Coronavirus: les naufragés français du confinement !

Le coronavirus a bloqué la moitié de la planète en confinement. Si certains territoires comme la Chine, l’Allemagne et le Danemark, d’autres, France en tête, restent largement confinés avec l’impossibilité quasi-totale de voyager.

La résidence de France à Cuba. Certains de nos compatriotes cherchent à retourner sur l'île

Pour autant, de nombreux de nos compatriotes sont bloqués : soit en France sans possibilité de rentrer dans leur pays de résidence, soit en sens inverse, soit entre deux pays étrangers. Concernant ce dernier cas, nous avons par exemple reçu le témoignage de Robert*. Résidant, avec toute sa famille sur l’île de Cuba, ce Français de l’étranger était en Belgique quand les frontières se sont inexorablement fermées. C’était il y a plusieurs semaines, et il est toujours coincé outre-Quiévrain ! La situation peut devenir particulièrement délicate. Dans le cas de Robert, la question de son hébergement quand l’hôtel ou il résidait a fermé et alors que ses finances sont limitées s’est très rapidement posée.

Si les autorités belges ont fourni leur assistance, ce qui n’est clairement pas possible dans tous les pays, c’est aussi le réseau diplomatique français, l’un des plus importants au monde, qui offre son assistance avec le programme SOS un toit pour héberger un Français bloqué dans le pays de résidence de nos compatriotes.

400 français bloqués au Pérou

Un dernier vol Lima-Paris est prévu le 22 avril

Au Pérou, ce sont environ 400 Français qui seraient toujours bloqués sur place, espérant avec une certaine angoisse pouvoir être parmi ceux qui pourront embarquer dans le dernier vol à destination de l’Hexagone. Comme l’indique l’ambassade à Lima , Le dernier vol Air France "Lima-Paris" avant la fermeture de l’espace aérien péruvien aura lieu le 22 avril. Il est réservé en priorité aux nationaux et résidents français.

Les personnes munies d’un billet sur ce vol seront attendues le 22 avril à 8h30 devant l’Alliance française (4595, Av. Arequipa - Miraflores). L’Ambassade de France organisera le transport des passagers vers l’aéroport.

La complexité des déplacements transatlantiques

La situation est identique dans de nombreux territoires : Rachel* et son époux qui vivent sur la côte est américaine et étaient partis passer deux mois dans leur résidence secondaire en France attendent toujours de trouver un vol pour les ramener. Si les Français résidents permanents ont l’autorisation de rentrer dans le territoire américain, le problème est comme partout dans le monde le même : peu ou pas de vols, des prix parfois exorbitants.

La santé, enjeu crucial pour ceux bloqués à l’étranger

L'hôpital St Nicolas de Lagos au Nigéria

La situation peut devenir complexe quand cela touche également à la santé. Les parents de Véronique*, âgés, sont venus rendre visite à la famille de celle-ci, de France, direction l’Australie. Leur assurance ne couvrant pas le COVID-19 à l’international, il a fallu en urgence souscrire une assurance additionnelle. Le coût : plusieurs milliers d’Euros. Surtout, si ils ont finalement pu rentrer via une compagnie du golfe persique, cette situation a généré beaucoup de stress, et ce alors que cependant ils étaient dans un pays aux infrastructures de santé modernes et avec des membres de leur famille.

C’est beaucoup plus complexe pour les personnes dans des pays moins développés. Laure* était en déplacement professionnelle au Nigéria. Malade, sans que sa vie soit en danger mais tout en nécessitant des soins, elle dû trouver en urgence à Lagos un hôpital capable de la traiter. Une situation particulièrement complexe dans cette mégapole de 20 millions d’habitants au système hospitalier notoirement défaillant. Si la situation a fini par se débloquer et que Laure est désormais en France, combien sont encore bloqués ?

 

* les noms ont été changés pour des raisons de confidentialité. Vous êtes dans une situation comparable? N'hésitez pas à nous fournir votre témoignage en nous écrivant à info@lesfrancais.press

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire