Kazeli, la Française qui crée le buzz en Afrique du Sud

Kazeli, la Française qui crée le buzz en Afrique du Sud

Depuis plus d’une semaine, la chanson “Reste toi” de Kazeli, enflamme tout sur les réseaux sociaux en Afrique du Sud. Un succès inattendu pour la Française expatriée sur place. 

“Je veux juste être avec les personnes qui m’aiment”, murmure Kazeli d’une voix suave. Si derrière ce nom de scène se cache Julie, une Française originaire d’Aix-les-Bains, depuis une semaine c’est bien Kazeli qui est sous le feu des projecteurs. Sur les réseaux sociaux elle envoûte l’Afrique du Sud, son pays d’accueil, avec sa chanson “Reste toi”. Plus d’un million de fois visionnée sur Tik Tok, 60 000 fois sur YouTube, 10 000 fois écoutée sur Apple Music, et hissée à la 14e place de la musique la plus Shazamée dans le pays, le succès est fulgurant ! Et pour cause, le morceau est né d’un savant mélange des genres, de la rencontre de la pop française et de l’amapiano sud-africain. 

amapiano, Afrique du sud, musique
Pochette de l’EP de « Reste toi » par Blacknoise, Kazeli et Mashaya

Le croisement des genres musicaux

Apparu dans les années 2010 en Afrique du Sud, l’amapiano a des airs de house, mais son tempo lent lui donne des allures “plus sexy et sensuelles” assure Kazeli. C’est d’ailleurs pour cela que la chanteuse en est tombée amoureuse lors de son premier voyage dans le pays de Nelson Mandela. Mais il lui faudra attendre deux ans de plus et s’installer véritablement sur place afin de commencer à toucher à ce genre musical. Effectivement, à son retour dans le pays elle fait connaissance avec des musiciens et des producteurs locaux via le réseau social Instagram. De nombreux liens se tissent et des projets commencent à naître. Le dernier en date : “Reste toi”, la chanson du moment. 

Alors que les paroles sont de la Française, la production est signée de la main de deux producteurs sud-africains surnommés Blacknoise et Mashaya. De par leurs influences et inspirations diverses, leur morceau est une belle rencontre de la France et de l’Afrique du Sud. 

Un succès inattendu 

Si le nombre d’écoutes est impressionnant, la jeune chanteuse ne s’attendait certainement pas à cela. Au départ, les trois musiciens ont fait la maquette de la chanson afin de postuler à un concours d’amapiano à Stellenbosch, la ville où ils vivent. Satisfaite du résultat, Kazeli la partage sur son compte Tik Tok, le réseau social musical. Le succès est direct. Le son est partagé et repris plusieurs centaines de fois et de nombreux internautes demandent à entendre une version complète. Le trio se dépêche donc de le finaliser et le partage sur un maximum de plateformes. Aujourd’hui, Julie a du mal à réaliser ce qu’il se passe, d’autant plus que c’est sa première “vraie création” et qu’elle ne se destine pas à vivre de la musique. 

Venue initialement dans le pays des Springbok il y a six ans pour un voyage humanitaire, la Savoyarde est aujourd’hui étudiante à l’université de Stellenbosch, située proche du Cap et souhaite devenir psychologue en clinique. C’est justement lors de sa mission humanitaire dans un orphelinat qu’elle découvre l’amapiano. Effectivement, les enfants raffolent de ce genre et le font découvrir à la Française en même temps. Tandis qu’elle voulait donc se diriger vers ce genre par pur plaisir, aujourd’hui elle est parfois reconnue dans la rue grâce à lui ! 

Afrique du Sud, amapiano
Julie, dite Kazeli, lors de son voyage humanitaire dans un orphelinat en Afrique du Sud – 2019

Un appel à la solidarité

Bien que Julie ne veuille pas faire carrière dans le milieu artistique, elle compte aller au bout de cette aventure. Mais pour cela elle a besoin d’aide. Effectivement, les trois musiciens sont tous étudiants et ne roulent pas sur l’or. Ils sont donc actuellement à la recherche de sponsors ou de donateurs pouvant les soutenir pour financer le futur clip vidéo. Ainsi, ils ont créé une cagnotte Leetchi, dont le lien est disponible ci-contre, et sont également joignables par messages via les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou Tik-Tok. 

Par conséquent, si vous souhaitez apporter de l’aide à l’une des 10 000 Françaises installées en Afrique du Sud, vous pouvez cliquer sur les liens ou bien partager la chanson. Un appel à l’aide auquel la fédération Savoyards du monde s’est déjà dite prête à répondre. Cette fédération regroupe une vingtaine d’associations de Savoyards et vient épauler les natifs de la région alpine qui ont décidé de migrer. Ainsi, n’hésitez plus et participez au rayonnement de cette communauté française riche et plurielle de la pointe de l’Afrique. 

« Reste toi » de Kazeli, Blacknoise et Mashaya

Auteur

Laisser un commentaire