Trois mois de procès pour le champion du monde, Mendy

Trois mois de procès pour le champion du monde, Mendy

Accusé de huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle, le champion du monde de football Benjamin Mendy a comparu mercredi au premier jour d’un procès prévu pour durer plus de trois mois à Chester, dans le nord-ouest de l’Angleterre. Âgé de 28 ans, le défenseur français, suspendu depuis un an par Manchester City, est accusé par sept femmes. Il risque la prison à perpétuité.

Benjamin Mendy a quitté les pelouses depuis près d’un an pour le banc des accusés et les cellules des prisons de Liverpool et de Manchester, où il a passé plus de quatre mois, d’août 2021 à janvier 2022, en détention provisoire. Libéré début janvier, il avait été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès. Le juge a accepté mercredi que son couvre-feu soit raccourci de 21H à 6H (contre 20H et 7H auparavant) pour lui permettre de «faire du sport» avant et après les journées d’audience. Mendy n’a plus disputé le moindre match de football depuis le 15 août 2021 avec son club de Manchester City.

Dix chefs d’inculpation

Le footballeur de 28 ans doit répondre de dix chefs d’accusation, concernant sept femmes différentes. Le natif de Longjumeau est accusé de huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle. Tous les faits se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021 à son domicile de Prestbury, au centre de l’Angleterre.

football, viol,
Le joueur de football Benjamin Mendy

Quinze semaines de procès

Le procès devait initialement s’ouvrir le 25 juillet mais avait été reporté de deux semaines. Il est prévu pour durer quinze semaines, selon le tribunal.
La première journée s’est concentrée sur le choix des jurés et l’organisation des audiences. Ainsi huit hommes et six femmes dont deux suppléantes – ont été tirés au sort et assermentés après avoir répondu à plusieurs questions, dont une sur leurs «liens» avec les clubs de Manchester City, où évoluait Mendy jusqu’à sa suspension, et de Manchester United, le rival local.

Non coupable

Benjamin Mendy a plaidé non coupable, comme il l’avait fait pour les neuf autres, d’une dixième accusation – la huitième de viol – ajoutée au dossier en juin et sur laquelle il n’avait pas eu l’occasion de se prononcer.

Auteur

  • L'AFP est, avec l'Associated Press et Reuters, une des trois agences de presse qui se partagent un quasi-monopole de l'information dans le monde. Elles ont en commun, à la différence de son prédécesseur Havas, de ne pas avoir d'actionnaire mais un conseil d'administration composé majoritairement d'éditeurs de presse.

Laisser un commentaire