Macron inaugure la présidence française de l'Union européenne

Macron inaugure la présidence française de l'Union européenne

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a présenté ce jeudi 09 décembre ses priorités et objectifs pour la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE). Celle-ci démarre le 1er janvier et s’étendra jusqu’au 31 juin. C’est la treizième fois que la France prendra cette présidence tournante de l’Union européenne, mise en place en 1958. La dernière fois remonte à 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Cette conférence de presse avait été préparée par le Président de la République en échangeant avec les deux têtes de l’UE : la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen lundi, avant un déjeuner jeudi à l’Élysée avec le président du Conseil européen Charles Michel.

Emmanuel Macron a aussi dévoilé le logo de la présidence française et la devise qui accompagneront ces 6 prochains mois.

« La relance, la puissance et l’appartenance » 

Devise de la présidence française dévoilée par le Président de la République, le 09 décembre.

Une nouvelle pièce de 2 euros en France

Pour marquer la présidence française du Conseil de l’Union européenne, Clément Beaune, secrétaire d’Etat aux affaires européennes, a présenté lors de la conférence de presse tenue à l’Elysée, une nouvelle pièce de 2 euros. Celle-ci sera mise en circulation en France (chaque pays émet ses pièces alors que les billets sont communs sur toute la zone Euro. Les pièces sont valables dans tous les pays utilisant l’Euro) dès le premier janvier 2022. La production, nichée au coeur du Périgord, a déjà commencé.

Réforme de l’espace Schengen

Emmanuel Macron a aussi indiqué sa volonté d’initier « une réforme de l’espace Schengen » pour avoir « une politique cohérente de maîtrise de nos frontières extérieures »

« S’il fallait résumer en une phrase l’objectif de cette présidence, il faut passer d’une Europe de coopération à l’intérieur de nos frontières à une Europe puissante, libre de ses choix et maître de son destin », a expliqué Emmanuel Macron.« 

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

Pour lui, c’est la crédibilité de l’Europe qui est en jeu, en répondant à la volonté des chefs d’Etats européens mais aussi africains. Il désire redonner le contrôle aux politiques des frontières communes. Pour cela, il veut

« retrouver sur la question migratoire, une organisation politique qui nous mette en situation de défendre ses valeurs ».   

« Ceci s’appuie sur une réforme que nous sommes en train de parachever avec des textes qui permettent d’améliorer le fonctionnement interne de cet espace »

Emmanuel Macron, Président de la république, le 09 décembre 2021

Emmanuel Macron veut ainsi injecter de la souplesse pour anticiper et régler les « crises aux frontières » que ce soit à l’Est ou au Sud. Il veut notamment harmoniser les procédures de droit d’asile. Pour éviter que le droit d’asile « ne puisse être dévoyé, nous devons absolument retrouver une Europe qui sache protéger ses frontières », a-t-il affirmé.   

« On a eu l’occasion de le faire quand certains de nos partenaires ont appelé au secours (…). Mais les réponses sont trop tardives. Il nous faut créer véritablement ce mécanisme de soutien »

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

Des Sommets pour relancer la coopération

Afrique – UE en février

Le Président de la République a annoncé la tenue d’un sommet à Bruxelles entre l’Union européenne et l’Union africaine. Ensemble, ils travailleront au développement du continent africain mais aussi à la gestion des flux migratoires. Emmanuel Macron veut ainsi lutter contre les drames humains qui ponctuent l’actualité que ce soit en Méditerranée ou dans la Manche.

« Nous organiserons un sommet entre l’Afrique et l’Union européenne qui se tiendra en février à Bruxelles et qui réunira les dirigeants (…) de l’Union africaine et européens. L’objectif de de ce sommet est de refonder en profondeur la relation (…) »

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

Les Balkans occidentaux en juin

Autre zone, à la marge de l’espace européen, avec qui Emmanuel Macron veut relancer le dialogue et la coopération, les Balkans occidentaux. Serbie, Kosovo, Bosnie, des pays aux portes de l’Europe et dont la bonne santé comme la coopération sont indispensables à la sécurité de l’Union européenne.

