Grand débat : suite des échanges parmi les Français de l’étranger

Grand débat : suite des échanges parmi les Français de l’étranger

février 22, 2019 1 Par Francois Lestanguet

Les échanges continuent parmi les Français de l’étranger à l’occasion du Grand Débat ! De nouvelles consultations ont eu lieu, notamment à Libreville au Gabon en présence des élus consulaires.

En Thailande, la députée Anne Genetet a organisé dès le mois de janvier une série de rencontres. Selon la députée, les conclusions sont claires : les jeunes voient l’environnement comme une priorité et par ailleurs la fiscalité reste au cœur du débat. Les deux sujets ne sont d’ailleurs pas dissociés quand il est fait état de propositions pour une fiscalité punitive pour les pollueurs.

Les élus consulaires non consultés au Portugal selon l’un d’entre eux

Deux Grands Débats ont été organisés pour les Français du Portugal : le 14 février à Lisbonne et le 15 à Faro. Ces débats, initiés par la députée Samantha Cazebonne, se sont fait sans concertation avec les élus consulaires selon l’élu Centre-Droit Laurent Goater qui le déplore. Cette information est cependant contestée et Mme Conestabile, Conseillère Consulaire, fut l’une des animatrices du débat. Pour M. Goater, avec lequel nous avons échangé, deux préoccupations interpellent notamment les Français du Portugal. En premier lieu la fiscalité et l’usage de l’argent public.

A cet égard, les Français du Portugal ne semblent pas obsédés par la question du Lycée français comme dans d’autres pays mais par celle du gaspillage d’argent public qui peut être fait au niveau des administrations en général. Par ailleurs, M. Goater a constaté que certains expatriés qui étaient engagés dans des associations de type Emmaus en France ont été peu à peu éloignés de la vie publique locale. Selon lui, cette « institutionnalisation de la vie locale » aurait amené certains de nos compatriotes à choisir l’expatriation.

Riches échanges à Toronto

Les Français de Toronto ont été plusieurs dizaines à débattre mardi 19 février au Lycée français de Toronto. Le coût, jugé prohibitif, de ce dernier fut précisément l’un des points mis en avant. Les coûts de l’administration en général furent contestés et une réduction du nombre de parlementaires évoquée. Parmi les aspects jugés positifs, l’interdiction des sacs plastiques et le réseaux français de transports en commun.

Certains participants ont également mis en avant la nécessité d’avoir une fiscalité plus offensive, en particulier la taxation des revenus du capital et l’harmonisation des politiques fiscales européennes.

La transition écologique en débat à New York

A New York, deux débats! Le premier eu lieu le 21 février et le deuxième aura lieu lundi 25. A l’occasion de ce premier échange, organisé par les Conseillers consulaires Annie Michel, Julien Ducourneau, et Richard Ortoli, la transition écologique et la question de la démocratie et citoyenneté furent abordés. Sur l’écologie, la mise en avant du principe du « pollueur-payeur » fut l’une des principales propositions. L’éducation fut par ailleurs, notamment la sensibilisation à l’écologie, évoquée. Parmi les autres propositions, citons celle du vote obligatoire,  et de l’obligation de compte rendu de mandat.

L’angoisse du Brexit au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni, où nos compatriotes voient avec angoisse arriver l’échéance du Brexit, le Grand Débat se prépare aussi. “Il est impératif que les Français de l’étranger participent au grand débat national, car ils ont aussi leur mot à dire sur ce qu’il se passe” selon le député Alexandre Holroyd.

4 rendez-vous sont fixés : mercredi 27 février au lycée Winston Churchill à Londres (18.30), jeudi 28 février à Glasgow à (18 heures), vendredi 1er mars à Edimbourg (18 heures) et samedi 9 mars à l’Institut français de Londres à 14 heures.

Vous avez participé à un grand débat des Français de l’étranger ? N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions en écrivant à la rédaction à info@lesfrancais.press.

La rédaction

 

Publicités