laquelle les Français se réinscrivent dès lors qu’ils paraissent sur les listes électorales consulaires et qui permettrait de mettre tous les Français de l’étranger de la circonscription en relation pour de l’entraide et du développement à tous les niveaux, par exemple une aide à rechercher un emploi, pour rechercher un stage, pour les services au quotidien comme du baby-sitting. J’aimerais que ce soit centralisé et mis en place à travers une plateforme de l’État parce qu’il y a encore beaucoup trop de Français qui sont isolés. L’autre jour j’ai rencontré une dame de 73 ans qui habite dans le Devon, loin de tout et seule, elle a des problèmes de communication. Il faut que ces Français puissent se sentir reliés et faire partie d’une communauté.”

Margaux Darrieus nous a expliqué qu’elle serait une élue “proche des gens de la circonscription. Elle est très riche, je veux dire en termes intellectuels, culturels et de systèmes politiques, les Français qui vivent à l’étranger sont des personnes avec beaucoup de compétences. Il s’agira d’être au plus près de ces gens pour faire remonter et s’inspirer d’idées à ce niveau-là. Nous verrons en fonction du nombre de députés ce qu’il est possible de faire. Peu importe le nombre de députés Reconquête ! élus à l’Assemblée, je porterai une voix singulière et active de l’opposition ».
Pour séduire les abstentionnistes, la candidate de Reconquête ! souhaite montrer aux personnes que ces élections “qui paraissent très loin ou ne semblent pas les concerner sont au contraire des élections législatives fondamentales et parce que nous élisons le député qui va voter les lois pour les électeurs pendant cinq ans, donc c’est majeur.”

Auteur

Laisser un commentaire