« Nous organiserons au mois de juin une conférence sur les Balkans occidentaux. (…) Cette région est traversée par de nouvelles tensions. L’histoire y est de retour, le tragique aussi et nous avons une responsabilité toute particulière »

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

Les 27 réunis en France le 10 et 11 mars 2022

Emmanuel Macron, lors de la conférence de presse, a aussi annoncé un sommet exceptionnel qui se déroulera en France entre tous les Etats membres de l’Union européenne pour acter les réformes que la présidence française portera. Le président de la République veut une « présidence utile » quitte à réformer les traités. Dans cette tâche, la France recevra dès demain le soutien de l’Allemagne, lors du premier voyage à l’étranger du nouveau Chancelier, à Paris.

Une Europe de la défense

Emmanuel Macron a également évoqué « l’ambition d’une défense européenne ».  Pour lui le renforcement de la souveraineté européenne se fera notamment par le biais de l’autonomie militaire.

Il fait ici référence aux nombreuses industries militaires européennes qui ne sont pas toujours retenues au profit des sociétés américaines. Souvenez-vous du choix, en 2019, des Belges pour le F15 au lieu du Rafale qui depuis a pourtant démontré son succès technologique comme commercial (Inde, Brésil, Emirats arabes unis, etc.).

Imaginer un modèle économique européen

Le Président de la République a défini 4 piliers sur lesquels doit se reposer le modèle économique qui reste à inventer pour l’Europe de 2030.

« L’Europe doit devenir un grand continent d’innovation, de production et de création d’emplois », dit Emmanuel Macron. Il faut définir ensemble ce que sera le modèle de croissance européen de 2030 […] L’Europe doit devenir une puissance du numérique, faire émerger des champions dans ce domaine, la France mène une stratégie en la matière de levée de fonds et d’émergence de start up »

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

La France devrait agir pour créer un salaire minimum européen, tâche qu’avait commencé le Portugal lors de sa présidence en 2020. Elle devrait aussi lutter contre la prédominance des GAFA et désire créer un cadre commun à ces géants du numérique.

Le Président de la République n’oublie pas le climat dans le volet économique, accompagnant le Green plan de la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. Emmanuel Macron veut avancer sur les dossiers liée à l’agriculture raisonnable. Pour cela, il voudrait sortir du carcan des 3% de déficit afin de libérer les investissements.

L’économie européenne devra aussi être décarbonnée. Il réaffirme ainsi les ambitions de l’Union avec l’objectif confirmé d’une réduction de 55% des émissions en 8 ans. La mobilité et la production seront au coeur des réformes à venir.

« Il nous faut inventer les solutions de décarbonation de notre économie qui soient compatibles avec un agenda de croissance. Le 14 juillet dernier, la commission européenne a présenté un ensemble de textes législatifs traduisant concrètement notre objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 »,

Emmanuel Macron, Président de la République, le 09 Décembre 2021

Afin de préserver les industries et le commerce, la France espère pouvoir établir une taxe carbone applicable aux importations.

« L’un de nos objectifs sera la mise en place du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières qui permet justement de conduire une transition pour l’ensemble de nos industries tout en gardant notre compétitivité »,

Emmanuel Macron, Président de la Ré publique, le 09 Décembre 2021

Humanisme européen

Emmanuel Macron a fini sa conférence de presse sur un thème cher au pays des lumières : l’humanisme européen.

Il a ainsi dévoilé l’ambitieux projet de « forger une histoire de notre Europe ». Plus qu’une démarche intellectuelle, elle devrait se transcrire dans tout un ensemble de textes législatives pour défendre les plus faibles sur tout le continent. Maltraitance aux femmes, homophobie, tout un arsenal devrait être crée pour les protéger dans tous les Etats. La Hongrie et la Pologne sont clairement visées par le Président de la République française.

Pour démontrer sa confiance en l’avenir et en l’Europe, Emmanuel Macron mettra l’année 2022 sous le signe de la jeunesse.

De grandes ambitions

Le président de la République française a ainsi pendant plus d’une heure égrené un programme ambitieux pour l’Union européenne. Espérant marcher main dans la main avec le nouveau gouvernement allemand et l’exécutif européen, il ira défendre son plan devant le parlement européen le 19 janvier à Strasbourg. Le plan français aura sûrement besoin de plus de 6 mois pour aboutir, mais l’impulsion sera ou non transmise à tous pendant la présidence française. Dès lundi 13 décembre, Emmanuel Macron prendra son bâton de pèlerin et il commence par le plus dur, il ira à la rencontre de Viktor Orban en Hongrie.

Auteur

Laisser un commentaire