L'élection présidentielle à Londres : immersion

L'élection présidentielle à Londres : immersion

Ce dimanche 24 avril 2022, l’élection présidentielle à Londres et dans tout le Royaume-Uni appelait 117 000 Français à participer. Ils ne sont que 47 194 à s’être déplacés pour le second tour, soit une participation de 40,48%. Sur la circonscription d’Ecosse, qui inclut Edimbourg, Aberdeen et Glasgow, le taux de participation était de 50,54%. 

Au Royaume-Uni, Emmanuel Macron a obtenu 92,88% des voix (92,96% sur la circonscription de Londres et 91,44% en Écosse). 

Marine Le Pen quant à elle, a toujours du mal à convaincre les Français du Royaume-Uni. La candidate du Rassemblement National a légèrement amélioré son score par rapport à 2017, puisqu’elle a atteint les 7,12% (7,04% sur la circonscription de Londres et 8,56% en Écosse). 

Les attentes des expatriés 

À la sortie du bureau de vote au Lycée Français à South Kensington, Xavier Kreiss, un Français habitant à Londres depuis quelques années, nous a confié que cinq ans de plus avec Emmanuel Macron sera “une poursuite du programme qu’il avait déjà entamé depuis quelques années. Les deux candidats ont des idées radicalement différentes.” 

Les Français de l’étranger concernés par le changement climatique

Au Royaume-Uni, le candidat d’EELV, Yannick Jadot, a fait un bon score au premier tour. Il est arrivé 3e derrière Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. 

Ranty nous a confié qu’elle souhaite pour les cinq prochaines années “plus de changement au niveau climatique et plus d’opportunités pour les jeunes. Il faut qu’on nous donne cette chance d’accéder à des postes malgré nos diplômes. C’est ce que j’attends du gouvernement”.

« J’étais radié de la liste« 

Beaucoup d’expatriés ont pu voter mais Antonio nous a expliqué qu’il a été radié de la liste électorale. “Je ne sais pas pourquoi. Je me suis réinscrit pour les législatives parce que c’était la seule possibilité. Les enjeux aujourd’hui sont très importants. Je sais que les gens critiquent Macron mais de toute façon la situation était très difficile partout dans le monde. Il faut tenir compte qu’il y a eu cette épidémie de la Covid. Ça a été difficile en France et ici en Angleterre. On ne peut pas être trop dur avec Macron parce qu’il a fait le nécessaire ».

Choisissez Molière !”

À la sortie du bureau de vote, Edith, une comédienne française installée au Royaume-Uni distribuait avec la metteur en scène des tracts à l’occasion du 400ème anniversaire de la naissance de Molière. La metteur en scène Marianne Badrichani, l’actrice Edith Vernes, et la productrice Nathalie Berrebi reviennent avec un montage théâtral inédit, créé à partir des plus grandes scènes de Molière (Tartuffe, Don Juan, les Femmes Savantes, le Misanthrope, etc.) en mai au Chelsea Theatre à Londres. “On a décidé de monter un spectacle avec des textes de Molière en français à Londres avec des sous-titres anglais. Comme c’est en français on s’est dit que devant le Lycée Français on trouverait une grande communauté de Français parce qu’ils allaient voter ce dimanche. On attend beaucoup de choses dans les cinq ans qui viennent. Personnellement pour la culture aussi. Il faut mettre des moyens pour que la culture puisse se développer, pour donner la chance à tous les acteurs culturels de s’exprimer. Souvent la culture c’est un peu le parent pauvre de la politique, or c’est très important. Il n’y a pas que ça. Il y a aussi l’économie et la santé. Je suis là pour défendre la culture et la faire rayonner au Royaume-Uni. 

L’Ukraine et une Europe de la Défense 

Emmanuel, qui venait de voter, souhaite dans les cinq ans qui viennent, “que Macron dans les médias aide l’Ukraine beaucoup plus qu’il ne l’a fait. Qu’il prouve que l’Europe de la défense est une réalité et pas quelque chose qu’il promet indéfiniment.” 

Qu’on arrête de parler de religion”

Comme Ranty, Kelly attend que dans les cinq prochaines années “on s’occupe un peu plus de la question du climat. J’attends qu’on s’intéresse aussi à toutes les classes sociales et j’attends aussi qu’on arrête de se focaliser sur toutes les questions qui n’ont aucun intérêt comme la religion”. 

L’organisation était très bonne”

Un homme qui voulait rester anonyme nous a dit que “le vote s’est très bien passé. L’organisation était très bonne. Le Consulat peut en être fier. Tout était bien géré. Il y avait juste à venir pour voter. Tout est parfait. Pour les cinq prochaines années, j’attends du progrès dans beaucoup de directions. Il faut une priorité dans le cadre économique.”

Les Français au Royaume-Uni vont sans doute suivre les premières semaines de la réélection d’ Emmanuel Macron et de la nomination d’un nouveau Premier Ministre ou une nouvelle Première Ministre ainsi que la composition du nouveau gouvernement. En juin il y aura les législatives. Les expats pourront voter en ligne cette année. 

Il est à noter que les médias britanniques s’intéressaient tout particulièrement à cette élection présidentielle. Pour eux c’était un référendum pour ou contre l’Europe. 

Auteur

  • Alexander Seale est franco-britannique. Né et habitant au Royaume-Uni, il est correspondant pour lesfrancais.press, LCI (France) et LN24 (Belgique) à Londres.

Laisser un commentaire