Le grand débat continue parmi les Français de l’étranger

Le grand débat continue parmi les Français de l’étranger

février 28, 2019 1 Par Francois Lestanguet

Les échanges sur le Grand Débat continuent d’intéresser les Français de l’étranger ! Nous avions partagé la semaine dernière certains débats ches les Français de l’étranger que vous pouvez lire en cliquant ici.
Tour d’horizon d’autres débats.

A Barcelone, le 21 février, les Français d’Espagne ont débattu notamment du coût du Lycée Français. Une problématique présente dans d’autres circonscriptions également. Les autres problématiques de ce débat express de deux heures furent assez classiques : le gaspillage d’argent public, et la défiance grandissante d’une partie de la population, dont les gilets jaunes, envers le gouvernement.

Vifs débats en Algérie

A Alger, le débat a été organisé devant une trentaine de personnes. L’élu consulaire Fwad Hasnaoui nous a fait part du retour de l’ADFE, classée à gauche. De très nombreuses mesures ont été proposées. Les critiques sont parfois sévères. Ainsi et concernant le coût de l’Etat, l’ADFE estime que « Les Français se sentent offensés devant un tel étalage de fastes républicains alors que leurs compatriotes manifestent régulièrement par milliers dans les rues de France à cause de la cherté et de la rudesse de la vie ». Le vote obligatoire et le non cumul des mandats furent proposés. Parmi les autres propositions, une modernisation du mécanisme du certificat de vie et une politique ambitieuse concernant le handicap.

Grande mobilisation chez les Français du Luxembourg

Au Luxembourg, et à l’initiative des élus consulaires Carole Biot-Stuart, Alexandre Chateau-Ducos, Monique Dejeans et Bruno Théret, la mobilisation fut forte. Quatre débats ont déjà été organisés et un cinquième est en route. C’est extrêmement important par rapport à la mobilisation et à l’implication des élus dans d’autres territoires à travers le monde. Ces rendez-vous, qui se sont faits sans le soutien spécifique du Consulat et de l’Ambassade, ont porté sur tous les sujets et du Grand Débat National . Les débats, regroupant entre 25 et 40 personnes seront prolongés après le Grand Débat par des échanges concernant en particulier la convention fiscale France-Luxembourg.

Echanges avec le député des Français d’Europe centrale

lesfrancais.press ont été en mesure d’échanger sur le thème du Grand Débat avec Frédéric Petit, député des Français d’Europe centrale. Les Français de cette circonscription sont, comme dans d’autres, très intéressés par ce thème. Les nombreuses réunions, plus de 30, en témoignent. Le député Petit, avant le grand débat, a déjà initié ses séminaires citoyens avec des élus des différents pays de sa crconscription.

Concernant le Grand Débat, pour lequel il s’est battu et notamment sur l’implication des services de l’Etat, les problématiques habituelles des Français de l’étranger ont pu être échangées. Parmi celles-ci, la question de l’introduction d’une dose de proportionnelle et de la reconnaissance du vote blanc. Les Landers en Allemagne ont pu aussi être vus comme une référence.

Des débats organisés en Allemagne, Pologne, Slovénie …

A Karlsruhe en Allemagne, la fiscalité fut l’une des thématiques abordées. Celle-ci se retrouve régulièrement au cœur des échanges parmi les Français de l’étranger comme de métropole.

A Varsovie, les Français furent 60 lors d’une réunion organisée par l’UFE et l’ADFE et par les élus consulaires en présence de la ministre Nathalie Loiseau. Le lycée français de Varsovie, son coût, et la difficulté d’avoir des alternatives fut, ici aussi, au cœur des débats. La ministre a cependant estimé que les Français de l’étranger, qui ne payent pas d’impôts en France, sont mieux lotis en la matière que d’autres étrangers. Le sénateur Jean Yves Leconte, présent au débat, y a souligné l’importance de la révolution numérique dans les mœurs et notamment concernant la pratique de la démocratie.

A Ljubljana en Slovénie, une vingtaine de Français se sont réunis. Les mesures existantes en Slovénie furent notamment mises en avant. Parmi celles-ci, notons la question du tri sélectif, de la « vie au village », la promotion en Slovénie de la ruralité, et également la promotion du télétravail.

La rédaction

Publicités