Edouard Philippe à la rencontre des Français de Londres

Edouard Philippe à la rencontre des Français de Londres

Ce vendredi 25 février 2022, Edouard Philippe était à Londres. Il fut le Premier ministre d’Emmanuel Macron de 2017 à 2020, il était en fonction lors du début de la pandémie en 2020.

L’actuel maire du Havre venait dédicacer ses livres à une centaine de Français à la librairie française, La Page, située dans le quartier français de South Kensington. Cette rencontre chaleureuse a duré près de 2 h 30. Il a pris le temps de prendre des selfies avec certains d’entre eux. Ce n’est pas tous les jours qu’un ancien Premier ministre français se rend dans le quartier. 

À Matignon, Gilles Boyer l’avait accompagné en tant que conseiller. Aujourd’hui sa carrière a évolué, il est devenu député européen (Renew Europe). Ensemble, ils ont écrit « Dans l’ombre », sorti en avril 2011 et qui est en cours d’adaptation pour une série TV. Le livre vient d’être traduit en anglais. En avril 2021, ils ont sorti « Impressions et lignes claires » aux Éditions JC Lattès sur les années passées à Matignon. 

Lesfrancais.press est allé à la rencontre d’Édouard Philippe

Edouard Philippe à la librairie française La Page à Londres

Un comité Horizons à Londres

Dans le froid, quelques expats faisaient la queue à l’extérieur de la librairie, parmi eux se trouvait Baptiste Roda qui vit à Londres depuis deux ans et demi. Il est venu rencontrer Édouard Philippe.

“Je fais partie actuellement du comité Horizons de Londres. C’est le parti créé par Édouard Philippe en octobre 2021. Pour l’instant nous sommes une petite dizaine et nous sommes dans une phase de développement où nous essayons d’identifier quelles sont les attentes des Français pour pouvoir leur proposer la meilleure offre politique possible et tenter de répondre au mieux à leurs besoins. C’est dans le but des législatives qui se profilent à l’horizon. Tout d’abord je vais me présenter à lui et lui dire qu’il a mon plein soutien dans tout ce qu’il entreprend. D’ailleurs s’il a deux ou trois conseils à me donner, évidemment je suis preneur !”

Baptiste Roda, Français de Londres

Nous avons aussi rencontré Léonore Mascarell, la déléguée du comité Horizons à Londres (Horizons est le nouveau parti fondé par l’ancien Premier ministre). Elle nous a expliqué que dans la capitale britannique, “les estimations du nombre de Français oscillent entre 200 000 et 300 000« . Ces derniers ont tous des profils différents et sont plus ou moins impliqués dans la vie politique française.
Le comité « Horizons » de Londres s’agrandit donc progressivement.

Léonore Mascarell

« Nous sommes rejoints régulièrement par des femmes et des hommes qui souhaitent s’engager au service de la réflexion et contribuer à un dialogue constructif. Dans les prochains jours, nous allons lancer une consultation en ligne pour mieux comprendre les préoccupations des Français expatriés à Londres. Sur la base de ces résultats, un calendrier d’ateliers et de débats sera ouvert à tous et mis en place. Notre priorité est de reconnecter les Français expatriés avec la politique, qu’ils expriment leurs opinions, puis qu’ils construisent avec nous la France de demain. Lors de son intervention au King’s College London, devant une salle comble d’étudiants, Édouard Philippe a échangé avec le public sur plusieurs thématiques essentielles. Ces formats d’échanges, directs, francs, et sans langue de bois, c’est l’ambition même d’Horizons.”

Léonore Mascarell, la déléguée du comité Horizons à Londres

Rencontre avec les expatriés

À l’intérieur de la librairie, les Français attendaient leur tour pour parler à Édouard Philippe, prendre un selfie avec lui. Ce fut le cas de Charles Bilger, Président des Alsaciens à Londres. Il a partagé avec nous son ressenti.

“Très proche, aimable, une rencontre sans bousculade où nous avons pu trouver le temps pour un échange. La librairie a très bien organisé la communication et l’événement est d’autant plus plaisant. C’est une chance incroyable d’avoir un Premier ministre à Londres en ces temps très politiques.” 

Charles Bilger, Président des Alsaciens à Londres

Enfin, nous avons rencontré Edouard Philippe qui a bien voulu répondre à quelques questions !

Comment l’ancien locataire de Matignon a-t-il trouvé sa rencontre avec les Français de Londres ?

Édouard Philippe nous répond que “c’est très agréable de rencontrer les gens, quelles que soient les circonstances. Ça fait aussi plaisir de connaître des personnes qui ont envie de vous lire parce que l’écriture d’un livre prend du temps, c’est un travail de fond. Certains sont venus juste pour me dire qu’ils sont originaires de Normandie ou qu’ils approuvaient ce que j’avais dit à un moment ou à un autre.”

Quels seront les projets d’Édouard Philippe dans les cinq années à venir ? 

Quand l’ancien Premier ministre a créé son parti « Horizons » en octobre dernier, la plupart des personnes pensaient qu’il allait se présenter à la présidentielle de 2022. Comme l’a fait Emmanuel Macron après avoir créé son mouvement, « En Marche », où il est devenu candidat en 2017. Mais pour l’instant, son parti ne bénéficie d’aucun financement public. Car la fusion avec le parti « Agir » a échoué. En effet Franck Riester, le patron d’Agir et le ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, a mis son véto à cette alliance. Une censure exigée par Emmanuel Macron en personne d’après France Info. C’est pourquoi Édouard Philippe nous a expliqué qu’il va continuer à écrire des livres.

“Je vais aussi m’occuper de la ville du Havre. Je vais également essayer de participer au débat public et à la vie politique de mon pays.” 

Édouard Philippe à Londres le 25 février 2022

Quel sera le rôle d’Édouard Philippe pendant la campagne ? 

La presse française parle désormais des circonscriptions pour les législatives de 2022. Combien de circonscriptions le parti « Horizons » va-t-il obtenir ? Est-ce que des tensions entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe existeront si « Horizons » n’a pas assez d’élus et de circonscriptions ? Comme ce fut le cas entre François Bayrou et Emmanuel Macron en 2017. 

Édouard Philippe nous répond qu’il soutient un candidat à l’élection présidentielle qui ne s’est pas encore déclaré pour des raisons que tout le monde comprend et qui sont liées à la crise internationale notamment en Ukraine.

« Ce candidat, c’est le Président de la République. Donc je vais faire le maximum pour l’aider à se faire élire, parce que je pense qu’il a bien travaillé depuis cinq ans. Je pense que nous n’avons pas tout réussi, que nous avons fait beaucoup de choses. Je pense aussi qu’il est le plus à même de conduire les affaires de la France et donc, sans aucune hésitation et avec beaucoup d’enthousiasme, je vais l’aider à demeurer Président de la République et continuer surtout à agir.”

Édouard Philippe à Londres le 25 février 2022

Mais la question est de savoir si Édouard Philippe se prépare pour 2027. 

Son message pour les expatriés au Royaume-Uni

Les Français au Royaume-Uni ont eu deux années très difficiles liées au Brexit et à la pandémie de Covid-19, de nombreux Français du Royaume-Uni se sont posés la question de quitter le pays ou de rester et certains d’entre eux n’ont pas pu retourner en France voir leur famille à cause des fermetures de frontières. Au début de la pandémie quand le Royaume-Uni a tardé à confiner sa population, Édouard Philippe lorsqu’il était Premier ministre a annoncé dans une émission télévisée sur France 2 que la France allait fermer sa frontière avec le Royaume-Uni. Du jour au lendemain il fallait des motifs impérieux pour voyager. Édouard Philippe connaît les difficultés d’être loin de la France, car il a été lui-même expat. C’est pourquoi il a un message pour les Français au Royaume-Uni pour la présidentielle de 2022.

“Mon message est d’abord un message d’amitié. J’étais moi-même pendant quelques années expatrié à Bohn en Allemagne. Je sais que c’est une vie extraordinaire, même s’il y a parfois des inconvénients et des difficultés, compte tenu des années que nous venons de passer. Comme l’isolement et les difficultés à se déplacer. Beaucoup de gens vivent ici et n’ont pas pu cultiver le lien qui les unit à la France comme ils auraient souhaité. Tout d’abord, c’est un message d’amitié, mais aussi un message pour leur dire qu’ils sont français même s’ils vivent à l’étranger. Ils demeurent quand même français et nous avons besoin de leurs intérêts pour la France. Et à ce qu’ils s’intéressent à ce qui se dit, à ce qui se décide dans notre pays. Et qu’ils continuent à participer à la vie publique et aussi à voter.” 

Édouard Philippe à Londres le 25 février 2022

Les Français au Royaume-Uni sont-ils entendus par leurs représentants ? 

La plupart des expats au Royaume-Uni ont l’impression qu’ils sont abandonnés notamment avant les présidentielles ou en temps normal. Certes le Consulat de France existe ainsi que des élus, mais ils ne se sentent pas représentés surtout pendant ces dernières années avec le Brexit et la Covid-19. Ils souhaitent que leurs voix soient entendues à l’Assemblée nationale. Car c’est à la suite de la réforme de la constitution française de juillet 2008 et en profitant du redécoupage de 2010 que 11 circonscriptions législatives ont été créées à l’étranger, pour permettre aux Français établis hors de France d’élire des députés à l’Assemblée nationale (une première sous la République française). Pour la bonne raison que ces Français hors de France n’étaient pas représentés auparavant au Sénat. Ces 11 députés sont élus selon les mêmes modalités [scrutin uninominal majoritaire à deux tours] et disposent des mêmes pouvoirs que les députés élus sur le territoire français. Ils ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012 et siègent dans la XIVe législature de la Cinquième République française. 

Édouard Philippe a tenu à répondre à leurs préoccupations.

“Aujourd’hui, ils ont des députés qui parlent, qui comptent et qui représentent leurs intérêts à l’Assemblée nationale et au Sénat. Peut-être que dans le débat public national nous ne parlons pas assez des Français de l’étranger. Actuellement, les questions que se posent les Français de l’étranger à Londres ne sont pas les mêmes que celles qui taraudent les Français résidant dans les pays de l’Union européenne ou à l’autre bout du monde. Mais leurs questionnements sont pris en compte.”

Édouard Philippe à Londres le 25 février 2022

Les tensions franco-britanniques 

Les tensions entre la France et le Royaume-Uni ne sont pas au beau fixe en ce moment avec la guerre sur les licences de pêche, les migrants qui tentent de traverser la Manche et bien d’autres sujets qui fâchent. L’ancien Premier ministre est allé même signer un registre de condoléances, le 22 mai 2017 après l’attentat à Manchester à l’Ambassade de la Grande-Bretagne à Paris. 

Quand nous lui avons posé la question sur ce qu’il pense de l’avenir des relations entre les deux pays post Brexit il nous dit :

“C’est un avenir qui sera long, qui sera fait de moments glorieux et difficiles. Ce sera comme depuis toujours. Nous sommes tellement proches, nous sommes tellement cousins, mais tellement différents. Pourtant nous sommes très liés et ce sera toujours indispensable, utile et difficile.”

Édouard Philippe à Londres le 25 février 2022

Comment la rencontre s’est-elle passée ?

Isabelle Lemarchand, de la librairie « La Page » nous a confié que “la rencontre a eu lieu autour de son livre. Sauf de façon très rare, ce n’est pas l’auteur qui fait signe en général ».

Nous sommes en contact avec les éditeurs. Nous n’intervenons pas du tout au niveau politique. L’intervention se fait uniquement au niveau de la littérature. C’est pour cela que nous recevions l’écrivain et pas du tout l’homme politique, mais bien entendu les gens sont intéressés de le rencontrer pour toutes ses casquettes. Mais nous le rencontrions uniquement autour de son livre parce que « Dans l’ombre » est sorti en anglais donc c’était la publication  » The shadows ». C’est pourquoi il y avait son éditeur anglais et son éditrice française qui l’accompagnaient. C’était vraiment un événement de librairie avant tout.

Isabelle Lemarchand, de la librairie La Page

Isabelle Lemarchand ajoute qu’Édouard Philippe était très content de cette rencontre “qui s’est fort bien passée, très bien terminée. C’était tout à fait convivial et ça s’est passé comme nous l’attendions. Beaucoup de monde était présent. Je pense qu’il était très content de retrouver ses lecteurs.”

La librairie La Page nous a indiqué qu’elle est prête à accueillir d’autres événements, mais uniquement dans le domaine de la littérature. “En aucun cas nous n’avons fait des réunions politiques. C’est toujours en relation avec notre métier et notre volonté de promouvoir la culture et la littérature françaises à Londres. Les grands événements c’était François Hollande en 2019 et Édouard Philippe récemment qui intéresse particulièrement les gens. Nous recevons des personnalités politiques quand ils sont là pour vendre des livres”, a conclu Isabelle Lemarchand. 

En ces temps d’incertitude au Royaume-Uni les expats ont besoin de plus de culture et de littérature françaises. 

Auteur

Laisser un commentaire