Espagne : Quarantaine généralisée ! La situation des expatriés

Espagne : Quarantaine généralisée ! La situation des expatriés

Face à l’épidémie au Covid-19, le gouvernement espagnol a déclaré l’état d’alerte et adopté une série de mesures par décret royal, le 14 mars 2020. Ces mesures sont entrées aussitôt en vigueur.

Les pays du monde entier se barricadent devant la pandémie du nouveau coronavirus, désormais concentrée en Europe, qui a infecté plus de 150.000 personnes, notamment en Espagne qui a décidé d'une mise à l'isolement quasi-totale.  L’« état d’alerte » est maintenu pendant au moins quinze jours. Les mesures de confinement prévoient la fermeture de :

- tous les centres commerciaux, à l’exception de ceux dédiés à la vente de produits de consommation courante (alimentation, nettoyage, hygiène) ;
- tous les bars, restaurants et autres établissements de restauration, à l’exception de ceux qui sont intégrés à un hôtel ou un centre social ou de santé ;
- tous les théâtres, cinémas, salles de fêtes, discothèques, pubs, salles de bal et de concert, salles de karaoké et tout autre établissement récréatif ;
- tous les établissements culturels, musées et bibliothèques ;
- toutes les stations de sport d’hiver et toutes les installations sportives, gymnases et clubs de sport, publics ou privés ;
- tous les parcs d’attraction, les parcs à thèmes et les lieux de spectacles publics couverts ou ouverts ;
- tous les établissements de jeu (salles de jeux, casinos, bingos…) ;
- toutes les écoles, collèges et universités sont fermés ;
- tous les regroupements sont interdits, quelque soit le nombre.

L'Espagne est le deuxième pays le plus touché d'Europe avec 5.753 cas dont plus de 1.500 depuis vendredi soir et quatrième pays au monde en nombre de décès avec 183 morts.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez s'est voulu clair : les Espagnols pourront sortir de chez eux pour aller «travailler», «acheter le pain», aller à la pharmacie ou se faire soigner mais «pas pour aller dîner chez un ami».

La liberté de circulation des personnes physiques est limitée.

En effet, le gouvernement espagnol a décidé de limiter les déplacements pour effectuer des achats essentiels (alimentation, hygiène, santé, première nécessité), dans le strict respect des mesures de précaution élémentaires mais aussi ceux  pour se rendre sur son lieu de travail et retourner à son lieu de résidence habituelle ou accéder aux services bancaires. Les familles peuvent toujours donner soin et assistance aux personnes vulnérables en disposant des éléments nécessaires à prouver le lien.

Dans toute la mesure du possible, et chaque fois que cela est possible, le recours au télétravail est encouragé par les autorités. Comme en France, les plans de circulation des transports en commun sont réduits. 

Les expatriés entre tentative de rentrer en France et résignation

L’international français Eliaquim Mangala fait partie des personnes testées positifs au Coronavirus, comme de nombreux compatriotes dans le royaume espagnol. le plus grand nombre a accepté la quarantaine et ils se conforment aux dispositions du gouvernement espagnol. L'ambassade de France comme les consulats et les agences consulaires sont mobilisés, permettant à nos concitoyens, à la différence de ceux au Maroc, de joindre les services concernés facilement. L'ambiance est plutôt sereine malgré l'inquiétude naturelle lié à la pandémie.

 

Certains autres Français ont pris d'assaut les aéroports, ports et routes, rendant par moment la situation chaotique aux frontières.    Certains élus consulaires, comme Gaelle Lecomte (ADFE-PS), ne s'associent pas à ces mouvements de panique et expriment même publiquement leur méfiance face au traitement de la pandémie en France. La proximité des élections consulaires de mai 2020 pouvant expliquer cela !

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire