Fin des tests PCR pour les vaccinés au sein de l'Union européenne

Fin des tests PCR pour les vaccinés au sein de l'Union européenne

Les expatriés au sein de l’Union européenne connaissent bien le problème, alors qu’on dispose d’un passe sanitaire au retour de France certains pays pouvaient demander un test PCR ou antigénique en plus du passe sanitaire ! Emmanuel Macron, à la sortie du Conseil de l’Europe de ce jeudi 16 décembre, a annoncé que ces derniers n’auront plus cours.

En effet, certains pays de l’UE comme l’Italie, l’Irlande, le Portugal, l’Italie et la Grèce imposent aux voyageurs européens, qu’ils soient vaccinés ou non, de présenter un test négatif sur leur territoire. La France demande, elle, pour l’instant un test PCR ou antigénique aux seuls ressortissants européens non vaccinés. Emmanuel Macron souhaite donc que les personnes vaccinées puissent circuler librement dans l’espace Schengen.

France’s President Emmanuel Macron arrives to attend the Eastern Partnership summit at The European Council Building in Brussels on December 15, 2021. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)

Voyager librement dans l’Union européenne

Une annonce qui a surpris. A la sortie du conseil européen ce jeudi soir, Emmanuel Macron a indiqué sur Twitter que « les personnes vaccinées n’auront pas à réaliser de tests pour voyager entre les pays membres de l’Union européenne ». Face à la montée du variant Omicron, plusieurs pays-membres ont pourtant mis en place ce type de restrictions.

En guise d’explication, le président a précisé vouloir « continuer d’agir en européen ». Comprendre: veiller à permettre la libre-circulation entre les pays de l’UE. Dans une déclaration commune adoptée ce jeudi les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-Sept ont d’ailleurs insisté pour que les restrictions décidées par chaque État ne « sapent pas le bon fonctionnement au marché intérieur ou n’entravent pas de façon disproportionnée la liberté de circulation ».

Des tests qui fonctionnent ?

Au-delà de la symbolique, Emmanuel Macron estime également que les tests aux frontières entre les pays de l’UE ont une « efficacité très réduite », notamment parce que la plupart des déplacements transfrontraliers sont les faits de travailleurs qui sont, eux, exemptés de ce type de test.

A partir du moment où tel ou tel variant est présent dans un pays de l’UE il se diffuse dans les autres »

Emmanuel Macron à la sortie du conseil de l’Europe du jeudi 16 décembre 2021

Contrôles renforcés à l’entrée dans l’UE

Cependant si la libre circulation prévaut dans l’espace Schengen, depuis le 1er décembre, les mesures pour les voyageurs arrivant en France d’un pays extérieur à l’Union européenne se multiplient. A l’arrivée en France depuis certains pays, les expatriés comme les « touristes » doivent désormais présenter un test PCR négatif, qu’ils soient ou non vaccinés comme dès samedi 18 décembre pour ceux arrivant du Royaume-Uni.

Laisser un commentaire