les Français de l'Etranger, victimes des élections ?

Les élections municipales accaparent LREM au niveau national détournant ses responsables des Français de l'Etranger. Et cela au pire moment où les incompréhensions entre les électeurs, qui ont voté, à l'étranger, à plus de 70% pour Macron en 2017, et le gouvernement sont de plus en plus nombreuses.

Fiscalité,  réduction budgétaire pour l'éducation, l'administration consulaire, mais aussi réforme institutionnelle et tensions dans les échanges commerciaux internationaux... Les divergences se multiplient.

Et c'est le moment où certains responsables ont décidé de choisir pour s'investir dans les élections municipales.

Paula Forteza part à la conquête du 19ème en dissidence

Paula Forteza, elle, a décidé de rejoindre Cedric Villani, la députée, hier, a confirmé non seulement sa candidature à Paris mais sa démission du groupe LRM à l’Assemblée nationale auquel elle appartenait jusqu’alors. Elle critique un  mouvement, «  La République en marche », « verrouillé, qui récompense les amitiés plus que les compétences et suit une dynamique d’exclusion, de rétrécissement, plus que de rassemblement ». Ce fut un coup de tonnerre pour les équipes locales à la veille des élections consulaires.

Jean-Baptiste Lemoyne se jette dans une guerre fratricide contre le ministre de l'agriculture Didier Guillaume à Biarritz

Le Secrétaire d’Etat de Jean-Baptiste Lemoyne s’est lancé à Biarritz dans une bataille, extrêmement suivie par les média, face au ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, en se présentant sur la liste du maire sortant Michel Veunac Modem.

Autre membre pivot de l'équipe en charge des Français de l'Etranger qui prend le chemin de campagne, François Decoster, le chef de cabinet du secrétariat d'Etat de Jean-Baptiste Lemoyne. Maire sortant de la petite ville de Saint-Omer de 15 000 habitants dans le Nord-Pas-de-Calais, il n'est pas encore officiellement candidat, cependant sa présence sur le territoire de la commune se densifie.

Les députés des Français de l'Etranger

Les élections municipales mais aussi son pendant chez les non-résidents : les élections consulaires. En effet, en mai 2020 (plus que quelques semaines pour vérifier ou s'inscrire sur les listes électorales), plus de 1 800 000 français de l'étranger seront appelés à désigner les Conseillers des Français de l'Etranger qui animeront les conseils consulaires et siégeront à l'Assemblée des Français de l'Etranger. Rappelons que 10 députés sur 11 sont issus des rangs du parti présidentiel (moins la députée Forteza et deux autres qui ont été depuis exclus). Comme leurs confrères nationaux, ils essaient, eux aussi, de mailler le territoire en multipliant les élus locaux.. 2022 n'est plus très loin. Leur implication est donc totale.

Surtout que les Conseillers des Français de l'Etranger sont aussi des grands électeurs pour les sénatoriales. Le Sénat détient la clé de la réforme institutionnelle voulue par le président. Rappelons que cette réforme instituera un vote sur liste à la proportionnelle avec une circonscription unique. Le succès ou non des macronistes déterminera le mode d'élection de nos prochains députés. 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire