Gare au loup

Gare au loup

Traversés par le sentiment de l’Amour nous avons un besoin irrépressible de le comprendre et de le faire évoluer au gré de nos expériences. 

Quelle est la source de ce sentiment pour lequel un jour calendaire est dédié ? 

L’évolution des relations a débuté, entre autres, chez les mammifères qui à l’inverse des reptiles ou des poissons avaient le souci de leur progéniture. Par la suite, l’apparition du primate a représenté une évolution cérébrale manifeste en intégrant la sociabilité. Quant au développement humain, il a contribué à l’évolution du corps et du cerveau avec « un espace dédié au traitement social, émotionnel, linguistique et conceptuel ».[1]

Eurêka! Nous sommes dotés de neurones qui sur le plan relationnel, permettent une intelligence sociale et émotionnelle. 

La recherche en neurologie et neuropsychologie nous révèle que nos ancêtres, pris dans un système social organisé en tant que chasseurs-cueilleurs et par souci de sauvegarde et de reproduction, fonctionnaient en groupes. Leurs coopérations et compétences relationnelles ont prédominé dans le patrimoine génétique humain. 

Alors est découvert que le cerveau et l’esprit sont deux choses différentes qui fonctionnent de façon interdépendante. 

L’esprit d’équipe a permis au cerveau de produire des circuits et substances assez puissants pour générer l’Amour et l’Attachement. C’est pourquoi l’Amour ne peut essentiellement s’adresser à notre partenaire. Apparait l’empathie également. 

Non seule, l’ocytocine est probablement l’hormone la plus importante dans la création de sentiments d’affection et de tendresse. 

Devinez … La femme en possède le plus!

À quoi cela nous mène ? 

L’apparition de l’Amour avec la chimie associée nous a rendu conscients que cela pouvait avoir une fin. La douleur physique ou sociale ressentie ne vient pas par enchantement mais répond en partie à une chimie du système limbique mis en alerte. 

Nos expériences sociales nous montrent que si l’amour existe, d’autres difficultés peuvent surgir. 

Pourquoi l’histoire des relations et de l’humanité est-elle marquée par de la cruauté et de la violence ?

Le loup de la haine. 

Je reste positive pour cet écrit en ce jour romantique. Cette appellation renvoie à l’anthropologie et à la logique. Si auparavant des êtres se regroupaient pour survivre en cultivant l’Attachement et l’Amour, ils devaient se montrer agressifs et bestiaux envers ceux qui les menaçaient. 
Ici c’est le système nerveux qui s’active. 

Sans plus développer, nous sommes donc dotés de deux loups dans notre coeur, celui de l’Amour et celui de la Haine. 

Mais puisque notre esprit permet l’évolution de voies neuronales, et ce dès plusieurs mois de pratique, il ne tient qu’à nous de nourrir le loup !

Comment cela se pratique ?

Des recherches montrent que verbaliser des choses positives permet l’entrainement de connexions cérébrales associées au bonheur et donc a des effets sur le corps et le bien-être. 

La bienveillance pour l’autre, et ce peu importe ses actes, vous permet de maintenir une bienveillance à votre égard et vous permet d’atténuer voire éviter (par le schéma neuronal) de ressentir le sentiment d’insécurité. 

Une communication efficace est de maintenir le contact avec mes sentiments et désirs. Écoutez-vous car vous seul avez les réponses !

Ne pas tenter d’obtenir une quelconque réaction chez votre interlocuteur. Parlez de ce qui vous concerne, la personne que vous avez en face sera plus ouverte s’il sent que vous ne l’obligez pas !

Pensez votre façon de dire les choses, c’est souvent ce que l’on retient en premier.

Personne ne contestera votre expérience, alors sécurisez-vous en parlant de vos émotions, sensations corporelles et ce dont vous auriez besoin plutôt que de reprocher à l’autre votre état ou ses actions. 

Soyez attentifs à vos sensations corporelles et tenter de les détendre.

Dernière chose, dans le désaccord, établissez les faits. Souvent cela permet d’introduire des informations nécessaires à toute résolution et de laisser l’autre s’apercevoir de votre réalité.

Ces conseils ne sont pas une simple façon de percevoir la communication et le bon maintien de l’Amour. Ils sont des outils verbaux, situationnels et gestuels qui répondent à des besoins chimiques produits inconsciemment et par votre propre cerveau.  

Ils sont aussi la possibilité de moduler nos connexions cérébrales afin que le mode de pensée positif, associé à ses sentiments, puisse vous gagner un peu plus chaque jour afin que vous ne souffriez plus de la simple idée que l’Amour puisse s’arrêter.

Alors attention au loup, faites-le perdurer et passez une belle journée

Auteure

Karine Miquelis

psychologue clinicienne – psychothérapeute

www.seancedepsy.com


[1]  Eisenberger, et Liberman. 2004. Trends in Cognitive Science, 8 : 294 – 300.

Auteur

  • Où que vous résidiez et quelque soit votre statut social; expatrié, personne isolée, à mobilité réduite ou adolescent; Karine Miquelis prend en compte votre situation personnelle de vie. Spécialisée dans l'accompagnement des expatriés, elle est la Psy du site Lesfrancais.press

Laisser un commentaire